AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LIAM Ϟ Il n'y a pas de pire sourd, que celui qui ne veut pas entendre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: LIAM Ϟ Il n'y a pas de pire sourd, que celui qui ne veut pas entendre.   Mer 24 Aoû - 17:27

Il était à peu près 8 heures du matin, le moment de voir ce qui nous attendez pour cette nouvelle journée à l'hôpital. Le moment de savoir, qui serais notre nouveau patient, si oui ou non nous allions devoir opérer et surtout avec qui allions nous devoir colaborer. Le panneau d'affichage qui nous donnait toutes ses informations était placé quelque part sur un pend de mur dans un couloir étroit. Autant vous dire que ce n'était pas toujours simple de voir ce qui y était écrit. Pour certains internes, ce tableau semblait être une divinité. Ils auraient presque put prier pour obtenir l'accès à une opération. Oubliant quelques fois, que ce sont des personnes normales qui écrivent sur le tableau et pas l'objet en lui même. Je marchais donc dans les allées de l'hôpital un canette de coca à la main. C'est vrai qu'il est plus commun de voir un chirurgien, ou un médecin avec du café plutôt qu'une boisson gazeuse, mais moi, j'ai horreur du café. Je ne sais pas le préparer et je ne veux pas le boire. Le café est mon pire ennemie en ce monde. Non, je n'exagère pas, la dernière fois que j'ai tenter d'en préparer un il a bouché les tuyaux de l'évier. Et puis j'aime bien le coca. Ainsi donc j'arrivais face au tableau d'affichage, comme d'habitude une énorme masse noire était présente devant celui ci. Comme je n'étais pas vraiment du genre à pousser tout le monde pour acceder au fameux tableau, je décidais de m'assoir un peu attendant que la foule se dégage. Petit à petit les internes, s'en allait souvant deçu de ne pas avoir le droit à une opération. Je bus une gorgée de coca et deçida de me levait voyant qu'il y avait de moins en moins de monde. Devant le tableau ont rencontre souvent deux classes de personnages, les gens qui partent heureux, une opération sous le bras, rejoindre leurs patients plus vite que leurs ombres et les autres, qui se relisent 20 fois pour être sûre qu'ils ne sont pas en train de rêver. Ce matin, je faisais partie de la deuxième catégorie. Heureusement que je n'avais rien dans la bouche sinon j'aurais sûrement tout recraché. Je n'arrivais même pas à lire le nom du patient, à lever mes yeux de ce qui prenait place devant moi. Alors que nous avions au mieux essayer de nous éviter depuis le début de nos études. Il était maintenant question que Liam et moi cohabitions pour soigner un patient. Je sais, ce n'est pas la mort tout de même mais sur le moment j'ai était assez surprise. Ou énervé plutôt. Sûrement un mélange des deux. Toujours les yeux rivés sur le tableau, j'entendis la voix de Liam. Je tournais le regard et apperçu mon ex avançant par ici et rigolant avec un interne quelconque. Sûrement ne rigolerait-il plus bien longtemps.


Dernière édition par L. Ginny Davidson le Jeu 25 Aoû - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: LIAM Ϟ Il n'y a pas de pire sourd, que celui qui ne veut pas entendre.   Mer 24 Aoû - 19:51


    Huit heures, une heure bien matinal pour Liam, surtout quand on s'amuse à faire la fête, mais bon il était là. Café en main il marchait dans les couloirs avec sa tenues bleu de chirurgien, en compagnie d'un interne avec qui, il s'entendait bien. Comme tous les autres, il marchait en direction du panneau d'affichage, mais il était pas pressé, en même temps à cette heure-ci ils sont tous devant le panneau donc à moins de pousser tout le monde pour regarder, c'était même pas la peine de penser à lire. Donc autant prendre son temps en papotant et en buvant son café non ? Surtout que le café était un cadeau de Dieu, enfin pour Liam en tout cas. Sa lui permettait de bien se réveiller le matin quand il est fatigué et sa permet aussi de vous stimulez un peu. Trainant donc légèrement des pieds dans les couloirs en compagnie d'un ami, discutant de tout et de rien, il arriva finalement au panneau d'affichage. La matinée avait plutôt bien commencée il n'y avait pas de raison pour qu'elle empire si ? En faite si, il avait fallut d'un simple regard pour que sa journée soit disons gâchée. Il s'était tout bonnement arrêté de rire. Pourquoi il fallait qu'il tombe sur elle ? Elle pouvait pas passer son chemin comme les autre après avoir lut le panneau non, il fallait qu'elle fasse une fixette devant. Rapidement il reposa son regard sur son ami faisant comme si, il ne l'avait pas vu. Ginny, c'était bien sa veine, il fallait qu'il travaille dans le même lieux que son ex. Depuis qu'ils s'étaient croisé à leur arrivé, ils faisaient tout pour s'éviter, ils ne s'étaient pas reparler depuis longtemps et il ne comptait pas changer cela. Si elle s’attend à ce qu'il vienne faire le tout mignon tout gentil, elle pourra attendre bien longtemps. S'arrêtant finalement devant le panneau pour le lire, il resta pendant un moment muet. Comment vous auriez réagit si vous deviez travailler avec votre pire ennemi ? C'était un peu ça en ce moment, il allait devoir travailler avec Ginny, mais pourquoi elle ? Il était comme qui dirais dans un autre monde, tellement dans un autre monde qu'il se renversa du café sur lui. Enfin seulement quelque goûtes, mais sa avait suffit à le ramener sur Terre et disons à le mettre de mauvais humeur, sa journée était fichus.

    - Et merde, fait chier.... Pourquoi avec toi !? Ils auraient put trouver mieux.

    Que de belle parole non ? De telle parole sa faisait toujours plaisir à entendre non ? Non pas trop. Mais c'étaient les seuls qui sont sortis de sa bouche et en même temps il n'allait pas sauté de joie. Il aurait préféré trier les dossiers plutôt que de travailler avec elle. Elle pouvait pas tout simplement partir dans un autre hôpital non ? Non il fallait qu'elle reste là pour l'emmerder. Terminant son café cul sec, il jeta le gobelet à la poubelle. Dans tous les cas il allait devoir travailler avec elle qui sa déplaise ou non, et puis à en voir la tête de Ginny sa ne l'enchantait pas non plus au moins comme ça ils étaient deux. Deux qui allaient passer une sale journée. Sans même attendre une quelconque réponse ou réaction, il se mit en marche vers la chambre du patient, bien déterminé à en finir le plus rapidement possible pour éviter de passer toute sa journée en compagnie de Ginny. Il arriva finalement dans la chambre du patient et on pouvait facilement lire son mécontentement sur son visage. Et on sait tous à quel point les patients sont curieux. Ce-dernier fit une réflexion sur les journées pourrit.

    - Vous parlez d'une matinée pourrie, obligé de travailler avec la personne qui vous évitez depuis votre arrivé. Y a de quoi vous pourrir la journée..

    Il n'avait même pas fait attention à l'arrivée de Ginny, à vrai dire il s'en moquait totalement. Plongeant son nez dans le dossier du patient, il ne posait même pas un regard sur sa collègue. Il n'avait même pas envie de lui adresser la parole ou de poser son regard sur elle. C'est pas lui qui risquait de faire le premier pas et de lui parler, mais ça elle devait s'en douter.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: LIAM Ϟ Il n'y a pas de pire sourd, que celui qui ne veut pas entendre.   Mer 24 Aoû - 22:51

Liam s'approcha du tableau. Immédiatement il s'arrêta de rire. Si vous aviez vu sa tête. Je m'attendais un peu ce qu'il lache son café, et ce n'est pas tombé bien loin. Sûrement était-il, lui aussi, en état de choc, à tel point qu'il réussit à renverser quelques gouttes de son café sur sa chemise. Quand je vous disais que le café était maléfique, quoi que pour une fois je ne lui en voulais pas. Ce n'était que quelques gouttes mais cela suffit pour me faire rire. Si Liam n'avait pas été à côté de moi, sûrement aurais-je oublier dans quelle situation j'étais. Quoi qu'en y repensant, si Liam n'avait pas été à côté de moi je n'aurais jamais rit. « Et merde, fait chier... Pourquoi avec toi, ils auraient put trouver mieux. » Il serait temps qu'il apprenne à fermer sa grande bouche celui là. Après plusieurs mois d'ignorences il arrivait à caser deux insultes dans une seule et même phrase. Bon en même temps je le comprenais. J'avais envie de hurler de rage. Sauf que, contrairement à lui, ma haine je la garder intérieur. Pas besoin de s'exposer devant tout l'hôpital, non plus. Je vit Liam partir vers la chambre du patient, et bien que je n'en fûsse pas réellement ravie, je n'avais pas d'autre choix que de le suivre. Qu'il sois là où non j'avais un malade en charge et je n'allais pas lui laisser tout le mérite d'un patient ayant retrouver la santé. Partant en direction de la chambre du patient, j'entendis un brouhaha prendre place dans mon dos. L'Oceanside Wellness Center est un petit hôpital et tout ce sait rapidement. Autant dire qu'à mon arrivée, ou bien à la sienne - je ne suis pas bien sûre de qui est arrivé en premier - ils n'a pas fallu longtemps pour mettre l'hôpital au courant de notre ancienne histoire. De plus, celui qui n'aurait pas vu que quelque chose n'allait pas entre nous était probablement aveugle. Ca m'énervait qu'on parle de moi dans mon dos, mais je laissais les bruit courir, après tout j'étais d'assez mauvaise humeur et je n'avais pas besoin d'internes fuineurs pour en rajouter. Liam était arrivée dans la chambre avant moi, et déjà avait-il les dossiers à la main. Il aurait sûrement fallu que je lui arrache des mains pour voir ce qu'il contenait, d'ailleurs c'est ce que je contais faire. « Vous parlez d'une matinée pourrie, obligé de travailler avec la personne qui vous évitez depuis votre arrivé. Y a de quoi vous pourrir la journée... » Un instant je me suis demandé si je rêvais où si il était bien en train d'étaller nos problèmes devant le patient. Un vrai gamin je vous jure. Il était incapable de la mettre en veilleuse deux minutes. « Mais sûrement, monsieur, a t-il mieu à faire ques découter les gérémiades de mon collège. » Passer par le patient pour dialoguer, c'est vrai que c'était un peu bête comme idée. Mais il allait bien falloir que l'on échange nos points de vus. Soyez sûre que j'allais utiliser cette manière de faire à plusieurs reprises. De toute façon je n'avais pas de meilleure idée. A part peut-être s'écrire sur des bouts de papier sauf que là ça ferait plus amourette d'adolescent qu'autre chose, et puis ce serait vraiment nul. Comme il va de soit, un médecin se doit de consulter le dossier de son patient, sauf que, voyez vous, ce dossier c'est Liam qui l'avait dans les mains et ce n'est sûrement pas lui qui me tiendrais au courant de l'état de cet homme. Je soupirais. Pour la première fois depuis des mois j'allais devoir lui parler directement. Et croyons moi, je ne m'en faisais pas une joie. Mais qu'il en soit sûre, ce serait la seul et unique fois qu'un truc dans ce genre arriverait. « Aurais-tu l'extrème amabilité de me passer le dossier ? » dis-je sans tout de même le regarder.


Dernière édition par L. Ginny Davidson le Jeu 25 Aoû - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: LIAM Ϟ Il n'y a pas de pire sourd, que celui qui ne veut pas entendre.   Jeu 25 Aoû - 12:20


    A peine arriver dans la chambre qu'il avait plongé son nez dans le dossier, au moins sa lui permettait de pas voir Ginny et c'était pas plus mal. Lorsqu'une personne vous poses une question vous lui répondez non ? Eh bien Liam ne faisait que répondre au patient si sa dérangeait Ginny et bien tant mieux alors. Apparemment sa ne plaisait pas à trop à Ginny qu'il étale leur problème. Mais au fond il se moquait totalement de savoir si sa lui plaisait ou non. « Mais sûrement, monsieur, a t-il mieux à faire que d'écouter les jérémiades de mon collège. », essayait de lui dire de se taire ? Si c'était ça qu'elle lui dise directement au lieu de passer par le patient. Si sa la dérangeait tant qu'il étale leur vie elle n'avait mieux fait de venir à son heure habituelle et pas faire d'exception pour on ne sais quelle raison, sa lui aurait évité de se retrouver avec Ginny. Il se devait de répondre, c'était plus fort que lui, il pouvait pas lui laisser avoir le dernier mot. Refermant le dossier après l'avoir lut, il posant son regard sur Ginny à contre-coeur. En la regardant il n'avait qu'une seule envie celle de la mettre dans une poubelle. Elle pouvait remercier Dieu d'être une fille, sinon sa ferait un bout de temps qu'il se serait jeter sur elle pour la taper. Non c'était pas un violent seulement elle lui tapait sur le système c'est comme si elle essayait de la pousser à bout. Elle pouvait pas tout simplement se taire ? Si elle n'avait pas ouvert la bouche il ne se sentirait pas obliger de répondre.

    - Et peut-être que Monsieur n'a pas envie te voir ta sale tête. Si tu as quelque chose à me dire dit le directement au lieu de passer par la patient.

    Que c'est beau l'amour... Enfin à ce stade c'était plus de l'amour c'était plutôt la guerre. Avant s'était l'amour entre les deux mais bon les temps changent. C'était pas vraiment des paroles qui faisaient plaisir, mais elle l'avait comme même bien chercher. Elle était pas la petite innocente dans l'histoire, Liam n'était pas l’innocent non plus, mais au moins il ne cherchait pas à la pousser à bout. Après ces quelques mots il lui fit un sourire un peu moqueur avant de se replonger dans la lecture du dossier. Il aurait préféré avoir une opération ou ranger les dossiers plutôt que d'être là avec elle. Évidemment tout le monde aimerait avoir une opération, c'était comme même ce qu'il y avait de mieux. C'est pas toujours très amusant de s'occuper des patients, certains sont impatient, d'autre font tout pour vous taper sur le système, et d'autre s'amuse à vous touchez... Enfin y a toujours des patients différents et c'est parfois assez chiant de devoir s'adapter à chaque patient, mais c'est surtout souvent énervant de les entendre se plaindre pour X raison. C'était aussi énervant que d'être avec Ginny, du moins pour Liam. « Aurais-tu l’extrême amabilité de me passer le dossier ? » Ouah quel exploit, elle lui avait demander directement. Sa méritais quelques applaudissements non ? Il n'allait pas lui faire cette joie, refermant à nouveau le dossier après avoir fini de le lire, il tourna le regard vers Ginny s'avançant vers elle, il lui disons, plaqua le dossier sur le ventre.

    - Sa te vas là c'est assez aimable ? Je sens que cette journée va-t-être longue et bien chiante.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: LIAM Ϟ Il n'y a pas de pire sourd, que celui qui ne veut pas entendre.   Jeu 25 Aoû - 13:43

« Et peut-être que Monsieur n'a pas envie te voir ta sale tête. Si tu as quelque chose à me dire dit le directement au lieu de passer par la patient. » Il préfèrais que je lui parle directement ? Ce n'était pas un problème, ce serait plus simple pour l'insulter. Je tournais quelques secondes le regard vers le patient. On voyait sur son visage que tout cela commençait à l'énerver. Lui aussi devait sentir que ce serait une dure et longue journée. Je soupirais. J'aurais put répondre à sa réplique digne de l'école primaire, mais je n'avais pas réellement envie de me prendre la tête devant le patient. Enfaite je n'avais pas réellement envie de me disputer avec Liam. Même si je le détestais plus que tout, que ça simple présence me donner envie de recracher mon coca, je savais qu'un patient à soigner était beaucoup plus important que l'homme qui se trouvait à côté de moi - si nous avions vraiment décider de nous engueuler, le patient aurait pu mourir sous nous yeux que nous ne l'aurions sûrement pas vu. Bien sûre, je n'avais pas décider de capituler, c'était toujours la guerre entre nous et j'étais bien décidé à la gagné. Mais pour le bien être du patient j'avais décidé d'ignorer Liam, au maximum. De faire comme si n'importe qui était à côté de moi, enfin n'importe qui sauf lui. Enfaite, non, plutôt comme si personne n'était à côté de moi. Je soupirais à nouveau. J'aurais peut-être réussi à me convaincre que j'étais seule si la personne à côté de moi ne tenait pas le dossier du patient dans les mains. « Aurais-tu l’extrême amabilité de me passer le dossier ? » Je vis Liam tourner le regard vers moi. Je me doutais un peu qu'il n'allait pas me déposer doucement le dossier dans la main. Mais bon je m'en fichais, du moment que j'optenais enfin l'accès au informations concernant le patient. Ainsi Liam referma le dossier s'approcha de moi et me le plaqua dans le ventre. Très spirituel vraiment. « Sa te vas là c'est assez aimable ? Je sens que cette journée va-t-être longue et bien chiante. » Il ne pouvait pas arrêter de se pleindre ? J'étais aussi énervé que lui et je ne passer pas mon temps à gémir. Sur ce point il n'avait pas changer, toujours aussi pleurnichard. « Tu peux partir, tu sais. Personne ne te retiens. » glissai-je, alors que j'examinais le dossier.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: LIAM Ϟ Il n'y a pas de pire sourd, que celui qui ne veut pas entendre.   Sam 27 Aoû - 19:16


    Dans la vie il y a des personnes qu'on apprécient, et d'autre qu'on déteste. Mais y a deux catégories de personnes qu'on déteste : ceux qu'on connait pas mais qu'on peut regarder en peinture et ceux qu'on connait avec lesquels on se prend la tête. Ginny faisait parti de la deuxième catégorie, il l'a connaissait très bien même étant sortit avec elle. Mais comme ces relations ne durent jamais très longtemps en général juste une nuit. Pas d'engagement, pas de présentations aux parents, et comme ça sa lui évitent de parler de ses parents et donc de dire qu'il en a plus. Mais bon il y avait plus urgent que cette petite personne qu'était Ginny. Il y avait le patient atteint d'un cancer de la moelle osseuse. Donc il allait devoir travailler elle et prendre sur lui après tout le patient n'avais peut-être voir pas du tout envie de connaitre leur vie. Il passa donc le dossier, enfin passer c'est un grand mot disons qu'il lui avais plutôt jeter. Elle était entrain de lire le dossier et Liam faisait les test basiques sur la patient, il écoutait son cœur ect... Écrire toute la liste serait long. « Tu peux partir, tu sais. Personne ne te retiens. » avait-elle laisser sortir de sa bouche tout en examinant le dossier. Tournant sa tête vers elle il poussa un soupire. Comme si, il allait partir, elle serait trop fier s'il partait et ça il était hors de question. Et puis il était hors de question de laisser le patient dont il devait s'occuper. Au fond elle lui en voulait et c'était normal, mais comme il n'était pas du genre à se laisser faire et bien c'est devenu un peu la guerre entre-eux. Se redressant pour regarder le patient avec un léger sourire histoire de le réconforter un peu, après tout c'est assez difficile d'apprendre qu'on a un cancer même si on le sait depuis un moment. Il aurait adoré lui répondre méchamment, mais pour l'instant ils devaient s'occuper du patient et même si cela ne plaisait ni à l'un ni à l'autre ils allaient devoir travailler ensemble. « Tu penses vraiment que je vais partir et laisser ce patient. C'est pas parce que je suis disons froid avec toi que je le suis avec tout le monde » Elle avait voulu le dossier non ? Alors à elle de proposer quelque chose. Il y avais plusieurs méthodes pour la Maladie de Kahler, l’auto-greffe ou une chimiothérapie. Mais bon ça elle devait le savoir non ? Attendant une réponse de sa part, il se demandait bien ce qu'elle allait proposer. En attendant une réponse il continua de rassurer le patient. La regardant du coin de l'oeil, il se posa sur le fauteuil à côté du lit pour discuter avec le patient, après tout il fallait bien le rassurer un peu. Venant de Liam cela pouvait choqué qu'il soit si gentil avec quelqu'un, mais que voulez-vous tout le monde à une part de bonté en lui comme tout le monde à une part de méchanceté après c'est vous qui voyez la quel vous préférez faire ressortir. Évidemment un chef de service entra dans la chambre pour voir comment tout se déroulait et pour demander des informations et pour demander ce qu'ils devaient faire de ce cas. « Docteur Davidson ? Que suggérez-vous de faire pour ce patient ? » regardant Ginny avec un léger sourire amusé il espérait au plus profond de lui qu'elle se trompe. Oui Liam n'était pas très gentille avec elle, mais elle ne l'était pas avec lui non plus alors il allait pas lui lécher les bottes. Mais bon après tout si elle était interne dans cette hôpital c'est qu'elle avait les capacités comme tous les autres internes, sinon ils ne seraient pas ici. Et peut-être que si elle arrêtait de lui en vouloir leur relation pourrait-être un peu moins disons agitée. Attendons donc tout comme le chef de service une réponse de Ginny, il continua de rassurer le patient qui devait avoir la trentaine et il ne semblait pas apprécier les hôpitaux en même temps c'était normal.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: LIAM Ϟ Il n'y a pas de pire sourd, que celui qui ne veut pas entendre.   Sam 27 Aoû - 21:38

Liam ne répondit pas. Je tournais le regard dans sa direction, guettant une réaction. Lui aussi me regardait en soupirant. Gênée, je m'empressais de retourner à mon dossier. J'avais horreur d'être obligée de le regader dans les yeux. Et je détestais encore plus le voir sourire. Ca peut parraître un peu sadique comme ça. Mais son bohneur me rappellait combien moi j'avais était malheureuse à cause de lui. Sûrement aurais-je préférais ne jamais le rencontrer et ne jamais tomber amoureuse. Ainsi, peut-être n'aurais-je pas souffert de le surprendre avec une autre. J'aurais voulut m'en moquer, me dire que ce n'était rien, que de toute façon ça n'aurait pas durait. Mais ça n'avait pas était le cas. Bien sûre c'était du passé et j'avais tourné la page, mais repenser à la façon dont il m'avait trahi continuait de me faire mal. Bref, je n'était pas ici pour me pleindre du passé - et puis je n'étais pas du genre à être la petite victime sans défense - j'avais un patient à soigner, un patient atteint de la maladie de Kahler. Si Liam ne voulait pas m'offrir la joie de le voir en colère ce n'était pas grave, je trouverais un autre moyen de retrouver ma bonne humeur. D'ailleurs je l'avais déjà trouvé. Sauver des vies était une de mes plus grandes joies et je n'avais pas besoin d'autres choses. C'est d'ailleurs en partie pour ça que j'avais choisis médecine. Pour le plaisir que c'était de me rendre chaque matin à l'hôpital une canette de coca à la main. Même trier des dossiers me rendait heureuse, parce que l'environnement était le meilleur qui soit. Bien sûre, je préfèrais opérer, et de loin, mais je m'occupais comme je pouvais. « Tu penses vraiment que je vais partir et laisser ce patient. C'est pas parce que je suis disons froid avec toi que je le suis avec tout le monde. » Je fûs surprise, je ne m'attendais plus à ce qu'il réponde. Disons froid ? C'est bizarre comment la manière dont il disait ses mots donnés l'impression que c'était moi la coupable dans l'histoire. C'est vrai que je n'y mettais pas du mien pour arranger les choses, mais peut-être n'avais-je simplement pas envie que les choses s'arrangent. Je sentis le regard de Liam se poser sur moi quelques secondes, sûrement guettant une réponse. « Disons froid ? C'est bizarre, ce n'est pas comme ça que j'aurais dis les choses. » Liam s'assit aux côtés du patient commençant à discuter avec lui. Pourquoi est-ce qu'il ressentait le besoin d'être si gentil avec les patients ? Bien sûre ce n'est pas comme si je ne l'étais pas moi même, mais cela me faisait me sentir coupable d'être "disons froide" - pour reprendre ses mots - avec lui. Mais qu'est-ce que je raconte, pourquoi me sentirais coupable ? Me tirant de ma revêrie j'apperçus le chef de service franchir le pas de la porte. Comme tout chef qui se respecte, cela me paraissais normal qu'il vienne voir que tout ce passés bien, après tout c'était leurs métier. « Docteur Davidson ? Que suggérez-vous de faire pour ce patient ? » Cela me faisait toujours bizarre que l'on puisse m'appeller Docteur, ce n'est pas comme si c'était la première fois mais je n'y étais toujours pas habitué. Souvant les personnes avec qui je travaillais m'appeller Ginny - exeptionnellement Luna - et je les y encourageaient d'ailleurs. J'observais Liam qui, lui, me regardait en coin. Sûrement esperait-il que je me trompe. Dommage pour lui, je connaissais par coeur le sujet. J'avais étudié plusieurs cas jusqu'à maintenant, il était à présent temps pour moi de passer à la pratique. J'avais bien l'intention de les bleffer. « Il n'y a pas assez de cellules infecté pour tenter une opération, il faut privilégier une autogreffe des cellules souches et si vraiment le cas empire alors on opérera. » J'avais appris, en le peu d'année que j'avais passer ici, qu'en médecine il fallait toujours être sûre de ses choix. Un patient n'aura pas confiance en ses médecins s'il entend à tout va des "je pense" ; "peut-être" et autre phrases de se genre. Normal, un médecin c'est censé être la personne qui te réconforte en tout les cas, même quand tout est au plus mal, alors qu'arriverait-il si la seul personne qui peut vous aider semble ne pas être sûre d'elle ? Je vis le chef de chirurgie haucher la tête et repartir. Je lançais à Liam un regard amusé accompagné d'un petit sourire en coin. Je savais qu'il souhaitait que je me trompe, mais malheureusement pour lui ça n'avait pas était le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: LIAM Ϟ Il n'y a pas de pire sourd, que celui qui ne veut pas entendre.   

Revenir en haut Aller en bas
 

LIAM Ϟ Il n'y a pas de pire sourd, que celui qui ne veut pas entendre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beverly Internat :: L'hôpital :: Oceanside Wellness Center-