AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand une bombe arrive sans prévenir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Quand une bombe arrive sans prévenir...   Lun 29 Aoû - 19:02


"Quand une bombe arrive sans prévenir..."
Douglas & Veronika





Mardi 31 Août. Une journée qui s'annonçait normale, sans contraintes. Une journée qui se passa en cours, comme toutes les fois où Veronika y allait. A la fin de celle-ci, elle rentra dans sa chambre d'interne pour se changer pour le boulot. Elle mit sa petite robe noire sobre et élégante qu'elle mettait habituellement pour aller au bar, car il fallait une tenue de soirée mais non voyante. Le noir était donc le classique indispensable.
Chaussures à talons argentées ajoutées à la tenue, maquillage léger et aussi sobre que la robe, coiffure attachée et adaptée à son travail et boucles d'oreille de même couleur que ses sandales à talons. Elle était à présent parfaitement présentable.

Elle sortie donc de sa chambre après avoir pris une veste et son sac à main, ferma la porte à clés, et rejoignis sa voiture pour se rendre à l'Espresso Pump.

Deux minutes passèrent, puis cinq, et enfin dix. Et là, non pas qu'elle était rendue à destination, mais elle venait de tomber en panne. Enfin en panne, c'est un bien grand mot. Disons que sous le capot ça fumait... Elle tourna donc dans une rue où il y avait un garage et se gara au plus près de l'entrée.

Quand elle entra dans celui-ci, elle alla demander de regarder ce qui n'allait pas, espérant que cela ne prendrait pas trop de temps parce qu'elle était maintenant en retard pour son boulot, à un homme qui avait l'air apparemment déjà bien occupé avec une autre voiture.


▬ Excusez-moi... le jeune homme se releva et fit face à Ronny. Bonjour. J'ai un petit problème avec ma voiture, elle n'arrête pas de fumer.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Quand une bombe arrive sans prévenir...   Sam 3 Sep - 3:42

    Pour moi c’était un mardi comme les autres, fin du mois d’Aout ou pas, je m’en moquais, ce que je voyais moi c’est que je devais bosser sur un moteur complet d’une Chevrolet Impala de soixante quinze dont la bielle avait coulé et j’aimais pas réparer cela, surtout que cela allait me prendre une bonne partie de la journée, avec le faite qu’entre temps d’autres clients viendraient pour une vidange, un joint de culasse voire des soupapes à régler si j’avais pas des phares à régler ou une portière à débosseler suite à un accident. Je commençais comme à mon habitude ver les huit heures trente pour attaquer cette foutue bielle … je passais ma salopette, mes bottine de sécurité et ouvrait le garage tôt le matin, mon patron arrivait une heure ou deux plus tard, nous n’étions que deux mais chacun avait sa part, lui avait l’administratif et moi le manuel. Je ne plaignais pas car j’aimais pas la paperasse. Pour moi j’avais le plus beau métier du monde, réparer triturer manipuler ce qui pouvait être de véritable pièces de collection. Depuis mon arrivée, j’avais déjà eu de tout sauf de belles italiennes au courbes sauvages, puissantes et luxueuses qui vrombissaient de plaisir au moindre coups d’accélérateur, ah que le bruit d’une Ferrari ou d’une Lamborghini me manquait …

    J’allais pas faire la fine bouche les Etats unis étaient eux aussi dotés de belle sportive qui ne demandaient qu’a être domptée mais le charme d’un cheval cabré avec le célèbre rouge ou d’un taureau doté d’une couleur aussi noir que l’âme de Satan en toile de fond me faisaient regretter un peu mon pays. Je passais au dessus de ce coup de blues en me concentrant sur mon petit bijoux des seventies, je démontais le moteur, le soulevais avec le petit treuil et enfin le déposais délicatement sur le sol pour le démonter pièce par pièce, évidement j’eus une demande pour aller dépanner sur une voie rapide non loin du quartier résidentiel, super certainement un joint de culasse à remplacer … la personne était garée sur la bande d’arrêt d’urgence attendait que je vienne. Une demi heure plus tard j’étais revenu et je me remettais sur le démontage de ce fameux moteur. Et toute la journée fut comme ça aussi bien qu’à la fin alors que je travaillais sur une fuite d’un pot d’échappement quand une voix de jeune femme m’interrompit « Excusez-moi... » je reculais avec le plateau pour ne pas me cogner la tête et lui répondit sans la regarder une première fois

    « Y a pas de dérangement »

    J’essuyais mes mains et la regardais cette fois dans les yeux et quelle ne fut pas ma surprise, j’avais en face de moi la jeune femme que je cherchais, pour laquelle j’étais venu aux usa, c’est à peine si je l’avais écouté me dire bonjour, je ne réalisais pas que je la voyais là … Choqué je tremblais un peu ma voix aussi semblait trembler …

    « Bo … Bonjour v… v… Véronika … »


    Merde je me retrouvais comme un gosse devant le père fouettard le jour de la saint Nicolas en Italie, pétrifié, je me foutais de sa voiture, si je lui réparais sa caisse elle repartirait aussi vite que venue et il en était hors de question. Sans réfléchir je repris la parole un peu plus joyeux un petit sourire se dessinait sur mes lèvres et je soufflais

    « Le destin est merveilleux … depuis tout ce temps enfin je te retrouve … »

    Je me taisais laissant le temps à mon cœur de se calmer, doucement, sereinement j’allais pouvoir enfin discuter avec ma petite sœur en apprendre de mes racines en tout cas du moins je l’espérais… Je croyais aussi au bonheur de rencontrer un membre de sa famille une famille que je voulais recomposer et connaitre tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Quand une bombe arrive sans prévenir...   Sam 3 Sep - 21:40




« Y a pas de dérangement. »

Jusque là, aucun problème.
Mais quand cet homme leva la tête pour regarder avec politesse la jeune femme, il eut comme un choc et son attitude fut quelque peu étrange. Il commença à bégailler et sortit le prénom de Veronika de sa bouche alorsque Ronny ne l'avait jamais vu avant, elle en était sûre.
Comment connaissait-il son prénom et pourquoi réagissait-il ainsi, c'est ce que Ronny voudrait bien savoir, avec comme même un peu la peur au ventre...


- D'où connaissez-vous mon nom? demanda-t-elle avec une méfiance qui commençait à se développer face à la situation.


Un soir, il y a quatre ans, Ronny était très agitée dans son lit et n'arrivait pas à dormir. Cela faisait seulement quelques semaines qu'elle avait été adoptée par une famille américaine et qu'elle vivait dans le pays le plus puissant du monde. C'est alors qu'elle était descendue boire un verre d'eau et qu'elle était remontée dans sa chambre, espérant trouver sommeil. Mais un bruit lui avait fait peur, et après avoir réussi à s'endormir au bout de deux heures, elle fit un cauchemard. Celui de se retrouver en face à face avec l'un de ses agresseurs. Elle avait vu tous leurs visages et les reconnaitrait de loin. Le cauchemard de cette nuit là, elle s'en rappèle encore aujourd'hui. Mais elle avait fait le vide, et c'est après ce fameux épisode qu'elle avait choisi de changer de caractère face aux autres pour être assez forte le jour où peut-être, elle retrouverait les types qu'elle haït le plus sur cette terre. Depuis ce jour elle n'avait plus refait de tel cauchemard, juste quelques uns qui lui remémorait les agissements du soir du meurtre et de son viol. Pas de quoi l'inquièter, juste de la faire pleurer.

Alors quand le mec du garage qu'elle avait solicité pour réparer sa voiture lui dit que le destin faisait bien les choses et qu'il était ravie de la retrouver, elle ne savait plus qu'en penser. Elle était à la fois trouillarde et curieuse de savoir qui pouvait-il bien être s'il n'apparaissait dans aucun des visages des seuls types qui lui avaient fait du mal quatre années auparavant.


▬ Je pense que vous devez vous tromper de personne... fit-elle sans grande conviction.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand une bombe arrive sans prévenir...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand une bombe arrive sans prévenir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beverly Internat :: Le garage-