AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et une photo en plus, une! [pv Cassie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Et une photo en plus, une! [pv Cassie]   Ven 26 Aoû - 17:54

Cassie & Owen ♥️



    Allez mon p'tit Owenou tu peux le faire. Ce n'est pas si compliquer même un gamin de quatre ans pourrait le faire. Enfin heureusement pour toi tes photos sont quand même un peu plus réussies que des photos faites par un gamin de quatre ans. Il suffit seulement de trouver de l'inspiration et quelque chose à mettre sur la pellicule. Depuis plus d'une heure j'étais là comme un débile dans le parc à chercher quelque chose de bien à prendre en photo. Chose plus que difficile. Tout avait l'air de se jouer contre moi ! Tout d'abord, il pleuvait chose quelque peut rare par ici, il y avait donc peu de monde dehors. La luminositée n'était pas top, ce bon vieux soleil se cachait derrière ses nuages noirs et n'était pas décidé à sortir ! Bref, seulement les chats étaient de sortis et je ne comptais pas avoir deux mille photos de chats sous la pluie si vous voyez ce que je veux dire.

    J'étais presque démoralisé et le temps ne m'aidait pas et généralement le mot démoralisé ne faisait pas partie de mon vocabulaire. J'étais plutôt une personne optimiste qui rigole tout le temps, esquissant un sourire j'avançais, mes pieds s'enfonçant à fur et à mesure dans la boue. Me protégeant comme je peux sous les différents arbres du parc, mais de toute façon c'était déjà trop tard j'étais trempé de la tête au pied. Je faisais comme je peux pour pouvoir protéger mon appareil photo, sachant très bien que l'eau pourrait l'abimer et je n'avais pas les moyens de m'en racheter un autre si celui-ci venait à périr. D'ailleurs j'y faisais très attention, y tenant comme la prunelle de mes yeux. Il était vieux et loin d'être moderne, avant il y a bien longtemps il appartenait à ma mère. Une des seules choses que je m'étais résigné à garder ne pouvant pas le jeter tellement il me rappelait de bons souvenirs.

    Perdu dans mes souvenirs je ne remarquais pas tout de suite le petit écureuil qui s’était avancé vers moi d’une patte courageuse. Surement à la recherche d’une quelqu’on que noisette. Lui souriant, bah oui j’aime sourire à des écureuils Cool je lui donnais un petit biscuit qui trainait dans ma poche. Lui donnant je pris rapidement mon appareil photo. Digne d’un Buzz l’éclair je pris le petit écureuil en photo ou du moins j’essayais plusieurs fois, il y aurait forcément une photo bonne dans le tas !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Et une photo en plus, une! [pv Cassie]   Sam 27 Aoû - 15:58

Owen et Cassie






    Chouette il pleut. Non mais quel temps vraiment affreux, encore heureuse que ça ne soit pas le déluge. Mais bizarrement je trouvais la ville belle. Enfin depuis que je suis là je l'ai toujours trouvé belle. Elle dégageait un certain charme. La chambre était vide, enfin à part quelques affaires, des habits, des papiers, ... qui traînaient ici et là tout était vide. Je traînais sut mon ordinateur portable à trier des photos et choisir des photos pour un devoir. La pluie battait contre le plexiglas de la fenêtre. Bizarrement le spectacle qu'offrait les gouttes qui glissaient sur le verre égaillée. C'est un peu étrange d'aimer regarder la pluie tomber, mais pour moi ça représenté une autre vision du monde, on le voit trop souvent comme un monde parfait, avec un grand soleil, tout est magnifique, coloré. On passe donc à côté de son côté plus mystérieux, plus triste. C'est vrai non, la plupart des photos que vous voyez, ne vous inspirent-elles pas un sentiment de paradis ? D'envie ? Ou même de trop, mais vraiment trop beau pour être vrai ? Ces couleurs, ce soleil tout rond tout jaune, cette luminosité, ce peps, cette énergie,... C'est pour ça que j'ai toujours eu un faible pour les photos plus trash, montrant le côté plus véridique du monde, montrant la misère, ce mettre face aux problèmes. Mais ces photos sont souvent mises à l'écart, dans des campagnes de sensibilisation et encore c'est pour montrer la douleur du monde. Un monde de pluie c'est aussi très joli. Il faut apprendre à aimer tout ce qui nous entour et en pas rester figé devant l'image parfaite. Enfin c'est ce qui se passe dans ma tête, peut-être bien que les gens ont raison, je ne suis vraiment pas normale moi... Dans trente secondes je vais me lancer un débat entre moi et ... moi ! Enfin...

    Après avoir pris une parka avec une capuche à fausse fourrure, un parapluie et le sac molletonné qui contient mon reflex. Je claquais la porte de ma chambre avant d'insérer les clefs dans la serrure et tourner à double tours. Et c'est sans étonnement que je voyais l'internat complètement désert, avec la plupart des fenêtres éclairées par leurs lumières intérieurs. La pluie battait surement moins fort qu'il y a à peine une heure, mais il n'en fallut pas moins de dix secondes pour que mes converses soient trempées. Quelle idée d'avoir mis des chaussures en toile aussi. Je marchais pas-à-pas, parapluie au-dessus de ma tête, mais abritant plus mon sac que moi-même. Mes pieds s'enfonçaient au rythme de mes pas dans la petite couche d'eau qu'avait retenue mes semelles, faisant un bruit régulier à chaque fois que je posais le pied-à-terre. Au début, l'eau était chaude, mais plus j'avançais en direction du parc, plus l'eau commençait à refroidir, jusqu'à ce que mes doigts de pieds soient glacés. En marchant sur le trottoir, on voyait quelques passants munis d'un parapluie se diriger à toute vitesse, vers un lieu pour s'abriter, les bars étaient bondés de gens voulant ce réchauffer et attendre un temps meilleur pour retourner au bercail. J'avais juste remarquais un couple de jeune (ayant à peu près mon âge) courant presque non couvert dans les rues, mouillés jusqu'aux os, mais ayant un large sourire et s'embrassant tous les dix mètres en rigolant comme deux enfants. Cette vison me fis d'abord sourire, puis ça me rappelait encore plus que moi j'étais seule et que depuis mon départ de Boston plus rien n'avait alimenté ma vie de ce côté-là. J'eus un petit grognement, je ne cherchais même plus à éviter les flaques d'eau à l'état où j'en étais. Dans la totalité mon jean était devenu encore plus foncé que de base, je sentais les gouttes d'eau glisser sur mes cuisses et mes mollets, après avoir traversé les trous de mon jean (encore une très bonne idée de ma tenue un jour de pluie). Et les bas de ma parka avait pris une teinte noire, remplaçant sa couleur kaki de base.

    Mon soulagement fus quand j'atteignis enfin le parc, dans un très bel état. Mais je le trouvais plus beau qu'en plein soleil. Toutes ses gouttes qui descendaient plus ou moins rapidement le long des troncs, des feuilles, des pétales,... de la nature en général. On entendait, si l'on tendait bien l'oreille, le bruit des roucoulades des oiseaux amoureux, ainsi que ceux des petits oisillons affamés. Je pris une bouffé d'air frais, et tout abritant mon sac, j'en sortis mon appareil. Je pris soin d'enlever le cash délicatement et après avoir pressé le bouton d'allumage, je fis les réglages nécessaires, en fonction, du temps de la luminosité, de l'endroit et de ce que je voulais prendre en photo. Ensuite, je me dirigeais vers une petite fleur jaune qui tombait sous le poids de l'eau. Tout en accroupissant dans une énorme flaque d'eau, je mis le mode macro en actif et approchais l'objectif de la plante. Mon oeil à travers le viseur, 3, 2, 1 clic. Voilà, la première photo de cet après-midi. Pas besoin de la prendre quatorze mille fois en photo, quand on sait qu'une seule fois sera la bonne. Je me décalais légèrement sur le côté pour le prendre sous un autre angle, en attendant la goutte tomber le long du pétale. La photo était réussie, on y voyait la plante jaune tournée vers le sol, avec une goutte d'eau qui glissait sur elle, juste avant de se décrocher et d'entamer sa descente vers la terre. On aurait dit qu'elle pleurait. Je fis un petit tour du parc en faisant des clichés çà et là, en faisant bien attention de caler mon parapluie pour ne pas que la moindre goutte tombe sur mon appareil.

    C'est là que je vis un jeune garçon, blond accroupit vers le sol, caressant presque l'herbe mouillées de ses genoux. Il n'avait ni, capuche, ni parapluie, tout en me rapprochant de lui, je vis qu'il tenait dans ses mains un beau reflex, un sacré modèle d'une bonne qualité. Ses cheveux devenaient tout raplaplas sur son crane. En me rapprochant encore un peu, je remarquais qu'il prenait quelque chose en photo et pas n'importe quoi, un petit écureuil gris tout proche de son genou et lui aussi les poils tous alourdis par l'eau. Le blond ne cessait de le mitrailler, de photo, mais l'animal ne semblait pas le fuir, il avait dans ses pattes un petit biscuit qu'il grignotait. Il était vraiment mignon et pourtant semblable à ceux qu'on trouve dans les parcs de Boston. Le jeune homme ne semblait pas trop alaise avec son reflex, il semblait plus vouloir faire plein de clichés afin d'avoir une photo de bonne au final. Après quelques pas encore vers lui je m'accroupis juste à côté de lui en me collant contre son côté gauche. Je mis le parapluie au-dessus de la tête de garçon, tout en protégeant nos deux appareils. Mes cheveux étaient alors sous 'eau et je mis ma capuche pour les protéger, mais à quoi bon je sentais déjà quelques gouttes longer mes joues, mon nez, et je voyais déjà quelques mèches mouillées. Je regardais sans un mot les réglages qu'avait fait le garçon sur sa machine, il n'avait presque rien de bon, il avait le mode plein jour activé, le mode macro éteins,... Tout en lui souriant chaleureusement, me donnant encore un air de petite fille, je mis ma main sur son appareil, tandis que le mien battait d'avant en arrière contre ma poitrine, avant de lui dire.

    « Je peux ? »

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Et une photo en plus, une! [pv Cassie]   Sam 10 Sep - 13:55

Cassie & Owen ♥



    Je n'avais jamais vraiment apprécié la pluie. C'était d'ailleurs pour cela que j'avais tout d'abord déménagé en Arizona pour finir ici. Les cactus me manquaient, les quarante degrés aussi. Enfin, ici il ne pleut que rarement. Ouff, parce que sinon je ne ferais que friser *out*. Je n'aime pas cela, surtout les orages, me rappelant trop de mauvais souvenir. Un jour lorsque j'étais petit, il avait beaucoup plu. Il se faisait tard, âge de mes huit ans j'avais dû aller me coucher. Trop peureux, ayant la frousse de l'orage je m'étais précipité dans le lit de mes parents. Comme tout enfant qui se respecte allant chercher de l'affection auprès de mes parents. À l'époque je ne savais pas que ma mère était souffrante et qu'elle allait bientôt mourir. Même très bientôt. Si j'avais su j'aurais beaucoup plus apprécié le moment présent. J'étais trop petit, ne m'en rendant pas compte. Devant mon visage apeuré mes parents n'avaient pas eu d'autre choix que m'accepter dans leur lit, me faisant une petite place entre eux. Le lendemain matin, ma mère était morte. J'étais dans ses bras. Souvenir plus que traumatisant. J'espérais au moins une chose, que cette dernière nuit fut la meilleure pour elle.

    Bref, tout cela pour dire que la pluie ne m'inspirait que de vieux fantômes, m'attristant un petit peu plus. Pourtant d'habitude je venais au parc pour me changer mes idées, me mettant généralement de bonne humeur. Surtout quand je venais avec mes amis, pour simplement décompresser. Pas aujourd'hui. Surtout que j'étais seul, ce qui me permettait de réfléchir. Me posant de multiple question, embrumant mon cerveau. Bref, me compliquant bien la vie. Me donnant presque la migraine. Regardant le petit écureuil qui se débâtait avec son biscuit je pus m'empêcher de sourire. Qu'il était drôle, si inoffensif. Ne se rendant pas forcément compte du monde qui l'entoure, surtout des dangers. La pluie n'avait pas l'air de le déranger plus que cela, moi non plus. J'étais pourtant trempé, sentant l'eau du plus loin de mon être. J'étais gelé, tant pis si j'étais malade. Oh moins cela me donnerait une excellente excuse pour ne pas assister aux cours et pour que tout le monde soit à mes petits soins (a) . J'ai quand même bien le droit de rêver, nan ?

    Trop concentré sur le petit animal je n'avais pas entendu la jeune fille arrivée. D'ailleurs, je n'avais rien entendu, tellement occupé à ne faire aucun bruit. Je sursautais lorsque je la vie pour la première fois. Elle aurait dû savoir que cela ne se faisait pas de faire une telle frousse aux gens. Une crise cardiaque pouvant très vite arrivé ! La jeune fille était blonde. Elancé et maigrelette, elle n'avait pas l'air méchante, simplement curieuse. Elle était plutôt jolie, avec de très beaux yeux (a) Je remarquais, qu'elle portait à son coup un appareil photo. J'en déduis donc qu'elle devait être elle aussi photographe. Quelle déduction, bientôt Shelock Holmes.La jeune inconnue posa sa main sur mon appareil photo. J’espérais sérieusement qu’elle ne voulait pas le voler, mais à première vue elle n’avait pas l’air d’être une voleuse. Toujours un peu méfiant j’hochais la tête, mes sens à l’affut du moindre faux mouvement. De toute façon je ne voyais pas vraiment quel intérêt elle aurait à voler mon appareil photo. Il n’a pas de grande valeur, à part sentimentale. « Bien sûr » dis-je la laissant faire, regardant minutieusement le moindre de ses mouvements. Elle avait l’air bien plus doué que moi en matière de photographie. De toute façon ce n’était pas vraiment compliqué d’être meilleur que moi dans ce domaine. A tous les coups, même un gamin de neuf ans serait surement faire de plus belle photo que moi. La regardant avec intérêt, j’essayais de la comprendre. C’était quand même bizarre de faire une telle rencontre dans le parc, surtout quand il pleut. L’écureuil ne semblait pas non plus avoir peur d’elle. Il était limite apprivoisé, je pourrais peut-être le ramener à l’internat (a) J’suis sur qu’il plairait à Soo Jung, surtout qu’elle aime bien les animaux, enfin je crois. Je pourrais le mettre dans sa couverture un peu avant qu’elle vienne se coucher x) Enfin bref, j’suis sur que je pourrais en faire quelque chose. Bien sur je le traiterais comme il faut, je sais quand même m'occuper d'animaux! Certes, j'ai s'en le vouloir tuer mon premier poisson rouge et mon chat, mais j'étais petit et naif, faut me pardonner. Puis un écureil aussi mignon cela ne doit pas être difficile pour s'en occuper. La blondinette, avait l'air elle aussi de l'apprécier, en même temps les filles adores les animaux. "Heu...juste pour savoir cela vous arrives souvent de venir parler à des inconnus dans le parc, prenant des photos à leurs places?" demandais-je en rigolant. Quoi que ma question était tout de même sérieuse, je ne voulais pas me faire kidnapper ou suivre par une fille complétement folle x) Vous savez ses filles qui vous envois des lettres bizarre .
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Et une photo en plus, une! [pv Cassie]   Dim 18 Sep - 17:01








    Il y avait de plus en plus de gouttes qui glissait sur mon visage. Mais cela n'était pas plus dérangeant que ça. Quand je vois dans quel état était le garçon à mon arrivée, avant que je l'abrite sous mon joli parapluie tout rouge, rouge sang presque. J'avais presque flashé sur cette couleur en le remarquant au magasin. C'était le seul modèle dont y restait tout le rayon. Certes la couleur est un peu glauque, mais je trouve qu'elle est vraiment exceptionnelle. Ils avaient eu beau baisser le prix, personne n'y prêtait attention. Alors que moi, une fois que je l'avais eu dans les mains j'étais allée à la caisse avec un grand sourire enfantin, après m'avoir dévisagé quelques minutes j'eus pu ressortir sous le regard des personnes. J'ai toujours aimé le dégainer sous la pluie et voir le regard de dégout de certains passants. Non pas que je sois complètement atteinte, je ne suis pas non plus une fan complète du sang et de toutes ses histoires de vampires ce démultipliant après le carton d'une saga en particulier. Non, non,... Bien au contraire. Je n'ai aucune envie de meurtre ou quoi que ce soit. Je suis simple normale et j'aime simplement cette couleur qui est délaissée. Je m'emporte peut-être un peu là. J'avais dû lui faire peur. Arriver comme ça dans son dos sans même m'annoncer. J'ai même senti qu'il avait sursauté. Je ne suis vraiment pas douée pour ce qui est d'approcher des inconnus. Après tout, s'il n'avait pas tenu un reflex dans ses mains, je l'aurais sans doute regardé, eu un peu pitié de lui et serait partie. Ou alors je me serais approchée de lui et l'aurais abrité, ou encore... Enfin je ne peux plus changer le passé ce qui est fait est fait.

    Il n'avait pas l'air méchant, j'aimais beaucoup les traits de son visage. Il avait juste était un peu retissant sur le fait que je lui demande son appareil. Je m'étais ni présenté et je ne lui avais même pas dit ce que j'allais faire avec son appareil. Soi j'avais été à sa place j'aurais surement réagit peu plus mal que lui. Au lieu de ça, il a laissé lui enlever son appareil après un petit « Bien sûr ». Il me dévisageait comme si dans trois secondes j'allais rendre mes jambes à mon cou afin de lui voler son bel appareil. Après avoir vite fait de regarder l'engin, je mis quelques instants à peine à comprendre son fonctionnement. Après tout, ils sont presque pareils, mais il faut juste trouver les astuces. Je fis quelques petits réglages manuellement puis je mis mon oeil dans le viseur afin de prendre en photo l'adorable petite boule de poil qui restait planté là à nous regarder. Puis je regardais le résultat de la photo sur l'écran. Encore quelques petits réglages, une photo et voilà tout est parfait. Je lui rendis son appareil en lui passant le cordon autour de son cou. Et je lui montrais la dernière photo du petit animal. J'étais très silencieuse. Je regardais le petit animal avant de tendre ma main en sa direction, comme à ma grande habitude, il fit quelques pas en arrière avant de venir renifler ma main et de se laisser caresser. Je dois avouer que le contact de ses poils mouiller contre ma main n'était gère agréable. Mais il était si mignon là, sans bouger au milieu de l'herbe. La pluie battais contre a main et en moins de quelques secondes, ma peau était mouillée. Et je la sentais se refroidir et devenir encore plus blanche. Je retirais ma main sans agresser la petite bête. Celle-ci ce rapprocha un peu plus du jeune homme, comme pour lui réclamer un autre bout de biscuit. Il devait surement s'y faire avec les bêtes, mais celle là état bien courageuse, d'autres seraient déjà rentrés dans leur trou afin de s'abriter de la pluie et de ne pas approcher les humains.

    "Heu...juste pour savoir cela vous arrives souvent de venir parler à des inconnus dans le parc, prenant des photos à leurs places?"

    Il dit ça tout en rigolant. Mais il restait tout de même sérieux. J'avais vraiment la tête d'une kidnappeuse et même si c'était mon intention, je ne pourrais même pas le prendre avec ma carrure et qui plus et, lui semblait beaucoup plus musclé que moi. Je le regardais alors, il avait vraiment un beau visage. Il sortait un peu du commun, mais après tout, je préfère tout ce qui est différent. Mais ce qui m'avait légèrement choqué, c'est le fait qu'il m'a vouvoyé. Je devais à peine avoir quelques ans de moins que lui, si ce n'est le même âge. Et je suis loin d'avoir un visage de fille mature, bien au contraire. J'ai des traits vraiment très enfantin, ce qui fait que souvent on ne me prend pas au sérieux.

    « Tutoies moi s'il te plait, après je prends un coup de vieux et le dernier coup de vieux que je me suis pris c'est avec une petite fille de 10 ans. Sinon,... non c'est la première fois. Mais c'est agréable sous la pluie ça change un peu. Et après tout je t'ai redonné ton appareil, ça devrait aller mieux comme ça, t'auras presque plus besoin de retouches, voir pas du tout. »

    Il faut dire que ces réglages, c'était pas trop ça. Je voulais bien regarder ce qu'il avait pris comme photos un peu plus tôt, mais je n'ai pas osé fouiner dans ses affaires après tout je ne sais même pas qui est ce jeune homme. On va dire que, je sais qu'il a l'air d'aimer les animaux (ce qui est réciproque) et qu'il est photographe, et aussi que la pluie ne lui fait pas peur. Après coup celle-ci commençait à ce calmer, il pleuvait encore, mais moins. Je risquais un petit coup d'oeil vers le ciel. À quoi bon, mon visage est déjà mouillé. Il y avait un gros nuage gris qui s'en allait et un nouveau bien plus robuste qui approchait à grande vitesse. Je sens bien que peu importe mon manteau, ce soir quand je verrais Jason, je lui ferais un câlin bien mouillé. Sauf si lui finit plus tard, j'aurais eu le temps de prendre une bonne douche. C'est ça que d'avoir un colocataire qui veut devenir médecin. Le blond était prudent, il restait sur la défensive ne sachant pas auparavant ce que je voulais faire de son appareil. Après tout nous sommes deux inconnus l'un et l'autre. Ce qui me fait penser que je ne me suis même pas présentée, je lui ai juste pris son appareil afin de vouloir l'aider. Je suis un peu cruche sur le coup. Je fis une petite mine digne d'une jeune fille innocente, pour qu'il puisse me pardonner de ce que je lui faisais. On m'a toujours dit que cette mine faisait des ravages et que mis à part ma taille je ne faisais pas mes 19 ans, mais au contraire beaucoup moins. Personnellement, je hais cette mine, et ce visage, mais si ça marche autant l'utiliser.

    « Au fait moi c'est Cassie, enchanté. »

    Le petit écureuil pour référence:
     

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Et une photo en plus, une! [pv Cassie]   Sam 24 Sep - 19:00

Cassie & Owen ♥



    Je m’aperçus que la pluie ne me tombais plus dessus, bizarre puisqu’elle tombait autour de moi. Levant un peu la tête je remarquais que l’inconnue avait fait en sorte que la pluie ne tombe ni sur l’un ni sur l’autre. Au moins, elle avait été un peu plus intelligente que moi, prenant avant de partir un parapluie. Peut-être un parapluie rouge sang très bizarre mais au moins cela nous protégeais. *rembobinons quelques instants* Pourquoi rouge sang ? Non mais sérieusement, c’est le genre de couleur qui vous donne froid dans le dos. C’est un peu comme si on vous disait, bouger pas dans deux minutes vous êtes mort ou je suis un vampire. C’est le truc qui vous fout les jetons ! Bon d’accord, j’ai peut-être un peu trop d’imagination, surtout qu’elle n’a pas une tête d’assassin complètement fou. é-è Il faut vraiment que j’arrête de regarder des films d’horreurs, cela me fait plus de mal qu’autre chose. L’autre jour j’ai entendu un bruit bizarre quand je me douchais, résultat je ne voulais plus sortir de la douche persuadé qu’un tueur était entré dans la chambre. C’est là qu’on voit que je suis un garçon très courageux x) Enfaite c’était seulement Soo Jung ma colocataire qui venait récupérer des cahiers. Faut me comprendre, ici c’est une grande ville. Tout peut arriver à n’importe quel moment, mieux vaut être sur ses gardes si vous voulez un conseil d’ami. Bref , revenons à nos moutons, c'est-à-dire le parapluie. Certes, à première vu un sujet pas très intéressant. Même si comme cela on ne dirait pas, j’ai une excuse tout à fait plausible, si, si je vous le jure. En ce début d’automne j’avais décidé de tomber malade si possible une semaine avant les vacances. Bon d’accord, ce n’est peut-être pas ma meilleure excuse. Le fait est que les filles ont une meilleure mémoire que nous, les hommes, pensant toujours à tout. Elles sont toujours prévoyantes, alors que les hommes, on fait en fonction de, s’adaptant toujours à la situation.

    Comme je le disais un peu plus tôt, malgré les premières apparences elle n’avait pas l’air méchante. Presque fragile, un peu comme une poupée qu’on a peur de casser. Elle prit mon appareil avec douceur et délicatesse, comprenant surement qu’il devait être important à mes yeux. Elle fit deux ou trois modifications, avec une telle facilitée que cela me surprenait. J’avais mis bien plus de temps que cela à comprendre son fonctionnement, alors qu’elle en quelques minutes elle ce l’était approprié. Maintenant, j’étais sur de deux choses essentiels, l’une étant qu’elle si connaissait surement en photographie, ce qui expliquerait pourquoi son visage me semble un peu familier. L’ayant peut-être vu à des expositions ou tout bêtement sur le campus. La seconde chose étant que maintenant j’en étais persuadé, elle était bien plus intelligente que moi. Dur pour mon égo T-T Parfois il faut savoir mettre sa fierté de coté et avoué sa défaite. Oui, même contre une fille, surtout contre une fille. En quelques secondes elle avait prit la photo, me la montrant. Je la regardais avec attention, essayant de voir si quelques choses clochaient. Bah oui c’était pour mon égo (a) Meuh non, tout était parfait. La vie était bizarrement faite. Je galère à prendre une photo potable, et voilà qu’une fille avec un parapluie rouge sang débarque et prend LA photo. C’est aussi dans ce genre de cas qu’on voit que la vie est drôlement mal faite. é-è Pire elle s’entendait bien avec mon ami l’écureuil. Elle avait l’air d’être parfaite et franchement à part ses gouts en parapluie quelques peu douteux je n’avais rien à lui reproché. Elle me rendit mon appareil, presque soulagé de l’avoir retrouvé. Toujours très silencieuse, enfaite pour le moment je ne l’avais pas vraiment entendu parler, à part pour aligner deux mots. Cela faisait quand même peu. Le petit écureuil, on va l’appeler Casse Noisette, joli non ? Surtout bien trouver. Bref, Casse Noisette, avait l’air un peu perdu fasse à nous deux, il avait peut-être un peu peur des humains blonds ? (a) Toutefois, après avoir sentit la main de la jeune fille, il retourna vers moi. C’est qu’il avait faim le petit bonhomme. Ne voulant pas le laisser mourir de faim, même si avec sa petite bedaine de ventre cela m’étonnerais, je lui redonnais un petit biscuit à la noisette. De quoi lui faire plaisir.

    Lorsque je lui posais ma question en rigolant, elle fut presque surprise. Avais-je dis quelque chose de mal ? Non parce que cela m’arrive souvent. Je suis surement le roi des gaffes, très dur à battre. Comme dit presque tous mes amis, c’est ce qui fait mon charme naturel. Bref, je ne savais pas trop ce que j’avais fait, j’avais dit cela sur le ton de la conversation, histoire de faire un peu avancer l’action. Parce que bon regarder un écureuil mangeant un gâteau pendant trente ans, il y a des limites. Mon petit Casse Noisette si tu m’entends, j’ai dis que des trucs gentils sur toi . –sort-

    « Excuse moi, c’est vrai que je n’ai pas forcément l’habitude de tutoyer des parfaits inconnus ! » m’exclamais-je en rigolant. Quoi qu’elle avait bien raison, on devait avoir un peu près le même âge. Meuh bon, ma maman et mon papa m’avait bien élevé. J’étais un garçon poli, qui se tient généralement à carreau. « C’est sur que cela change puisqu’on est quand même habitué à la chaleur par ici » ajoutais-je avec un sourire. Si on le souhaitait on pouvait presque faire du surf tous les jours. Dans mon cas, ce n’était pas possible puisque je n’en savais pas en faire. « Elle est très bien, merci » lui répondis-je avec un très grand sourire. « A coté de toi je me sens quand même un peu nul » dis-je en rigolant. J’avais été sincère ; avec elle j’avais l’impression que tous mes défauts ressortaient. Je me demandais bien quelle image elle pouvait avoir de moi. Surement pas très bonne.

    « Enchanté Miss Cassie, je suis Owen » lui répondis-je tout sourire. J’étais content, car pour une fois cette fille avait un nom tout à fait normal. Si vous vous baladez un peu dans cette ville vous vous apercevrez très rapidement qu’ils ont tous des noms un peu bizarres. « Sinon tu fais quoi dans la vie ? Sans indiscrétion bien sur » lui demandais-je un peu curieux.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Et une photo en plus, une! [pv Cassie]   Dim 25 Sep - 17:03








    Owen, Owen, Owen... Bizarrement ce prénom m'était inconnu, mais j'avais l'étrange sentiment de l'avoir déjà entendu quelque part. Je n'ai pas vraiment une mémoire visuelle, ce qui est bien là toute l'ironie du sort. Carnormalement on attendrait d'un photographe d'avoir une mémoire visuelle. Mais là ce n'est vraiment pas mon cas. J'ai plutôt une mémoire auditive. D'où le fait que son prénom ne me soit pas étranger. Son visage par contre, lui l'est totalement. On m'a souvent répété que si j'avais une aussi grande passion pour la photographie, c'est qu'elle me donnait le reste de la mémoire qu'il me manquait. Les images elles étaient toutes là, sur mon ordinateur, dans mes cartes mémoire,... Bizarrement quand j'ai une photo devant les yeux, je me rappelle exactement où j'étais et tout ce que j'avais fait cette journée là (ou presque). Ça m'avait toujours semblé quelque peu étonnant, au début, puis je m'y suis facilement faite. Si on en revenais à Owen, si son prénom éveillait en moi un petit souvenir incertain, j'ai surement dû les voir avant aujourd'hui. Mais aucune de mes photos n'avait le visage d'une tête blonde masculine. Il était tout à fait normal, pour moi, de l'avoir oublié. Quoique, il y a certains visage qu'on oubli pas. Et le sien était tellement... tellement... quelque chose. Ce n'étais peut-être pas lui, mais tout simplement sa présence qui faisait que je me sentais bien. Ou alors me sentais-je bien pour la pluie ? L'écureuil ? La photographie ? ... à ce moment-là c'était vraiment indéterminé. On m'avait souvent répété que j'étais une fille très paradoxal. Je pouvais aimer tout ce que les autres pouvaient détester et inversement. Ce matin j'étais presque heureuse de voir la pluie. Et tout en marchant dans la rue je voyais les gens faire la gueule. J'avais aussi eu le coup de coeur sur mon parapluie, alors que même Owen en l'ayant vu avoir un petit frisson qu'il cacha. Il avait un petit côté enfantin très adorable, il semblait aussi tête en l'air et maladroit, c'était assez amusant. Il avait presque la mentalité qui allait avec mon apparence.

    Mais je ne vaux surtout pas le juger aussi vite. Après tout je ne le connais même pas, il semblait pataud, mais l'était-il réellement ? C'est comme ici à Beverly Hills, qui savait réellement que je suis, j'étais et je fus peut-être une garce ? J'étais justement venu aussi pour changer, pour faire plaisir à Brook et oublier ses années d'avant. Ce n'est pas comme si j'étais une méchante fille, ou que j'avais fait une grosse bêtise, mais j'aimerais juste passer et changer. Après tout, s'il y avait bien un truc qui me manquait depuis le temps, c'était la présence d'un homme, un soir ou plus, je sentais bien qu'il y avait un vide depuis mon arrivée. Certes certains garçons de ma connaissance voulaient vraiment tenter quelque chose avec moi, mais le seul mot qui était sorti de ma bouche dans ses moments là c'était un simple « Non » dit assez sèchement. Après fatalement je trouvais que mon choix n'avait pas été le bon, mais avec un peu plus de recul je le vivais mieux. Est-ce le début d'un changement que nous apercevons là ? Pourquoi pas, autant être fier de soi une fois dans notre vie.

    « Curieusement, je dois avouer que je préfère cette pluie à toute la chaleur... Il en faut vraiment pas que tu te sentes nul, tout s'apprend, même la photographie. Beaucoup disent que c'est l'appareil qui fait les choses. Moi je dis que pas du tout. C'est la passion l'envie,... »

    Toutes les phrases qu'il me disait, il les disait avec un sourire, en rigolant un peu. Cela avait le don d'être raisonnablement charmant. Pour moi, cet Owen, n'était pas assez sûr de lui et devait se sentir mal alaise. Il a un appareil superbe, mais n'en connait pas tous les secrets.

    « Je suis à Beverly Internat, en étude de photographie si tu veux tout savoir et toi ? Si tu veux on peut passer en revu quelque une de tes photos et je t'expliquerais certaines choses, quand le temps sera meilleur. »

    C'était bien ma veine d'avoir dit ça, à peine une seconde après, le tonnerre gronda et le gros nuage menaçant de tout à l'heure était juste au-dessus de nos têtes comme une énorme masse noire, prêt à nous frapper. Le tonnerre gronda encre une fois, la pluie était devenue encore plus lourde et plus insupportable. Tout tombait par déluge. Le petit écureuil prit peur, et au lieu de courir vers un arbre, de l'arpenter et se trouver refuge, il courrait vers le jeune blond et se blottit entre ses jambes tel un petit enfant rejoignant son père. C'était vraiment super mignon, on aurait presque pu croire que c'était son animal de compagnie. Les rafales de vent ne mirent pas longtemps avant d'arriver. Bon parapluie me tirait le bras, je ne pouvais plus l'utiliser, je fis vite d'appuyer sur le bouton et celui-ci referma d'un coup sur lui-même. La pluie qu'il avait retenue dans sa toile tomba d'un coup sur le sol. Mais le bruit du tonnerre et de la pluie battante sur le sol, faisait un boucan monstre. Le temps c'était vraiment dégradé, on ce retrouvait tout le deux là, à la seule mercis des gouttes comme une attaque. J'eus le reflex de ranger mon appareil dans mon sac en espérant qu'il n'avait pas trop prit l'eau. Je fis de même avec l'appareil d'Owen, voyant que sa veste était déjà assez trempée comme ça, et qu'à ce rythme il ne faudrait pas longtemps avant que le reflex parte en ruine. Dans un vif élan, je pris soin de ne pas lui arracher le cou en lui enlevant la sangle de son cou. Et le rangea délicatement dans mon sac, et ferma la fermeture éclair. J'étais vraiment ruisselante, mais je n'avais aucune envie d'attraper froid.

    « Tu ne veux pas qu'on aille sous le chêne là-bas. J'aime beaucoup la pluie, mais là je la trouve un peu trop collante. »
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Et une photo en plus, une! [pv Cassie]   Ven 30 Sep - 21:15

Cassie & Owen ♥



    Je m’étais permis de l’appeler Miss Cassie, ce n’étais pas un terme trop familier ni offensant, j’espérais donc qu’elle ne le soulèverait pas trop. Après tout de nombreuses personnes auraient pu prendre cela pour une remarque désobligeante. Enfin, puisque je lui avais quand même prêté mon super méga génial appareil photo je la considérais comme une connaissance. Après tout une fois qu’on connait le prénom de l’autre ; on est plus des étrangers ? Puis je ne sais pas trop pourquoi mais je trouvais que Miss Cassie cela faisait plus genre Une question d’intonation je suppose. Si vous vous le demandez, oui cela m’arrive souvent de me prendre des délires tout seul à propos des surnoms. Enfaite on ne dirait pas comme cela, mais quand il s’agit de trouver des surnoms je suis le meilleur. Malheureusement, ce genre de qualité n’est pas vraiment reconnu par l’état T-T Je persiste à croire qu’inscrire dans son CV qu’on n’est bon pour trouver des surnoms est un plus é-è Ma colocataire alias Sushi –coule comme surnom, non ?- trouve mes idées complètement stupides, mais comme je tiens à le rappeler ici, je suis blond c’est donc normal. Cela montre que j’assume ma vraie nature intérieure, parce que les blonds complexé devraient avoir honte ! Ils devraient être fiers de leurs origines ! Bon vous vous demandez certainement pourquoi je passe du coq à l’âne ? C’est une très bonne question. Bref, retournons à nos moutons. Cassie était un très joli prénom, avec son physique elle avait l’air d’une anglaise. Une anglaise plutôt jolie. Elle me rappelait quelqu’un, une de mes cousines ou quelque chose comme cela. Elle dégageait quelque chose d’adoucissant, tu avais l’impression que tu pouvais lui confier tout ce que tu voulais, mais elle avait l’air d’avoir les pieds sur terre. De plus avec son parapluie rouge elle faisait peur. –le parapluie, le retour-éè- Je ne savais donc pas pour quel coté penché. Pour le moment je m’en fichais un peu. Comme je le disais un peu plus tôt ce n’était pas donc ma personnalité de jugé des personnes aussi rapidement. Une question d’éducation je suppose.

    La regardant avec beaucoup plus d’intérêt auparavant je me rendais compte qu’elle avait l’air d’être ici depuis un petit moment. Elle avait le coup d’être B.Hills, celui qui vous détails en quelques minutes et qui sait si vous être in ou out. Un truc de bourge généralement. Enfin, surtout un truc de fille, parce que moi j’ai toujours pas compris à quoi cela pouvait bien servir. Persistant à croire qu’on connait une personne que parce que l’on passe du temps avec elle et non pour son physique. Enfin bref, vive le débat. Je la regardais dans ces magnifiques yeux bleus, lui faisant mon plus beau sourire. J’adorais sourire, cette part occupant une grande part de ma personnalité. Toujours optimistes, c’est la clé de la réussite. Retournons nos moutons. Elle était plutôt drôle dans sa façon de voir les choses.

    « J’avoue que c’est super bizarre, cela doit être dur pour une fille qui préfère la pluie au soleil d’habiter dans ce genre de ville » répondis-je en rigolant. Non, mais c’est vrai, c’est une ville où le soleil est toujours au rendez vous. « Sympa comme concept, c’est vrai que pour le moment je ne suis pas vraiment doué et que l’envie n’est pas là. Enfaite, je crois que je ne sais même pas pourquoi j’étudie la photographie, surement parce que l’idée de pouvoir « arrêter » le temps pendant un instant est intéressant » répondis-je sincère un peu dans les nuages. Son concept était intéressant, même si sa formulation me faisait penser à ses phrases cultes que les acteurs disent dans les films. Dans un sens elle n’avait pas tord, si l’envie n’était pas là la magie ne pouvais pas opérer. C’est un peu comme faire un œuf sans œuf, cela n’a plus de sens. C’est cela qui fait toute la différence avec une bonne photo et une photo banale Plus j’y pensais plus j’étais persuadé que c’était seulement à cause de cela que j’étais là. Chaque photo représentant un bon ou mauvais souvenir. « Cette photo représentera bien le jour où nous nous sommes rencontré Miss Cassie » ajoutais-je avec un grand sourire.

    Non je ne la draguais pas du tout, mais j’étais content de me faire une nouvelle connaissance. J’adorais tous mes amis, mais parfois cela ne faisait pas de mal de voir un peu de changement. De plus hormis son parapluie étranger elle avait l’air fort sympathique. On avait surement d’autre point commun que les photos, j’en étais persuadé.

    « Tu es vraiment à Beverly Internat ?» lui demandais-je un peu choqué. Ma question était légèrement stupide mais je m’en fichais. Pas étonnant que son visage me semblait famillier, nous nous étions surement déjà vu entre deux cours ou à la cafet. Au moins j’étais sur qu’elle n’était pas dans ma classe, non parce que là je serais surement passé pour un gros débile si cela n’était déjà pas fait, bien sûr. « Moi aussi je suis à Beverly Internat, plutôt sympa comme endroit. C’est drôle parce que j’étudie la photographie, enfin, si on peut dire cela x) » lui répondis-je avec un grand sourire. « Cela expliquait pourquoi ton visage me semblait familier » ajoutais-je avec un léger petit sourire. « Je ne voudrais pas te déranger plus longtemps, mais je ne dirais pas non à quelque conseil » avouais-je gentiment.

    Bah quoi ? Je n’étais pas vraiment un profiteur puisqu’elle m’avait proposé. Aide que je n’allais pas refuser, je n’étais pas assez fou. Enfin, c’était surtout elle qui était folle de vouloir être encore plus longtemps en ma compagnie. Il y a avait des filles qui n’avaient pas froid aux yeux, Cassie faisant partit d’elle *--* A peine avais eu-je le temps de répondre que le ciel s’assombrit. La pluie tomba de plus belle, le vent commençant à se lever. Ce qui annonçait un mauvais présage et surtout ne pas rester dans le coin. Casse Noisette se blottit contre ma jambe. Il était trop mignon, ne pouvant pas l’abandonner je le pris dans les mains. Tant pis si Sushi me dispute, mais elle aussi n’aurait pas pu laisser cette petite bête comme cela. Cassie très intelligemment fermi son parapluie. Je ne compris pas tout de suite son geste pour enfin me rendre compte que le vent était tellement fort que son parapluie était à deux doigts de s’envoler. Vu sa minceur elle aurait pu s’envoler comme une feuille. « Je suis complétement d’accord avec toi et à mon avis Casse Noisette aussi ! » dis-je en faisant une sorte de grimace. Lui prenant le bras je la tirais vers moi et l’emmena jusqu’au chêne. Sa compagnie était presque rassurante, pas que j’ai peur de la pluie (a)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Et une photo en plus, une! [pv Cassie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et une photo en plus, une! [pv Cassie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beverly Internat :: Le parc-