AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 21 JUMP STREET.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: 21 JUMP STREET.   Dim 31 Juil - 19:44


21 jump street
don't have to stand alone, we'll never let you fall

2011. ancienne église au 21 Jump Street, New York.
Le lieu ne ressemble plus à un lieu de culte, loin de là. Sur le parking, des voitures de police côtoient des voitures normales. Peu de citoyens connaissent cet endroit et encore moins ce qui s’y passe. C’est dans le bureau de l’un des capitaines que la tension est montée d’un cran. « Vous pouvez pas faire ça. » « Nous ne pouvons maintenir votre budget. Et puis, à cause de votre brigade, nous avons eu des problèmes. Des parents disent que c'est mauvais pour leurs enfants. » Les trois capitaines regardent leur supérieur Brooks avec un regard furieux et plein d’haine. Fermé Jump Street était une mauvaise idée. En écoutant Brooks, c’est une brigade inutile qui s’amuse au lieu de faire leur job de flic. Pourtant la brigade ne cesse de faire des miracles et de faire descendre la délinquance chez les adolescents.. « Vous pensez que nous servons à rien et que nous piégeons les adolescents. C'est ce que vous êtes entrain de dire, non ? » Brooks ne dit plus rien, il reste bouche-bée ou plutôt il ne sait plus quoi dire face à ça. Il est là pour trouver la solution idéale, mais apparemment sa solution semble ne pas convenir à tout le monde. Il connait rapidement le concept de Jump Street. Une brigade regroupant des jeunes policiers, au look adolescent, qui s’infiltrent dans des lycées, des universités et d’autres endroits pour faire face aux problèmes tels que la drogue, la violence, le racisme… Une bonne idée puisque beaucoup d'adolescents succombent à cause de tous ses problèmes qui ne cessent de prendre de l'ampleur chaque jour. Seulement personne n'arrive à comprendre vraiment le concept. Pourtant combien d’adolescents se sont fait arrêter ? Combien de trafics de drogues ont été stoppés grâce à Jump Street ? Ça, personne ne saurait le dire puisque qu’il préfère passer leur temps avec les autres brigades de police. « Vous avez la preuve que nous faisons du bon travail, nos agents viennent de mettre fin à un trafic de drogues et à un groupe de délinquants violents. »

Il le sait pertinemment puisqu’il avait lu le rapport. Les agents de Jump Street sont de bons gamins, qui font du bon travail la plupart du temps. Ils ne sont peut-être pas faits pour la police de tous les jours mais pour ça, rien à dire. Brooks repensa à son jugement, un chouia trop sévère, pour une brigade qui fait un travail correct. « Je passe là-dessus. Jump Street est important pour vous et pour les gosses. Je vous laisse votre budget mais à la première bavure, je ferme les portes immédiatement. Je me suis bien fait entendre ? » « Oui, Monsieur Brooks. » Trois voix qui résonnent en cœur avec un petit accent de joie dans la petite pièce. Brooks mit la main sur la poignée en secouant légèrement la tête, c’était vraiment une ambiance de jeunes par ici. Moins il y mettait les pieds, mieux ils se portaient.




REJOIGNEZ-NOUS !



Dernière édition par Veronika Y. Volkova le Dim 25 Sep - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: 21 JUMP STREET.   Mer 10 Aoû - 17:29

Les registres de New York ont répertorié 21 membres enregistrés. Cependant, il y a un sérieux problème de désaccords avec 1534 messages. Le maire peut se voir heureux de pouvoir compter de nouveaux citoyens dans sa ville et aujourd'hui, c'est au tour de : The listener.


Et... je viens moi-même de finir ma fiche de présentation ! Si vous nous rejoignez, sachez que je suis Solara. :-)
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: saison 1 ✘ une nouvelle menace   Dim 25 Sep - 19:22


the red circle

Il est à peine six heures du matin que deux coups de feu raisonnent dans l’une des ruelles du Bronx. Une femme attrapa la main de son enfant et se met à courir. Un chat miaule de terreur puis part se cacher derrière une poubelle. Un homme paniqué appelle la police. C’était comme si le temps s’était arrêté dans le quartier. Les quelques personnes présentes semblent essayer de se réfugier ailleurs. Cette cruauté, cette haine, comment nous a t’elle trouvé ? A t’elle surgi dans nos vies, ou l’avons nous recherchée ? Consumés par les ombres, avalés par l’obscurité. Est-ce que cette obscurité a un nom ?
Le son trident de l’ambulance et des voitures de polices parviennent jusqu’au lieu de détresse. Le spectacle est indescriptible tellement il est abominable et malheureux. Personne n’aurait jamais pensé une seule seconde qu’une telle chose pouvait arriver à cette heure-ci. Et pourtant, c’est arrivé. Tout commence à s’accélérer, les ambulanciers posent une bache blanches sur les deux corps. Certains policiers questionnent ceux qui ont assisté à la scène pendant que d’autres essayent de trouver les preuves. Le bandeau jaune « Police line do not cross » se dessine au milieu de la ruelle. Savannah Perkins, la journaliste la plus en vue de New-York, attrape son micro et se plante devant son caméraman. Une affaire comme celle-ci, doit immédiatement passer aux informations du matin. Elle tient le micro si fort qu’elle ressent une crampe. Elle doit se montrer professionnel et ne pas montrer sa peur.
« Bonjour à tous. Je n’ai pas les mots pour annoncer l’horreur qui se passe ici-même. La tristesse et le sang semblent avoir pris possession de cette ruelle du Bronw. Tout semble penser à croire que nous avons à faire à un règlement de compte pour une affaire de trafique, mais rien n’est encore certain. La police essaye de trouver des preuves tandis que les ambulanciers emportent les deux corps. Ils sembleraient que ces deux hommes d’une vingtaine d’années. Deux balles en pleine tête à suffit à les tuer. Nous vous tiendrons au courant du moindre changement. C’était Savannah Perkins, en directe du Bronx. »
Une police demande à la journaliste de s’éloigner, qu’elle devait quitter la scène du crime. Mais avant de faire le moindre pas. La demoiselle aperçut sur le sol un morceau de papier avec un cercle rouge. C’était la première fois qu’elle voyait ce genre de symboles mais ça semblait ressembler à une signature. Elle ne dit rien, se contentant de monter dans la voiture du journal. Une nouvelle menace s’emparait de New-York, une menace pour l’instant inconnu de tous.



Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: 21 JUMP STREET.   Dim 25 Sep - 19:29

Bonjour, bonsoir ! Very Happy

De bonnes nouvelles concernant JUMP STREET : il a été ré-ouvert jeudi dernier, et nous avons tout de même récupéré/accueilli 13 membres en 3 jours ! Je me suis réinscrite en tant que Solara E. Miller, gardant mon histoire, mon personnage, ma célébrité (Lucy Kate Hale) & je suis en train de créer un pv (masculin, mon frère), si ça vous intéresse quand il sera terminé ! ; )

Plus sérieusement, le message précédent que j'ai posté est le premier épisode (intrigue) mis en ligne ce matin par la fondatrice !
Je suis modo pub ! :)) & nous recherchons des partenaires, donc si vous avez un forum ACTIF, n'hésitez-pas à postuler ici, nous ne sommes pas compliqués !

Merci de m'avoir lu & à bientôt en partenaire et/ou membre ! ; )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 21 JUMP STREET.   

Revenir en haut Aller en bas
 

21 JUMP STREET.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beverly Internat :: Publicités-