AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Dim 24 Juil 2011 - 22:19

  • Premier jour de cours pour Leya , premier jour de son cauchemars également, Leya était tout sauf une élève studieuse , vous savez dans une classe il y a deux types d'élèves , les assidus au travail ou ceux qui tente de l'être et puis y a les autres . Ceux qui sont là par obligation et qui aimerait être n'importe où sauf sur cette chaise à écouter les longues et interminables phrases des professeurs... Bref nous voici donc le premier jour de cours pour Leya , pour celui ci elle décida de mettre tout ses atouts de son côté et enfila une chemise assez large et trop grande pour elle sur un short en jean attrapant au vol son sac a main et de quoi écrire étant déjà en retard .

    Après avoir parcouru la moitié de l'internat elle arriva dans les couloirs de la fac cherchant désespérément l'amphithéâtre qu'on lui avait annoncé en vain , commençant a se dire qu'arriver en retard à son premier cours , ça commencer bien vraiment. Après c'être renseigné à un jeune étudiant, elle arriva devant la porte de l'amphithéâtre plus autant décidé d'assister au cours que ça, après tout vu son niveau elle ne comprendrait surement rien et ne serait pas dans son élément non ... Bon Ok ceci n'est pas un argument assez valable . Après avoir pris une énième grande aspiration , elle pénétra lentement dans l’amphithéâtre , attirant le regard de quelques élèves surtout masculin il faut bien l'avouer. Sa chemise ouverte laissant apparaître son soutif noir le tout garni d'un chapelet ferait bien son petit effet dis donc... Elle chercha une place et soupira constatant que la seule et unique place dispo était tout devant. Oui décidément ce n'était vraiment pas son jour. Elle descendit toutes les marches et s'intalla s'excusant silencieusement au prof ...

    Une fois installé, elle regarda plus précisément le prof qui était devant elle , et faut avouer qu'a cette minute la elle comprit pourquoi l’amphi était aussi plein ... Il n'avait pas l'allure de prof traditionnel non lui était comment dire ... Sexy... très sexy. Quelques secondes après Leya croisa son regard et lui sourit tout simplement faisant mine de se consacrer sur son cours ... En fait ce premier jours de cours n'était pas si catastrophique finalement ...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Lun 25 Juil 2011 - 7:36

  • Il y avait des matins ou Mathews rêvait de redevenir un simple étudiant juste pour le plaisir de se prélasser dans son lit après un lendemain de fête. Et finalement, il s'octroya ce plaisir, un peu trop longtemps d'ailleurs, puisqu'il cru bien qu'il allait être en retard. Se levant rapidement, ce fut presque comme s'il prenait sa douche en s'habillant en même temps tant ses mouvements étaient rapide. Il n'eut pas le temps de se raser, et sorti de chez lui en enfilant encore ses chaussures, avançant a cloche pied. Il descendit les escaliers en tachant de serrer le nœud de sa cravate, et passa négligemment sa main dans ses cheveux pour ne pas qu'ils sèchent de façon plate. Il ne prêta pas grande attention a la contravention sur son pare prise et l'arracha en entrant dans sa voiture, puis la bourra dans sa boite a gants ou il y dégoulinait déjà un paquet de facture a payer. Il mit le contact en fouillant dans le rangement sous l'accoudoir et sorti sa bouteille de parfum dont il s'aspergea, et la lança sur la banquette arrière en démarrant. Une chance pour lui, il n'était qu'à 5 minutes de la Fac en voiture.

    Les étudiants commencèrent a entrer dans les bâtiments, il devait être l'heure des premiers cours. Se faufilant dans la masse, saluant quelques personnes au passage d'un simple sourire, il se pressa jusqu'à l'amphi théâtre dans lequel il devait retrouver ses étudiants. Il entra avec hate dans la salle, et salua ceux-ci en posant sa sacoche sur le bureau. Pile a l'heure. Il posa ses fesses sur le bords du meuble et soupira « Bon bon, alors.. » fit-il après avoir parler comme a son habitude de tout et de rien avant chaque début de cours, si celui ci était le premier de la journée, avec les élèves. Il sorti ses fiches de sa sacoche et ne les lut pas pour autant, croisant les bras sur sa chemise, parlant de divers points pour l'étude du corpus de textes qu'en groupe, ils allaient devoir travailler, leurs faisant part des références des livres qu'ils allaient devoir acheter ou emprunter a la Bibliothèque universitaire. Un étudiant entra et s'excusa, il répondit d'un sourire. Puis quelques minutes plus tard, ce fut le même numéro. Encore une fois, il laissa le jeune homme s'installer sans rien dire. Et ce cinéma continua bien 10 minutes, l'amphi-théâtre accueillant pas moins de 12 élèves en retard. Il soupira en posant ses feuilles « écoutez, c'est super énervant la. Que vous soyez en retard c'est pas grave, j'me cogne. Que vous soyez là ou pas pour moi c'est la même chose. Alors soit vous faites l'effort d'arriver a l'heure, soit ne faites pas celui de vous présenter a mon cours. C'est clair? » Facile a dire pour celui qui avait faillit se louper ce matin. Sauf qu'il était arrivé a l'heure malgré tout. « 'fin, passons » conclut-il en adressant un léger sourire a l'ensemble de l'amphi, n'aimant pas être moralisateur. Il reprit ses fiches et reprit la ou il s'en était arrêté, a savoir , les points essentiels pour la réussite de l'étude du corpus, citant la structure du travail qu'il attendait, énumérant les grands axes a étudier, accentuant sur le fait qu'il voulait absolument des références d'auteur pour les citation.. La porte s'ouvrit a nouveau et il lâcha un soupire absolument pas discret en regardant du coin des yeux la demoiselle qui entrait. Ca fit glousser quelques personnes, et compatir encore d'autre.

    Elle s'excusa, en s'installant. Las, Mathews l'observa faire, et l'attention qu'il lui portait attira celle des autres. Effectivement, ceux-ci se demandait probablement pourquoi depuis quelques minutes il ne parlait plus, en fixant le blonde. Ce fut seulement lorsqu'elle leva son regard sur lui qu'il lui fit un sourire. «  Bien installée? J'espère que , il se leva du bord du bureau en posant ses fiches, avançant vers elle , tu ne compte pas sérieusement rester ici alors que mon cours a commencer depuis.. il regarda sa montre : 45 minutes déjà? Alors je ne pense pas que ce soit t'habiller qui t'ai prit beaucoup de temps, hmm? Fit-il en désignant d'un rapide mouvement d'index l'ensemble de sa tenue. Mais a moins que tu ne te représente devant moi dans les 10 prochaines minutes avec un Café long, tu peux partir du cours immédiatement. Il baissa ses yeux sur sa montre et les releva avec un sourire : Go.

    Pas de chance, elle était juste la 13° a être a la bourre, et là, ça faisait de trop pour lui. Il voulait bien être gentil, ses élèves en témoigneront volontiers, mais pas con non plus. Ce n'était pas un moulin dans lequel les allées venues étaient tolérés a volontés... Mais contre un café, il pouvait bien faire un effort...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Lun 25 Juil 2011 - 13:41

  • Leya le regarda avec curiosité quand celui-ci se leva posant ses fiches sur son bureau . Bien installée? J'espère que , tu ne compte pas sérieusement rester ici alors que mon cours a commencer depuis.. Elle le vit regarder l'heure et leva les yeux au ciel 45 minutes déjà? Ah oui déjà en effet elle c'était bien bien perdu et n'avait pas fait semblant, elle le regarda haussant les sourcils Alors je ne pense pas que ce soit t'habiller qui t'ai prit beaucoup de temps, hmm?Elle le regarda se levant croisant les bras contre elle, il venait bien de porter un jugement sur sa tenue la non ? Mais a moins que tu ne te représente devant moi dans les 10 prochaines minutes avec un Café long, tu peux partir du cours immédiatement.Go.

    Leya le regarda et d'un ton assez sec lui lança " c'est bon vous avez fini ? ou peut être pas tout à fait ? " Elle le fixa un instant et reprit " Enchanté moi c'est Leya , je suis arrivée hier soir sur le campus et bien entendu on ne m'a absolument pas expliqué où était les salles de classe et encore moins votre amphi. N'ayant rencontré encore personne j'ai du me démerder seule alors désolé de perturbé votre cours mais dite à l’administration d'aider un peu plus les élèves à leurs arrivés. " Leya fit une pause remarquant le silence des étudiants autours d'eux " Sur ceux je pense que je vais quitté votre cours et surement pas vous ramener un café puisque à vrai dire je ne sais même pas où est la machine à café, sinon croyais moi ce matin j'en aurai bu un café. " Leya se leva et attrapa son sac y rangeant son bloc note et son stylo à la hâte à l'intérieur soupirant . " Et bien bon cours et bonne année scolaire . " Leya se leva et partit sortant de l'amphi sans se retourner attirant l'attention de tous les élèves ici présents. A peine sortit elle balança son sac contre le mur en face jurant contre soi-même " putain fais chier " .

    Oubliez ce que j'avais dit , cette première journée ne s'arrangeait pas au que non, on peut même dire sans exagération qu'elle empirait . Leya s'assit au sol contre le mur en face de la porte et bascula sa tête entre ses bras soupirant passant la main dans ses cheveux. Avec un début comme ça c'est sur que l'année allait être rude ... très rude. Au bout d'un moment la jeune étudiante se leva et fut bien vite bousculé par des étudiants changeant de salle rapidement au retentissement de l'alarme. " Ok je vais où la " Elle regarda son emploi du temps et ne comprit rien au C120 elle était définitivement foutu et même si les mecs la reluquaient de haut en bas , ils étaient bien trop pressé pour lui venir en aide. La blondinette abandonna rapidement l'idée d'allé en cours et de chercher une nouvelle fois la salle pour finir en retard et décida d'aller fumer ... Une fois un banc bien vite repéré , elle partit s'y installé s'allumant directement une cigarette, dans un moment pareil la nicotine devient votre meilleure amie ...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Lun 25 Juil 2011 - 20:35

  • Il avait terminé sa réplique avec un certain humour malgré tout, ou dirons nous, avec de l'amabilité. Son "go" accompagné de son sourire n'était pas un ordre mais une façon de donner un petit challenge a la demoiselle, un défi, qu'elle fasse ses preuves. Mais sa façon de lui répondre le surpris. D'abord, il croisa les bras en la regardant, sourcils relevé, intéressé par son discours. Ha, elle était donc nouvelle. Bon et bien il suffisait de le dire, il n'y avait pas de quoi en faire tout un plat. Il allait acquiescer trouvant son excuse acceptable, mais elle renchérit, d'une façon qui ne plût pas grandement a notre professeur. Elle conclu d'un "bonne année scolaire" ce qui lui fit comprendre qu'elle ne comptait pas remettre les pieds dans son cours. En soit, ce n'était pas son problème... sans aucun devoir rendu, c'était un zéro qui l'attendait dans ses bulletins. Et le proviseur ne laisserait sans doute pas les choses se passer comme ça puisqu'il tenait tout de même a l'image que les gens avait de son établissement. Ainsi, il fallait qu'elle comprenne bien que c'était son futur problème qu'elle était en train de se créer. Elle se leva, pour quitter la classe, assurément. Il lui fit en vacillant sur ses pieds, d'un petit geste de la main désinvolte : " au revoir." et pivota a nouveau devant ses élèves, levant ses sourcils en l'air " Un contre combien qu'elle va aller au starbucks du coin me rapporter ce foutu café?" Ça les fit rire, et il put reprendre son cours.

    Mathews était un mec sympa, réellement, mais tout ses élèves avaient du respect pour lui, hors, elle, elle avait l'air complétement a part. Du coup, il tourna son cours sur elle, en utilisant le sujet de la rébellion dans la littérature, parlant de certaine œuvres qui fut mal accueillit par le public, comme celle de Victor hugo - Hernani -. Du coup, il donna un travail supplémentaire a ses élèves, un truc non notés puisque ça n'était pas au programme mais qui, bien fait, pourrait faire gagner des points pour compenser des notes basses. Il laissa ses élèves partir à l'heure, et resta un instant dans l’amphithéâtre, vérifiant comme après chaque cours qu'aucune tête en l'air n'ait oubliée quelques chose. L'inspection faite, il s'étira et sorti de la salle. Ça faisait tellement chier de se lever pour une heure... Il était vraiment comme un étudiant, moins il en faisait mieux il se portait. Une étudiante l'attendait et lui fit un grand sourire en le voyant arriver. " Ça crains comme elle t'as répondu la fille là sérieux." Ca le fit rire. " Oh, je ne pense pas que c'était personnel. A la limite, si cette demoiselle a un caractère de chien, elle n'a rien a apporter a mon cours, donc.." Elle passa devant lui comme une fillette amoureuse : " et moi je suis utile?" Il répondit avec un sourire accompagner d'un léger ricanement. " si tu permets, je vais boire mon café. A plus tard." Et il l'abandonna devant une porte, sortant dehors pour profiter de sa pause pour fumer sa clope de matin, qu'il n'avait encore pas pu avoir. Sa première bouffé fut orgasmique, et il recracha la fumée, satisfait.

    Machinalement, il balaya la cour du regard, et repéra sa petite bête noire assise sur un banc. Fumant en l'observant il réfléchissait. C'était idiot qu'elle foute son année en l'air a cause d'un retard, surtout si elle était nouvelle. Et pire encore, parce qu'elle était arrivé après tout les retardataires, et qu'il n'était pas dans sa meilleure humeur vu son manque de caféine et de nicotine de cette première heure. Levant les yeux en l'air pour se foutre un coup de pied mentalement au cul, il avança vers elle, perplexe.

    - J'imagine que ce n'est pas facile pour toi en ce moment, ton corps change, tes hormones te travaille, tu intègre un nouvel établissement, un nouveau mode de vie, et avec ma veine tu es en période de zone rouge pour une femme, de quoi te rendre irritable.. Quoi, il ne pouvait pas non plus venir lui parler pour s'excuser, plus ou moins, sans la taquiner ? Il s'assit vers elle : mais je ne suis pas non plus la petite merde que tu vas envoyer chier comme bon te semble.. hum Leya c'est bien ça? Il lui fit un sourire, presque sur d'avoir retenu le prénom : J'ignorais que tu étais nouvelle, vous êtes tellement nombreux que je ne peux pas retenir le visage de tout le monde, alors désolé d'avoir été peut-être un peu.. rude avec toi. Mais t'es une fille, je pense, intelligente, donc tu peux comprendre qu'en tant que prof, c'est agaçant les retards répétés, mais j'peux pas t'en vouloir pour ceux de tes collègues... Et puis ça serait con d'avoir a noté un zéro sur tes relevés d'notes hein? Il lui mit un léger coup de coude et recracha la fumée de son ultime taf, lançant le mégot sous son pied. T'as besoin d'un café tout comme moi si j'ai bien comprit, tu viens? Il se leva en prononçant ces mots, l'invitant ainsi a laisser de coté leur première rencontre.
    Mathews n'appréciait guère la mauvaise entente avec ses élèves. Ca rendait les cours pénible, plus pour eux que pour lui, certes, mais c'était pas non plus sa tasse de thé.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Lun 25 Juil 2011 - 21:52

  • Ca faisait un petit moment que la jolie blonde était installé sur son banc, enfin longtemps, assez pour finir une clope et en rallumer une en tout cas . A cet instant elle maudissait ses parents de l'avoir inscrites ici et se remettait à croire en Jesus avec un espoir qu'il la sorte de ce cauchemars . Elle fut interrompu dans ses songes par homme qu'elle identifia en un regard. Alors ce prof en avait donc pas marre et aller surement encore la sermonner, le faire en publique ne lui avait donc pas suffit ?

    J'imagine que ce n'est pas facile pour toi en ce moment, ton corps change, tes hormones te travaille, tu intègre un nouvel établissement, un nouveau mode de vie, et avec ma veine tu es en période de zone rouge pour une femme, de quoi te rendre irritable.. Elle le regarda légèrement surprise et lui lança En plus de la littérature vous êtes prof de science ? Ce qui aparament ne le fit pas réagir puisqu'il continua son discours . Mais je ne suis pas non plus la petite merde que tu vas envoyer chier comme bon te semble.. hum Leya c'est bien ça?J'ignorais que tu étais nouvelle, vous êtes tellement nombreux que je ne peux pas retenir le visage de tout le monde, alors désolé d'avoir été peut-être un peu.. rude avec toi. Mais t'es une fille, je pense, intelligente, donc tu peux comprendre qu'en tant que prof, c'est agaçant les retards répétés, mais j'peux pas t'en vouloir pour ceux de tes collègues... Et puis ça serait con d'avoir a noté un zéro sur tes relevés d'notes hein?

    Ok premier point il avait retenu son prénom donc elle était vraiment dans la merde s'il mettait au courant l'administration, la blondinette le regarda et lança tout bas Au pire je pense avoir des zéro toute l'année ça serait réglé une fois pour toute. Elle le regarda se lever et jetta son mégot un peu plus loin, pensant qu'il allait partir elle fut surprise de le voir encore la au bout de quelques secondes, T'as besoin d'un café tout comme moi si j'ai bien comprit, tu viens?. Leya le regarda se demandant s'il y rigolait ou non et pu constater qu'il était un peu plus sérieux , elle se leva et le regarda lui lançant tout simplement lui lancerOui je pense en avoir besoin même d'un double

    Elle le suivit silencieusement sur quelques mètres attirant comme à son habitude le regard des étudiants présents dans les parages et puis s’aperçut bien vite aussi que beaucoup de fille lançait des petits regards remplis d'étoiles au professeur qui se tenait à côté d'elle la faisant rire silencieusement . Juste une chose vous connaissez mon prénom je peux peut être connaitre le votre non ? Que je sache quel prénom maudire quand je verrais les zéro sur mes copies que j'aurais travaillé durant de longues heures ? Oui par cette simple phrase elle venait de lui faire comprendre qu'elle reviendrait à ses cours , des excuses silencieuses ? Peut être bien ou peut être que non , après tout , Leya Slown ne s'excuse jamais non?

    L'étudiante sourit voyant la machine à café aparaitre au loin , finalement dieu existe , elle attrapa son porte feuille et commanda un café long insérant les pièces , puis récupéra le gobelet avant de le tendre au professeur Mmh j'ai que qu'une heure et quelques de retard , elle lui fit un clin d'oeil commandant le sien rapidement . Et finalement si Leya s'excusait réellement ... Un geste vos mieux qu'une parole non ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Lun 25 Juil 2011 - 23:26

  • La demoiselle avait accepté son offre. Bien, c'était un bon début non? La machine a café adoucit les mœurs n'est-ce pas? Oui, bon d'accord, normalement c'est la musique, mais a défaut d'en avoir hein... Bon, s'il comprenait bien, cette fille avait effectivement un sale caractère en apparence. Et il était bien placé pour le savoir, l'image qu'on donne de soit n'est pas toujours la vrai. C'était son style, c'était certain. Rien que son apparence montrait qu'elle s'en foutait des normes, des règles.. Non pas qu'il était vieux jeux ou quoi, a se dire que cette tenue n'était pas décente. Elle plaisait, a en juger des visages masculins qui se retournait sur son passage. Mais c'était clair que c'était par pure provoc'. Pour sa part, il trouvait ça vulgaire. A la limite, un décolleté, c'est joli, mystérieux. Là... C'était comme si elle pensait n'intéresser les autres qu'en montrant sa poitrine ouvertement. Enfin bon, elle faisait bien ce qu'elle voulait, mais en tout cas, elle n'avait pas l'air d'avoir une bonne image d'elle en tête... Pas dans le sens : je suis moche. Elle avait connaissance de son charme, elle ne jouerait pas dessus autrement. Mais plutôt : Je ne suis pas si intéressante, regardez plutôt mes seins. C'était dommage, car elle avait l'air d'en avoir dans la tête, lorsqu'on mettait entre parenthèse son impolitesse. Mais elle avait fait un effort en le suivant, ce qui était déjà un point positif du tableau.

    Lorsqu'elle lui avait dit : « Au pire je pense avoir des zéro toute l'année ça serait réglé une fois pour toute. » Mathews s'était tut. Alors oui, soit elle ne se croyait pas intelligente, soit elle savait d'avance qu'elle ne foutrait rien tout au long de l'année. Ce qui en soit était dommage, car pas mal de prof fonctionnait comme lui, c'est a dire, pas très regardant au niveau du barème. Après tout, donner la moyenne a ses élèves si le travail était fourni, mais non comprit, qu'est ce que ça lui coutait hein? Il ne répondit rien a cette remarque, afin de ne pas la braquer a nouveau. Parce que s'il lui avait dit qu'il trouvait son comportement complètement débile - le potentiel : je ne veux pas travailler – elle aurait encore senti son petit coeur se meurtrir et sa fierté en aurait de nouveau prit un coup. Il resta donc silencieux, pour la bonne cause.

    Une fois en route, elle prit la parole : « Juste une chose vous connaissez mon prénom je peux peut être connaitre le votre non ? Que je sache quel prénom maudire quand je verrais les zéro sur mes copies que j'aurais travaillé durant de longues heures ? » Il se contenta dans un premier temps, d'une sorte de rire, ce soupire amusé qui sort par une expiration nasale... Qu'est ce qui l'amusait le plus? Qu'elle pense avoir des zéros en litté, ou qu'elle avoue en quelques sorte qu'elle reviendrait en cours, malgré son petit numéro précédemment? Niveau défense de conviction, c'était zéro, effectivement. Mais il n'allait pas s'en plaindre, elle prenait la une bonne décision a son sens. «  Si tu continue a me Vouvoyez, ce sera Monsieur Brennan. Sinon, appelle moi Mathews. » Ouais, il avait horreur qu'on le vouvoie. Après la scène qu'elle avait fait, il pensait qu'elle ne mettrait pas cette distance là, mais non. Alors, finalement, peut-être y avait-il une once de respect a sauver chez cette fille? Enfin, tant que cette mince éducation lui était destiner, ça lui convenait. Avec les autres prof, elle faisait bien ce qu'elle voulait, ça n'était plus ses affaires à lui.


    Il la mena donc jusqu'à la machine et sourit face a sa réflexion, et murmura un « merci » lorsqu'elle lui tendit le gobelet, en le saisissant. « Mmh j'ai que qu'une heure et quelques de retard » Il l'approcha de lui en ricanant un peu et souffla dans celui-ci doucement afin de refroidir la boisson bouillante, la regardant. Elle s'excusait non? Il lui avait bien dit qu'il passerait l'éponge si elle lui apportait un café.. «  Avoir du retard pour s'excuser du retard... on va dire que tu nous fait une jolie mise en abime, et je te pardonne pour cette attitude littéraire ! » répliqua-t-il. Ouais, faire des plaisanteries sur des figures de style y'avait bien qu'un professeur pour s'en amuser... Il prit une gorgée en trempant qu'a peine ses lèvres pour jauger la température, et avala la boisson en serrant des dents. Non, en faite, elle essayait de le tuer en lui ébouillantant l'œsophage la maligne. «  Bon et bien maintenant que tu sais ou est la machine, pense a mon café le matin quand t'es dans un gros retard, et on sera en bon terme ». Enfin, y'avait pas besoin de ça si c'était la seule a avoir une panne d'oreiller. Mais après réflexion, si il ne va pas au café mais que le café vient a lui, de quoi allait-il se plaindre hein? «  Ha et petite précision en parallèle a ce que tu as dit tout a l'heure. Tu ne risque pas d'avoir des zéros avec moi, si tu me rends, comme tu dis, des copies sur lesquelles tu as durement travaillé. Je ne suis pas si sadique.. Quoi que.» il lui fit un clin d'oeil en prenant une nouvelle gorgée, sentant la caféine lui donner un coup de fouet. Elle voulait dire les choses implicitement? Il était doué pour ça aussi. Et là, ça signifiait tout bonnement, en plus de son sens d'origine : tu es la bienvenue dans mes cours.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Mar 26 Juil 2011 - 0:23

  • La blondinette bu une gorgée de sa boisson, continuant d'écouter Mathews comme il venait de lui dire , « Avoir du retard pour s'excuser du retard... on va dire que tu nous fait une jolie mise en abime, et je te pardonne pour cette attitude littéraire ! » Elle laissa échapper un léger rire, elle n'était peut être pas si nul en littérature pour avoir compris cette blague digne d'un professeur . « Bon et bien maintenant que tu sais ou est la machine, pense a mon café le matin quand t'es dans un gros retard, et on sera en bon terme ». Elle lui fit un clin d'oeil et observa autours d'elle essayant de repéré un maximum les lieux , même si tout se ressembler énormément , elle songea le temps de quelques secondes de semer des petits cailloux histoire de pouvoir retrouver son chemin plus facilement demain matin . Bon ok idée inutile mais qui avait le mérite d'être réfléchi une poignée de seconde non ? Quoi que l'idée de se promener avec un Gps est intéressante aussi ...

    « Ha et petite précision en parallèle a ce que tu as dit tout a l'heure. Tu ne risque pas d'avoir des zéros avec moi, si tu me rends, comme tu dis, des copies sur lesquelles tu as durement travaillé. Je ne suis pas si sadique.. Quoi que.» Elle acquiesça comprenant bien la subtilité dont il avait fait preuve pour lui indiquer qu'il la ré-accepter en cours . Elle marcha un peu pour se caler contre un mur regardant le professeur buvant de temps à autre une gorgée de cette caféine pur « Rah vous venez... enfin tu viens de casser l'image de professeur sadique que j'avais dans la tête , qui corrigeait les copies derrières son bureau avec son chat sur les genoux , ses lunettes sur le nez se régalant d'adresser des zéros à l'ensemble de sa classe ». Elle ui sourit de toutes ses dents n'étant bien entendu pas sérieuse. Au premier abord Leya pouvait paraitre froide et distante mais elle pouvait se montrer pleine de bonne répartie également«Enfin plus sérieusement tous les prof sont comme toi ,ou tu es l'exception a a règle des prof méchant et con ? Que je sache si je dois m'y préparé mentalement ou pas avant de me rendre à mes cours , fin ceci dit faudrait déjà que je commence par trouver les salles où ils ont lieux ».

    Leya passa sa main dans ses cheveux, oui chez elle, ceci peut ressembler à un toc mais quand on y fait plus attention , cela relève peut être juste le fait qu'elle se sent mal à l'aise non ? Terminant son gobelet, elle partit le jeter à la poubelle un peu plus loin revenant près de Mathews. « Dis moi tu sais pas ou est le starbucks le plus proche parce que le café de la machine c'est bien mais si un jour je dois me faire pardonner d'une absence je pense qu'il faudra plus qu'un pauvre café de machine non tu ne crois pas ? » Leya lui sourit innocemment , bien sur elle ne pensait pas réellement être absente à un de ses cours ... quoi qu'un lendemain de cuite ... Enfin nous dirons que pour le moment elle n'avait pas l'intention d'être absente à son cours mais s'amusa à titiller un peu le brun .

    La jolie blonde regarda l'heure et soupira le moins discrètement du monde , il était presque 12h et elle n'avait pas réussi à voir un seul truc pour manger, non non ce campus lui en voulait et par sa faute on allait la retrouver dépéris en plein milieu d'un couloir si cela continuer ... Elle regarda Mathews «Mmh désolé d'abuser de ton temps mais tu penses que tu pourrais m'expliquer rapidement où je peux trouver un truc à manger parce qu'hier soir déjà j'ai pas trouver et là je commence réellement à avoir faim. Et les étudiants ont l'air cool ici mais font que courir à croire qu'ils sont entrain de s’entraîner pour le 100 mètres » Elle regarda le professeur et se senti légèrement comment dire ... conne . Elle avait tendance à oublier que pas tout le monde était libre comme l'air comme elle , et que certaine personnes pouvaient avoir des responsabilités ou des postes qui ne leur permettait pas d'amener une étudiante à un pauvre distributeur dans l'espoir de trouver de quoi grignoté ... Elle fut bien vite interrompu par un étudiant qui vient en sa direction saluant le professeur et laissant son numéro à Leya " Si un jour tu as besoin d'aide pour retrouver ton couloir de chambre hésite pas ! " . La jeune fille leva les yeux au ciel allant directement jeter le papier une fois qu'il eut le dos tournée . Ok que se soit ici ou chez elle les mecs étaient surement bien tous les mêmes ... Mais elle fut bien vite sortit de ses songes une fois de plus par son ventre qui gargouiller , oui là cela devenait réellement critique...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Mar 26 Juil 2011 - 21:27

  • Bon, finalement, elle n'était pas si terrible que ça cette jeune fille. Et il ne pensait pas cela uniquement parce qu'elle avait rit de sa blague, on est d'accord? Non, hors spectateurs, elle était, ou avait l'air en tout cas, d'être plutôt calme, l'esprit pas si rebelle que ça dans le fond. Ou était-ce aussi parce qu'elle n'avait pas subit une «  agression » directe de la part de son professeur. « Rah vous venez... » Il sourcilla, et elle se reprit : «  enfin tu viens de casser l'image de professeur sadique que j'avais dans la tête , qui corrigeait les copies derrières son bureau avec son chat sur les genoux , ses lunettes sur le nez se régalant d'adresser des zéros à l'ensemble de sa classe » il lâcha un léger ricanement qu'il étouffa d'une gorgée de café. Ha, c'était donc l'image qu'elle avait des profs? Fâcheux, lorsqu'on savait que Mathews était l'heureux propriétaire d'un chat qui adorait venir sur les copies durant ses longues heures de corrections. Elle reprit la parole alors qu'il s'ébouillantait a nouveau la langue avec sa boisson qui osait refuser de refroidir.«Enfin plus sérieusement tous les prof sont comme toi ,ou tu es l'exception a a règle des prof méchant et con ? Que je sache si je dois m'y préparé mentalement ou pas avant de me rendre à mes cours , fin ceci dit faudrait déjà que je commence par trouver les salles où ils ont lieux » Mine de rien, elle venait de le complimenter. Il n'était donc ni con, ni méchant. Faisant tourner doucement le café dans son gobelet avec l'espoir que les parois de plastiques le refroidirait, il répondit en faisant mine de réfléchir, intensément : «  Mhh je ne sais pas trop comment fonctionne les autres professeurs de cet établissement a vrai dire, mais il ne me semble pas que ceux-ci soient tyranniques envers les élèves. Je préfère te laisser découvrir tout ceci par toi même, ça sera une sorte de récompense pour avoir trouvé les salles ou tu as cours... » Il ponctua cette remarque d'un énième sourire. En faite il savait que pas mal de prof étaient plutôt cool avec leurs étudiants, mais il n'ignorait pas non plus qu'il y en avait certain de vraiment chieurs. Après, la politique de l'établissement n'était pas de punir ses élèves, autrement, la salle de colles serait bien plus accueillante qu'elle ne l'était actuellement.

    « Dis moi tu sais pas ou est le starbucks le plus proche parce que le café de la machine c'est bien mais si un jour je dois me faire pardonner d'une absence je pense qu'il faudra plus qu'un pauvre café de machine non tu ne crois pas ? » lui demanda la demoiselle après avoir jeté son gobelet vide. Il baissa les yeux sur le sien et se demanda si c'était lui qui était trop douillet pour ne pas réussir a supporter la chaleur de ce dernier... Au mot absence, il releva son regard sur elle, arquant que très légèrement un sourcil, ce qui interrogeait la jeune femme d'un air perplexe. Elle n'avait pas encore participé a un cours et se voyait déjà en train de les sécher? Rah, voilà qui le contrariait. Il n'y avait jamais d'absence, c'était bien pour cela qu'il ne faisait pas tourner des feuilles d'appel dans le nom. D'une part parce que les étudiants pouvaient se couvrir les un et les autres, il suffisait de noter le petit nom de son ami absent, et puis, il trouvait ça idiot. Il n'était pas la pour fliquer ces adultes. S'ils venaient tant mieux, sinon, ça n'était pas un drame. Alors comment savait-il que personne ne séchait me demanderez-vous? Tout bonnement parce qu'aucun étudiant n'avait lieu de manquer ses cours. Lorsqu'ils étaient malade, il le prévenait par un mail et il envoyait le résumé de l'heure en guise de réponse, et si c'était une absence injustifiée? Franchement, les seules qui pouvaient exister était : panne de réveil , pas envie , ou gueule de bois. Soyons clair... rares étaient les heures de Mat' qui étaient très tôt le matin étant un lève tard lui même. L'envie? Il était apprécier, les étudiants aimaient venir a ses cours. Gueule de bois? Bien souvent, lorsqu'il y avait de grosse fête étudiante, il en faisait partie et annulait lui même son cours si jamais il n'arrivait pas a décuver.. Alors franchement, des absences... «  Mhh, donc si je ne te le dis pas, tu ne sauras comment te faire pardonner, et tu ne chercheras pas a sécher... alors franchement, pourquoi je répondrais a cette question? Mais juste au cas ou tu voudrais me faire plaisir le matin, pense a me prendre un Mocha, tu prends la deuxième a droite en sortant de l'établissement, c'est juste en face de l'entrée du parc.. en venti » précisa-t-il d'un clin d'oeil.

    Finalement, dans un élan de courage, il termina son café et lança le gobelet dans la poubelle, loupant son tir. Merde, la honte. Trainant alors légèrement des pieds, il se baissa et le mit directement parmi les autres ordures, puis se retourna lorsqu'elle reprit la parole, lui sembla-t-il, après un long soupire. Oh, elle avait faim? Le ventre de la demoiselle se mit a répondre a sa question mentale. Il observa sa montre et fit la moue. « il n'est pas encore midi, le resto universitaire n'ouvrira pas avant trois quart d'heure. T'as des distributeurs a sucreries a tous les étages je crois, ou de sur, a l'entrée principale. Sinon, j'peux te prendre un truc en salle des prof si vraiment tu ne tiens plus, on doit avoir des croissants, ca te fera patienter un peu. Et j'en profiterai pour regarder la listes des élèves avec toi pour t'intégrer a un groupe, vous avez un boulot en commun a me rendre. J'ai des envie de zéros en ce moment » plaisanta-t-il en revenant vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Ven 29 Juil 2011 - 23:31

  • « il n'est pas encore midi, le resto universitaire n'ouvrira pas avant trois quart d'heure. T'as des distributeurs a sucreries a tous les étages je crois, ou de sur, a l'entrée principale. Sinon, j'peux te prendre un truc en salle des prof si vraiment tu ne tiens plus, on doit avoir des croissants, ca te fera patienter un peu. Et j'en profiterai pour regarder la listes des élèves avec toi pour t'intégrer a un groupe, vous avez un boulot en commun a me rendre. J'ai des envie de zéros en ce moment » . La blondinette se mit à rire doucement passant sa main dans ses cheveux . " Mmh je crois que je vais être obligé de me trouver un resto à côté parce qu'un croissant ne calmera vraiment pas ma faim ...Mais oui allons à la salle des profs , mais faut choisir un groupe de mec comme ça je suis sur que je serai bien accueilli " Elle se mit à rire doucement une nouvelle fois , oui le courant avec les filles ne passaient réellement pas en règle générale . Aller savoir pourquoi , Leya était pourtant une jeune fille très aimable et qui ne cherchait pas la merde dans un groupe ... Bon ok elle avait tendance à peut être , être un peu trop direct et les conversations cheveux manucure mec , mec manucure cheveux avaient fortement tendance à la gonfler au plus haut point . Elle suivit le professeur qui sembla l'accompagner jusqu’à la salle des profs .

    " Mmh dit moi pourquoi j'ai l'impression que beaucoup de fille me flingue du regard à peine quand on passe devant elle ? j'ai pas tout suivit ou quoi ? elles sont toutes comme ça? Parce que j'ai laisser ma provisions de lingettes démaquillantes à la maison pour me défendre hein! " Elle lui lança un petit sourire , faisant des coucous à des filles de temps en temps riant légèrement . " Serais tu le professeur dont toutes les filles tombent amoureuses? Je crois que j'ai entendu parler de toi ce matin quand je cherchais ta salle de cours " Leya fut couper par la sonnerie de son téléphone , signalant la réception d'un sms, le lisant rapidement " ma grande t'as besoin de ton sachet de bonbons aujourd'hui ? " y répondant assez vite " Je te contact plus tard " avant de remettre rapidement son téléphone dans son sac .

    "Bon on arrive bientôt j'ai mal au pied moi ! " Elle lui sourit le détaillant un peu plus , il ne faisait vraiment pas l'âge d'un professeur , il avait plus la carrure d'un élève de dernière année , quoi que son côté professeur lui ajoutait un charme suplémentaire . Leya avança et sourit en voyant la porte indiquant qu'à partir d'ici c'était interdit aux élèves . " inscrit moi sur la liste que tu veux je te fais confiance " . Elle lui sourit en coin s'appuyant contre les casiers patientant un petit moment que Mathews revienne , elle fut bien vite rejoins par un petit blond qui lança la conversation tant bien que mal se présentant, lui donnant un fyers pour une fête qu'il organisait le soir même dans une pièce de la résidence. Enfin c'est ce qu'il tenta de lui expliquer devant rouge à chaque mouvement de Leya qui laissait entrevoir son soutient gorge . Elle sortit un de ses sourires qui elle savait avait tendance à faire craquer les mecs qui l'observaient . " Ben écoute je vais voir ce que je peux faire , mais ça me tente vraiment alors garde moi une bière ou deux . " . Elle fut couper par un raclement de gorge et sursauta rapidement se retrouvant nez à nez avec Mathews . Leya ne sut pas vraiment quoi dire se sentant mal à l'aise jusqu’à qu'elle vit l'étudiant donner un flyers a son prof un grand sourire sur le visage . Ok elle était vraiment tombé dans une vie parallèle là ... Elle regarda mit choqué Mathews avant de lui lancer un simple " Mais tu viens aux soirées étudiantes ? "
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Sam 30 Juil 2011 - 1:44

  • Face a sa proposition, la demoiselle proposa plutôt de se trouver un restaurant. La vache, comment un si petit corps pouvait réclamer autant de bouffe? Au pire il aurait prit quelques croissants supplémentaire, le temps d'attendre trois quart d'heure. Il écouta alors la fin de ses paroles et se surprit un sourire aux lèvres. Leya était une jeune fille qui aimait plaire, c'était certain. Comme la plupart des filles me direz vous, oui certes je vous l'accorde. Mais c'était différent. Étroitement, mais différent. Beaucoup du sexe opposé était de belles pétasses artificielle, sans rien dans la tête. Quoi que probablement légèrement garce sur le bord, elle n'était pas idiote, loin de là. Pour se construire une telle façade, il fallait en avoir dans le crane... Ne pas démordre de son jeu pour garder la face, pour se faire respecter... ca demandait surement beaucoup de savoir faire dans l'art de la manipulation, et une bonne résistance aux attaques des autres filles. Il plissa a peine les paupières. Ah, peut-être que le fait qu'elle veuille être avec des mecs pour etre «  bien accueilli » venait de là? Avec les autres nanas, c'était pas le top parce qu'il y avait une jalousie et une incohérence physique dut au caractère étrange qu'avait la blondinette? De merde, oui. Oui il l'avait penser très fort. Enfin, de merde, a première vue, elle avait su se reprendre, il ne l'oubliait pas.

    " Mmh dit moi pourquoi j'ai l'impression que beaucoup de fille me flingue du regard à peine quand on passe devant elle ? j'ai pas tout suivit ou quoi ? elles sont toutes comme ça? Parce que j'ai laisser ma provisions de lingettes démaquillantes à la maison pour me défendre hein! " Il tourna la tête de son coté en marchant, ricanant silencieusement, en regardant autour de lui. Le pire, c'est qu'elle n'inventait pas. . Leya avait l'air de détester les filles a vrai dire. Ce n'était pas rare d'avoir plus d'affinité avec un sexe que l'autre. Le problème avec les hommes, c'est que l'amitié et l'envie de coucher avec leur amie, surtout jolie, était bien souvent de paire. Remarquez, les filles pouvaient désirez leur meilleur ami a certaine occasion... Elle agita la main pour faire quelques salut provocateur a celle qui la dévisageait. Elle rendait pas mal de personne jalouse en faite, et loin de lui d’être modeste, ça n'était pas dut a sa présence a coté de la blonde. Elle assumait ce qu'elle était, comme elle le voulait. Enfin elle assumait. Si la théorie des faux semblant était vrai, comme quoi elle n'était peut-être pas cette personne qu'elle présentait comme Leya Slown, c'était pas assumer totalement quoi. « c'est qu'une impression, cesse de te sentir persécutée, t'es nouvelles, évidemment que tout le monde te regarde. » Mhh c'était plausible, non? Bon il y avait un mélange explosif de trois ingrédient : la nouveauté, le charisme, et le professeur de litté qui passait du temps avec elle après les cours. " Serais tu le professeur dont toutes les filles tombent amoureuses? Je crois que j'ai entendu parler de toi ce matin quand je cherchais ta salle de cours " Il sourcilla devant cette révélation. Amoureuse? Il s'étouffa d'un rire. Elle exagérait. Oui bon, il n'allait pas cacher qu'il se rendait bien compte que certaines filles lui faisaient de l'œil pendant les cours, ou en dehors. Il n'était pas le mec Ultra beau gosse, mais il avait quelques chose qui plaisait, ouais surement. Et puis il s'échappa de ces idées là. C'était pas forcément lui d'ailleurs. Son collègue de littérature, Hopkins, il attirait pas mal de demoiselle aussi. Et c'était loin d'être le seul en faite. Il lui fit un sourire et d'un ton taquin, annonçant : «  ha ! Tu vois bien que tu n'étais pas seule aujourd'hui, et que quelqu'un aurait pu t'expliquer ou était ma salle de cours. Faut juste apprendre a demander ton chemin. Mais t'es nouvelle, j'admets que ca ne doit pas etre évident de prendre tes repères... enfin tant que tu retrouve la machine a café, le reste je m'en fou » plaisanta-t-il.

    Il se demanda si elle avait écouter un dixième de sa remarque, lisant et répondant a un texto. De nature curieuse, il ne s'empêcha de jeter un coup d'œil discret. Mais tellement discret que ce fut vain. Oh et puis d'abord, en quoi ça le regardait? Et puis, comme n'importe quelle femme, elle trouva un instant pour se plaindre, ses pieds. Il baissa alors rapidement son regard sur ceux-ci et leva les yeux en l'air. En même temps, quand on porte des talons aussi hauts.. cependant il ne commenta pas ce détails. La dernière fois qu'il avait porté un jugement a sa tenue, c'était dans l'amphi, et elle s'était braqué. Pas seulement pour cette raison, il l'entendait bien, mais, évitons de relancer des sujets fâcheux. Il continua le chemin la ou elle s'était arrêté, bien surprit d'ailleurs qu'elle se soumette soudainement au code. Ou était mademoiselle je me rebelle? Il entra sans elle et salua ses collègues qui buvait des boissons chaudes . Alors.. il sorti les listes d'étudiants qui avaient a réaliser ce projet et grimaça, elle allait le tuer. Les seules places disponibles étaient dans des groupes de fille. Oh. Au pire il négociait avec quelques garçons galant. L'une des profs de staps vint le voir. Toutes les semaines c'était la même rengaine. La question crucial : voulait-il venir courir avec elle dimanche matin. Toutes les semaines il déclinait l'invitation. Avec tout ce qu'il fumait et buvait, Mathews n'était et ne serait jamais un bon athlète. Et puis merde le dimanche matin il dormait, comme n'importe qui profitant de son week end. «  je suis désolé mais - » elle l'interrompit trouvant une excuse bidon a sa place, ça l'amusa. Il ressorti retrouver la demoiselle, qui discutait avec un première année. Il le connaissait bien, ce gosse avait un problème de timidité affligeant et tentait coute que coute de se faire des amis. Le seule soucis, c'était que ses soirées étaient financées par lui, et juste lui. Connaissant les gouts de ses camarades, il achetait de l'alcool a foison. Mat faisait l'impasse sur le fait qu'il se faisait fournir de la drogue aussi, quand bien même était-il au courant. Manifestant sa présence en s'éclaircissant la gorge, il fit un sourire au jeune qui lui donna un flyers aussi. Il le congratula et soupira discrètement lorsqu'il fut éloigné. Il senti le regard de la demoiselle sur lui, et elle lui demanda : "Mais tu viens aux soirées étudiantes ? " A peine avait-elle fini sa question qu'il avait deja mit en boule le morceau de papiers, le lançant dans la poubelle la plus proche. Oui il avait toujours aimé le basket , et alors. Il était peut-être un peu trop fainéant pour avancé jusqu'à celles-ci également... «  ouais ça m'arrive, mais aux bonnes. » Il lui fit un petit clin d'oeil. Bon il n'allait pas s'étaler sur le sujet, et lui raconter qu'il était bien souvent plus épave que n'importe quel étudiant de l'établissement, et que les soirées internat finissaient bien souvent de façon étrange. Cependant il attrapa la feuille de le blonde, lui troquant contre un croissant qu'il lui avait tout de même prit et lu ce qu'il y était écrit : Quartier C ? Ha, intéressant tout compte fait. Raisonnant comme beaucoup d'étudiants, il pensa que finalement, si tout était déjà payer a l'avance... ça serait bête de laisser ce pauvre petit tout seul non? Il lui rendit son flyer et la regarda , lui expliquant vu son regard : «  quoi? Je suis pas un prof comme les autres c'est tout , il lui fit un sourire et ajouta : c'est ce qui me rend si.. génial » il se surprit a avoir un geste assez gentil avec elle, du genre : j'ai envie de t'embêter. Il lui ébouriffa alors gentiment sa tignasse et conclus : «  je suis un grand enfant, tu y vois un problème? Si c'est le cas, tu peux dire adieu a ton resto, je comptais t'y emmener, il est pas tout près, a pied, tu vas te mettre a pleurer. ».
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Sam 30 Juil 2011 - 19:45

  • « ouais ça m'arrive, mais aux bonnes. » Elle le regarda , ses lèvres s'étirant légèrement quand il lui fit un clin d'oeil . Mmh il semblait alors que cette soirée ne soit pas si cool que ce que le mec lui avait annoncé . Elle réfléchit un instant Mathews récupérant le flyers le regardant un instant. De plus cette fête avait lieux dans le " Quartier C " , à sa résidence justement .La petite blonde se dit qu'elle irait surement faire un petit tour , histoire défaire quelques connaissances et pouvoir boire un verre ou deux . Elle le récupéra regardant le professeur toujours si surprise que celui ci se rende à des soirées étudiantes , soirées où les prof avaient tendances a fuir plutôt que de rester . " c'est ce qui me rend si.. génial ". Elle sourit secouant doucement la tête . Cependant elle était d'accord pour le moment il était un prof particulier et vraiment sympa , puis il faut l'avouer il avait un charme qui poussé a vouloir le connaitre de plus en plus .

    « je suis un grand enfant, tu y vois un problème? Si c'est le cas, tu peux dire adieu a ton resto, je comptais t'y emmener, il est pas tout près, a pied, tu vas te mettre a pleurer. » Elle lui fait des petits yeux se mettant devant lui " aaaaah non pitié je veux aller au resto, je t'invite même si tu veux ! " Elle se mit à rire doucement " Et puis entre toi et moi ça me plait bien que tu ailles aux soirées étudiantes , enfin surtout celle la, j'ai une des chambres pas très loin d'où se déroule la fête j'irai y faire un tour , alors si tu y es j'aurais au moins une personne que je connais " Elle lui sourit mordillant sa lèvre jouant avec son chapelet .

    " Et sinon tu veux toujours m'amener a ton resto ? parce que je te jure j'ai une de c'est faim t'imagine même pas ! Je pense que je pourrais manger une assiette de pâte carbo entière ! ET avec un dessert " , Leya le gratifia d'un sourire et le suivi jusqu'au parking en profitant pour fumer une cigarette avant de monter dans sa voiture . Elle se mit à rire légèrement remarquant que la voiture était une réel de voiture de mec . Elle sourcilla voyant une fille courir après Mathews commençant a lui faire du gringue prétextant un petit problème de compréhension dans le cours de ce matin .

    Leya fut patiente mais après quelques minutes qui lui parurent des heures elle sortit de la voiture faisant le tour pour se retrouver face à la jeune demoiselle . " Bon écoute moi ma bichette , si tu comprends rien au cours tu fais comme tout le monde tu attends le cours d'après pour demander, parce que tu vois là on allait partir , donc ma jolie t'es bien mignonne mais on est préssé " . Elle lui adressa un clin d'oeil et repartit à la voiture , avant de grimper elle se stoppa " Oh et j'oubliais , tu as la braguette ouverte ma chérie aujourd'hui c'est pas open bar non? parce que si j'avais su je n'aurais pas mis de chemise , et avant que j'oublie désolé mais les culottes avec des petits chats mmh " Elle fit mine de réfléchir " il me semble qu'à notre âge bah c'est plus adapté non ? " Elle rit doucement et grimpa dans la voiture . Oui Leya savait être une peste quand elle le désirait , et elle n'avait pas laissé le choix à la jeune fille que de subir , mais je vous avais prévenu Leya Slown possède un fort caractère ...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Sam 30 Juil 2011 - 20:46

  • Implorant sa pitié, Leya voulait qu'il l’emmène au restaurant. mathews, un peu joueur, fit mine de réfléchir, comme s'il regrettait déjà de lui en avoir parlé. Croisant ses bras en regardant au plafond, pianotant sur son biceps gauche, il avait tout l'air en pleine méditation caricaturée. " Et puis entre toi et moi ça me plait bien que tu ailles aux soirées étudiantes , enfin surtout celle la, j'ai une des chambres pas très loin d'où se déroule la fête j'irai y faire un tour , alors si tu y es j'aurais au moins une personne que je connais " Il avait baisser ses yeux dans les siens dès qu'elle avait prit la parole. Ca dernière phrase faisait un peu pitié quand même. Ca serait étonnant qu'elle ne connaisse personne? Enfin, même arrivée hier, les étudiants n'étaient pas réputer pour se montrer hostile ni timide avec les nouveaux, et encore moins les nouvelles. Il ne comptait pas spécialement y aller à cette soirée, mais il l'imagina toute seule dans son coin avec sa bière et il trouva cette image navrante. Peut-être que c'était elle la timide dans le fond? Ahm. Non, vu sa façon d'etre, de lui avoir répondu ou de faire enrager les nanas, non. Elle n'avait pas peur. Bah, il passerait un coup s'il finissait la correction de ses copies pas trop tard... " On verra" répondit-il simplement.

    Il ne faisait pas de promesses qu'il ne tenait pas, par conséquent, il n'allait pas lui dire qu'il venait juste pour lui faire plaisir. Il verra son emploi du temps, il n'avait pas trop le choix. En se dirigeant au parking, elle s'alluma une cigarette, et lui dit : " Et sinon tu veux toujours m'amener a ton resto ? parce que je te jure j'ai une de ces faim t'imagine même pas ! Je pense que je pourrais manger une assiette de pâte carbo entière ! ET avec un dessert " il répondit par un sourire. Ah finalement, ca n'était pas une si grosse mangeuse, si elle incluait le dessert de façon facultative. " oui, ma voiture est juste la". Il avancèrent vers l'audi S3 grise, mais une demoiselle les rejoignit en trottinant jusqu’à lui. " Mathews !, le héla-t-elle, regroupant ses cheveux en arrière, dégageant ainsi son visage et de beaux yeux vert. j'ai quelques soucis sur les références que tu nous a donner ce matin, j'ai pas comprit certain point, tu crois qu'on pourrait les approfondir toi et moi?" Il tourna sa tête vers la voiture et remarqua que la jeune fille était déjà montée dedans, patientant : " euh ouais, j'imagine pouvoir te consacrer quelques minutes" répondit-il avec un petit sourire, en se plaçant sur son coté, lisant par dessus son épaule ses notes. " gnagnanana..., fit-il en survolant le texte.. hunhun... " il ne sentait même pas le regard de la jeune fille sur lui, dévorant son visage des yeux, se mordillant la lèvre à cause de leur proximité. " non c'est bien ce que tu as écris. Passe moi ça si tu veux, je regarderai ce soir." Alors qu'elle lui donnait les feuilles, Leya sorti du véhicule et s'approcha de la demoiselle, puis lui lança quelques phrase franchement peu sympathique. Ça déplut au professeur, qui lui lança un regard grave. Elle reparti vers le véhicule et continua ses petites attaques. Quand elle eut fini la jeune fille grogna : " ca la gêne pas de montrer ses seins elle." et discrètement, elle referma sa braguette. " T'y met pas non plus hein" soupira Mat, excédé parfois devant le comportement puérile des étudiantes.

    Il la quitta la, puis monta dans l'audi, claquant la porte derrière lui. Un paquet de clopes trainait vers le panneau de bord, un gobelet vide du starbuck près de la boite de vitesse, et sur les sièges arrière, quelques bouquins, une chemise et son parfum? Il posa la copie de l'étudiante derrière puis il prit les cigarettes, s'en sorti une et relança le tout a sa place. Il l'alluma et entrouvrit les vitres, souffla sa première taf, et démarra enfin, en reprenant la blonde : " tu devrais vraiment cesser les attaques gratuite comme ça. Ca ne rime a rien. " Il se tut en la fixant, un peu déçu. Effectivement, il y avait encore quelques minutes, il pensait qu'elle était différente des poufs de la fac, mais vu ce numéro là, elle y ressemblait beaucoup. Dans le genre " je te fonce dans le lard pour le plaisir" .. " m'enfin bon.." soupira-t-il, après tout les histoires là, ça n'était pas ses oignons.A vrai dire il s'en foutait un peu, mais qu'elles évitent de faire ça devant lui, il n'avait vraiment pas envie de supporter ce genre de chamailleries de bassecours. Il passa sa main derrière le siège de Leya et regarda si la voix était libre en se retournant afin de faire sa marche arrière. Une fois sorti du parking, il prit la route jusqu’à Frankie & Johnnie's. Si elle voulait des carbo, un resto italien était parfait. C'était a 10 minutes de la fac en voiture. Enfin, c'était sans compter les bouchons des heures de pointes. " Rrrah, grigna-t-il impatient, détestant perdre son temps ainsi. Finalement, on aurait attendu au RU, ça aurait été pareil. T'aurais peut-être même mangé plus tot." Tapotant le volant d'agacement, il entendit le ventre de la demoiselle gargouiller a nouveau, il quitta alors la file du bouchon sous les jurons et les klaxons des conducteurs, et prit une rue presque libre. " Je vais nous les faire les carbos on va chez moi." Ah il aurait pu lui demander son avis oui.. mais non, les bouchons ça l'agaçait vraiment, au point d'en perdre sa politesse.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Dim 31 Juil 2011 - 8:58

  • Elle ne dit rien à la monter de Mathews en voiture , pensant plutôt a son bon petit plat qu'elle aurait devant lui à ce qui venait de se dérouler . Elle observa la voiture et remarqua que celle-ci était réellement typique d'une voiture d'homme c'est à dire : en bordel , pourtant le brun avait l'air trés propre sur lui , aimant l'ordre et la propreté, cependant la voiture venait casser ce côté de professeur maniaque la faisant sourire légèrement . Elle le vit prendre son paquet de cigarette , prenant ceci comme une autorisation silencieuse de fumer . Elle sortit également le sien du fond de son sac s'en allumant une ouvrant légèrement sa fenêtre histoire de pas mourir sous toute la fumée . Elle tourna la tête vers lui quand il lui décrocha une phrase qui la fit serré des dents assez rapidement .

    " tu devrais vraiment cesser les attaques gratuite comme ça. Ca ne rime a rien. " Elle tira une taf sur sa cigarette , n'ajoutant rien . Leya était une personne impulsive et elle le savait . Elle avait également tendance à réussir à vexer les personnes auxquels elle s'adressait en quelques phrases . " m'enfin bon.." Elle n'ajouta rien ne préférant ne pas aggraver son cas quel jugea dans un état assez délicat. Cependant elle n'y pouvait rien et même si ceci déplaisait surement au professeur sexy qui se trouvait à côté d'elle . Leya avait toujours été ainsi , impulsive avec une répartit assez vexante . Elle fut retirait de ses songes en voyant Mathews passait la main derrière son fauteuil pour reculer . Elle remarqua que le parking était bondé et pu constater que le campus devait être alors plus important qu'elle ne le pensait. Elle termina rapidement sa cigarette s'étant même pas aperçu a quel la vitesse elle la fumait .

    Tout allait bien jusqu'à qu'ils soient pris dans des bouchons , sa patience avait des limites mais elle tentait de se contenir , c'était elle qui avait voulu lui faire sortir la voiture alors elle assumait ces embouteillages monstres, même si elle sentait que le conducteur commençait a bouillir de l'intérieur .Rrrah,elle tourna la tête vers lui . "Finalement, on aurait attendu au RU, ça aurait été pareil. T'aurais peut-être même mangé plus tot."Elle haussa les épaules " Peut être mais ça sera surement moins bon , puis on est sortit des murs de la fac ça fait une vraie coupure . " Mais son ventre fut plus rapide qu'elle et elle ne put retenir un gargouillement assez fort , mordillant sa lèvre . " Je vais nous les faire les carbos on va chez moi." Elle le regarda surpris , ce demandant si ça lui arrivait souvent de ramener des élèves chez lui . Mais ce dit qu'au final elle allait avoir ses carbo alors il n'y avait pas de quoi se plaindre non? " Ok ça me va mais je te préviens je suis pire qu'une quiche en cuisine , j'ai déjà failli foutre le feu chez mes parents en tentant de me faire cuire des pâtes ! Je pensais pas que des pâtes ca pouvait cramer ! bah crois moi quand ca crâme , ça met vraiment pas longtemps. Mes parents ont bien failli me tuer ce jour là je crois ! " Elle se surprit elle même a sourire repensant à ce souvenir. Puis elle se reprit bien vite , se trouvant assez conne d'avoir pour le coup d'évoquer son passé alors que Mathews devait s'en foutre totalement . Elle sortit de la voiture regardant autours d'elle . C'était réellement pas mal par ici , pas luxueux mais pas pauvre elle aimait beaucoup . Elle rattacha un bouton de sa chemise sans vraiment y faire attention . Elle n'était plus aux campus ici ...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Mar 2 Aoû 2011 - 18:33

" Ok ça me va mais je te préviens je suis pire qu'une quiche en cuisine , le jeune professeur sourcilla alors. Pourquoi disait-elle cela? Ah, parce qu'en plus elle croyait qu'elle allait faire a manger? Ca le fit tressauter les épaules, retenant un ricanement. Bah voyons, il emmenait des élèves chez lui pour avoir des larbins, en voila une idée qui était bonne. Eleve? Ah oui, c'est vrai. Pourquoi ramenait-il des étudiantes chez lui... Il faudrait qu'un jour il arrête, parce que ça n'était pas la premiere fois. Bon ils étaient adultes, ca n'était plus comme dans l'enseignement pour ados là... Un prof pouvait voir ses "gosses" dans un cadre autre que les cours. Elle poursuivit sans s'interrompre: " j'ai déjà failli foutre le feu chez mes parents en tentant de me faire cuire des pâtes !Il se mit a sourire en coin, ne quittant pas la route des yeux. Je pensais pas que des pâtes ca pouvait cramer ! bah crois moi quand ça crame , ça met vraiment pas longtemps. Mes parents ont bien failli me tuer ce jour là je crois ! " Il tourna seulement a cet instant la tête, souriant, amusé. C'était pas le genre d'anecdote qu'on racontait sur soit comme ça tout de meme. Il imagina la demoiselle en boite de nuit, répondant a la demande fatidique du parle moi un peu de toi : Je met le feu en cuisinant un truc basique. Ca vendait du rêve, oh que oui. " Si tu permet, fit-il a la suite, je cuisinerai solitairement. C'est plus sur. Mais si a l'occasion je décide de me venger d'un ennemi, t’ira cuisiner pour lui de ma part." Il lui fit un clin d'oeil moqueur, et reporta son regard devant lui.

Il roula encore quelques minutes, puis ce gara dans une résidence privée et coupa le moteur. Il arracha son paquet de clopes du panneau de bord en sortant puis ouvrit la porte arrière pour monter tout son bazar, laissant la chemise et le parfum. Il regarda la jeune femme pour lui demander silencieusement de le suivre, et se dirigea vers l'un des immeubles et composa le code d'entrée. Il entra en premier et colla son dos a la porte pour la lui tenir, la laissant alors passée devant lui, lui indiquant simplement que ça n'était qu'au premier étage. Arrivé, il la fit entrer dans son appartement, chassant le chat en agitant le pied, qui avait la fâcheuse habitude de sortir dès que la porte s'ouvrait. " Rrrah mais putain casse toi Phèdre" ronchonna-t-il en déposant les papiers dans le salon a coté de son ordi. C'était pas très grand, juste un salon, une cuisine une chambre et salle de bain, avec une décoration très peu personnelle. Pas de photo de sa famille ou amis, ni d'objets qui n'appartenait pas a l'inventaire des ventes de Ikéa. " fais comme chez toi" proposa-t-il à la blonde, se dirigeant dans la cuisine, suivit par la chatte blanche qui se frottait a ses jambes malgré son indifférence. Il sorti casserole et poêle, commençant par faire cuire les pattes. Il prit une bière, et deux coca, seules boissons qu'il avait dans son frigo, et les apporta au salon. Il posa le tout sur la table basse et garda une canette de soda à la main : " J'ai pas grand chose a te proposer mais choisi ce que tu veux." Mat buvait très peu en dehors des soirées, ou un verre de vin de temps en temps durant le repas, ou une bière devant la télé lorsque l'occasion s'y prêtait. Buvant une gorgée, il regarda la demoiselle et caressa Phèdre qui venait de lui sauter sur les genoux : " Donc, tu cuisine mal, tu n'es pas très ponctuelle, tu as mauvais caractère... Ca fait un cv plutot lourd ça. Et en plus tu es blonde" fit-il pour la charrier, jouant des stéréotypes sur celles-ci. " pauvre petite..." continua-t-il. La chatte, ronronna, se mit a planter ses griffes dans ses cuisses, sous le plaisir de ce calin. Il grimaça et rétorqua : Je crois qu'elle t'aime bien, elle fait de la solidarité féminine là. Aoutch." Il chassa minette et retourna dans la cuisine, afin de finir le repas, lui proposant alors d'allumer son ordi et d'imprimer le document CORPUS b 1ere année elle n'avait ni eu les textes, ni meme les instructions du devoir, ça lui ferait gagner du temps, étant donné qu'il n'allait pas pouvoir trop s'attarder, ayant des cours a donner dans l'après midi.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Mar 2 Aoû 2011 - 21:02

  • Elle suivit Mathews observant un peu au tour d'elle appréciant réellement ce type de résidence , calme . Elle le remercia d'un signe de tête lorsqu'il lui ouvra la porte et elle passa en premier montant l'étage comme il lui avait indiquer . Elle rentra dans l'appartement et se lâcha un petit rire en voyant le chat se remémorant ce qu'elle lui avait dit 1h auparavant sur l'image du professeur et son chat . " Rrrah mais putain casse toi Phèdre" , elle sourit au nom du chat pour un professeur de littérature c'était pas mal . Elle secoua légèrement la tête et observa l'intérieur de l'appartement remarquant que les lieux semblaient froid et impersonnel . En faite on aurait dit sa chambre , aucune photo en apparence un léger désordre ...

    " fais comme chez toi" , elle aquiesca et partit s'installer sur le canapé , remarquant quelques devoirs qui traînaient sur la table près de son PC . Elle jeta son sac sur le sol et retira ses bottes qui faut bien avouer commencer a lui faire mal au pied et s'installa bien assis sur le canapé, repliant ses jambes sous ses fesses. " J'ai pas grand chose a te proposer mais choisi ce que tu veux." " Merci c'est gentil "elle jeta un oeil sur la table et il faut bien l'avouer hésita un instant , une bonne bière la tenté mais elle fut raisonnable et ouvrit son coca, buvant une gorgée de cette boisson tenant la canette à la main . Elle regarda le chat prendre part sur les genoux du brun et sourit . Elle avait l'air d'aimer son maître . " Donc, tu cuisine mal, tu n'es pas très ponctuelle, tu as mauvais caractère... Ca fait un cv plutot lourd ça. Et en plus tu es blonde pauvre petite... " . Leya retenu un rire et le regarda "J'ai pas un mauvais caractère, disont plutôt que mon caractère convient très peu de personnes... Oh et je suis bonne dans d'autre domaine , ça rattrape les dégâts culinaires ." Leya ajouta à ses propos un clin d'oeil pouvant laisser penser à plusieurs types de domaines . Leya jouant sur l'ambiguietait de la phrase. Elle but une gorgée de son coca se retenant d'exploser de rire quand elle vit le chat enfoncer ses griffes dans la main de Mathews "Je crois qu'elle t'aime bien, elle fait de la solidarité féminine là. Aoutch." Leya se mit à rire alors franchement . " Oui faut croire que la solidarité féminine remporte sur tout , en tout cas elle est réellement adorable " .

    La jolie blonde remercia Mathews quand celui ci lui imprima les papiers dont elle avait besoin pour ce début d'année , comme quoi elle avait bien fait de venir chez lui. Elle écouta ses divers conseils se levant pour ranger le tout dans son sac pour ne pas les oublier . Puis elle décida de suivre le brun dans la cuisine pour l'aider . Enfin l'aider tout est relatif bien sur , elle se contenta de sortir 2 assiettes de l'endroit qu'il lui avait indiqué ainsi que des couverts . " j'aime beaucoup chez toi même si j'avoue que j'aurais plus imaginer l'endroit avec pleins de livres , ou de photo voir même de petites culottes d'étudiantes qui auraient passé la nuit dernière avec toi " . Elle s'assit sur le plan de travail le regardant préparer sa sauce balançant ses jambes dans le vides . " mmh ça m'a l'air meilleure que dans n'importe quel restaurant dit moi, bon en même temps vu que je n'y ai pas touché ça peut être que bon ! " Elle lui fit un léger sourire . Leya se sentait bien ici , contre tout attente la présence du brun la calmer .
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Mar 9 Aoû 2011 - 21:05

  • L'ambiance était appréciable. Enfin...l'ambiance est un bien grand mot. Ca n'était pas la fête, du genre : youhou ce qu'on s'amuse ici ! Mais plutôt : une atmosphère. Une atmosphère agréable, voilà ce que c'était, exactement. Pour une première rencontre avec son professeur, Leya se montrait bien détendue, et c'était parfait ainsi. Rien de pire que deux personnes qui se fixent dans le blanc des yeux, ne sachant pas quoi dire, ni faire. Elle lui avait raconté une anecdote plutôt amusante sur elle, et s'était même déchausser. Chose qu'on ne fait pas forcément lorsque l'on veut être prêt a prétexter un rendez vous urgent pour déguerpir d'une mauvaise situation, n'est ce pas? Assez observateur et interprétant beaucoup les gestes des autres, ces détails là ne lui avait pas échappés.
    Debout devant ses fourneaux, il avait presque envie de rire en sentant la jeune femme l'observer. Franchement, voir son prof de litté faire des pates carbonara, ça n'était pas non plus des plus commun, si ? Proposant son aide, il lui lança un sourire moqueur : «  Je tiens pas a ce que tu fasse tout flamber.. » commença-t-il, reprenant avec amusement l'histoire qu'elle lui avait racontée plus tot :  «  si tu veux te rendre utile, ben.. tiens, met la table, tu t'en sens capable, ça va ? Ou je vais devoir racheter tout un service d'assiettes? » il conclut sa phrase par un clin d'oeil, montrant bien par la qu'il plaisantait. Certaines personnes pouvait mal comprendre son humour, donc il fallait se méfier hein. Il ne connaissait pas assez son étudiante pour se permettre une telle remarque sans ajouter un signe d'humour.. Elle s'exécuta, il en conclut qu'elle ne l'avait pas mal prit. Tant mieux.

    Les pates presque cuites, il sorti une poelle et mit les lardons. " j'aime beaucoup chez toi même si j'avoue que j'aurais plus imaginer l'endroit avec pleins de livres , ou de photo voir même de petites culottes d'étudiantes qui auraient passé la nuit dernière avec toi " Ce fut principalement la dernière remarque qui l'amusa, et qu'il retenu. Bon dieu, quelle était la vision qu'elle avait de lui? Genre ; tu veux un A? Voyons ce que tu vaux dans le lit avant? Et même si ce fut pour celle-ci qu'il avait rit, il ne commenta que la première partie de sa remarque, faisant abstractions des autres. Pourquoi? Parce que.. parce que disons que oui, d'accord, c'était déjà arrivé qu'il couche avec une étudiante ou deux.. ou plus, mais ça ne la regardait pas, et il n'allait pas non plus s'en venter. Même si c'était pas très grave en soit, qu'à la Fac ca n'était rien que de coucher avec un prof, ou pas grand chose, ça n'était pas non plus flatteur. Elles avaient quoi? Entre 20 et 24 ans en générale? Et elles étaient charmées parce que.. ca devait etre un fantasme que de se faire son prof? Ca n'avait rien de très valorisant, mais en même temps, il ne cherchait pas non plus la gloire me direz vous. «  Si tu veux voir des livres, demande donc au proviseur de m'augmenter, ça me permettra de prendre une pièce supplémentaire juste pour une bibliothèque. Mais si tu veux voir ma panoplie de parfait littéraire, rend visite a ma mère, c'est elle qui conserve tous mes bouquins. » Il égoutta ses pates et continua, tout en le faisant : «  Pis les photos.. photos de quoi? J'ai pas une joyeuse petite famille a exposer dans des cadres absurdes, mon ordi me serre d'album. » Remuant la crème avec les lardons désormais frits, il la regarda, assise sur le plan de travail, balançant ses jambes dans l'espace vide, comme une petite fille : « mmh ça m'a l'air meilleure que dans n'importe quel restaurant dit moi, bon en même temps vu que je n'y ai pas touché ça peut être que bon ! » Il leva les yeux au ciel «  Rah, arrête, je suis sur que t'es pas si mauvaise que ça en cuisine, tu vis juste a une époque ou la mal bouffe domine, alors tu teste pas. C'pas bien dur tu sais. » Il assaisonna un peu la crème et les lardons en ajoutant : «  pis si tu te rattrape dans d'autres domaines... ». Sa façon de trainée sur le dernier mot montrait bien qu'il avait comprit l'ambiguïté de sa phrase précédente, dans le salon. C'était peut-être inconvenant de sa part que de parler de ça avec elle? Bah, c'était pas pire que de parler de cul avec des étudiants masculins, ou même de jouer a des jeux de séductions juste pour des paris stupides, si ? Oh pire, vous savez quoi ? Il s'en foutait royalement.

    Phèdre accouru dans la cuisine et lança quelques coup de pattes dans les pieds de Leya. « t'aurai jamais du dire qu'elle était adorable, j'suis sur qu'elle a comprit et qu'elle va te coller à mort » répliqua-t-il en regardant l'animal. Il déversa les pâtes dans la poelle, et remua le tout, versant un jeune d'oeuf dedans. «  Tu peux allez m'chercher du parmesan? C'est juste là. » lui demanda-t-il en lui indiquant d'un rapide mouvement de menton le meuble en question. Pensant qu'elle n'allait peut-être pas vouloir fouiller, il la rejoignit et lui fit un sourire, attrapant le sachet qu'il lui colla dans les bras «  tiens, t'as cas t'en occuper, ça te donnera l'impression d'avoir réussi un super plat » déclara-t-il en lui souriant encore une fois, d'une façon quelque peu moqueuse. Nah, il n'aimait pas taquiner les gens, pas du tout. Il éteignit cependant le gaz. Manquerait plus qu'elle crame les pates, ou qu'elle souffle sur les flamme tel des bougies, et qu'elle fasse tout exploser a la prochaine clope ! Pendant qu'elle finissait le plat, il parti au salon suivit de l'animal, et posa les assiettes et les couverts sur la table a manger. Il n'y avait pas de table dans sa cuisine, par principe. Il détestait manger dans une cuisine, et seul, bah, ça faisait papy non? Là au pire, il geekait sur son ordinateur ou regardait la télé, enfin, au moins il y avait un fond sonore, pas une pendule cliché. Il revint dans la cuisine et se décapsula un bière Oui ben finalement hein, ça n'allait pas non plus l'empêcher de travailler ca va.. Phèdre était en train de se pelotonner entre les jambes de Leya et ça le sourire, après une gorgée : «  Au moins, y'en a une qui apprécie ton caractère. Tu vois, faut pas perdre espoir. » En faite, la présence féminine devait lui manquer. Après tout, Phèdre était a sa sœur, et Mathews n'était pas des plus affectif avec elle...

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Mer 10 Aoû 2011 - 20:03

  • « Rah, arrête, je suis sur que t'es pas si mauvaise que ça en cuisine, tu vis juste a une époque ou la mal bouffe domine, alors tu teste pas. C'pas bien dur tu sais. Pis si tu te rattrape dans d'autres domaines... ». Leya se mit à rire legèrement face a la réplique du brun .La mal bouffe elle connaissait mais surtout elle ne mangeait pas grand chose ou que des cochonneries, les petits plats elle en prenait que rarement. Et se rattraper dans d'autres domaines devenaient une conversation assez ambigue qui la fit rire un peu plus. Dans d'autre circonstance ça aurait pu être génant mais non , c'était plutôt drôle ...

    Leya continua a balancer ses pieds dans le vide bien vite rattraper par des petits coup de pattes de Phèdre qui la fit rire . « t'aurai jamais du dire qu'elle était adorable, j'suis sur qu'elle a comprit et qu'elle va te coller à mort » , l'étudiante sourit jouant avec le chat de ses pieds . " ça me dérange pas t'inquiète pas ! puis je vais pas mentir elle a l'air adorable ! " . Leya regarda Mathews faire avec les pâtes essayant de prendre note de quelques petits détail pour qu'elle teste plus tard la recette . « Tu peux allez m'chercher du parmesan? C'est juste là. », elle aquiesca d'un signe de tête se dirigeant vers le meuble laissant le brun tout lui donner pour essayer de faire ce qui lui avait demander . Elle pouvait bien faire ça non ? Une fois tout fait elle apporta le plat a table et s'installa au sol , le chat se blottissant directement sur elle la faisant sourire , la laissant s'installer . " t'es chou toi tu sais " Elle caressa le ventre du chat doucement jouant avec ses pattes . « Au moins, y'en a une qui apprécie ton caractère. Tu vois, faut pas perdre espoir. » Elle lui sourit " Rah j'avoue pour le coup je me sens vraiment chanceuse ! Non mais elle est mignonne elle , j'ai du mal a m'entendre avec les humains si tu vois ce que je veux dire , donc tampis au pire j'ai que 3 ans a tirer a Beverly hein ! tant que je me pends pas dans ma minuscule chambre ça ira ! " . Leya commença manger faisant quelques compliments au brun sur lefait que le plat était vraiment delicieux , mais en quelques bouchés elle était déjà très largement ropu , se forçant a manger les 3/4 de son assiette pour faire honneur a la cuisine de Math.

    L'heure passa assez rapidement dans une ambiance détendu , parlant de tout comme de rien , de sujet divers et varié . Elle était peut être blonde mais pas sans conversation ! Elle jeta un oeil a son portable et en déduit en même temps que le professeur qu'il allait falloir retourner en cours . Après avoir débarrassé et tout mis dans le lave vaisselle, elle renfila ses bottes et le suivit a sa voiture. Le trajet fut dans un silence reposant , pas un de ces silences qui met mal l'aise juste un silence reposant et calme . Elle se détacha quand le moteur fut couper et marcha avec lui jusqu'à l'entrée redetachant sa chemise d'un bouton et détachant ses cheveux. " En tout cas merci pour tout , c'était franchement sympa de ta part . " Elle le remercia une fois de plus quand il la déposa juste devant sa porte . " On se voit demain ? ou peut être tout l'heure si tu as trop pitié de ma solitude et me rejoins a la fête !" Elle lui fit un clin d'oeil un bisou sur la joue et rentra dans l’amphi .

    Les heures passèrent lentement très lentement , même si Leya s'avairait être meilleure élève que ce qu'on pouvait penser , cependant son look attiré quelques regards envieux et pas que des étudiants , plusieurs professeur l'ayant déjà remarqué en parlant dans la salle des professeurs . Une fois les cours finit elle regagna tant bien que mal sa chambre , se préparant pour la soirée qui aurait lieu au bout de son couloir , au moins elle était sur de pas se perdre là . Après de longues heures dans la salle de bain , elle en sortit toute prête ayant au final enfiler la première tenu qu'elle avait essayé (Look). Une fois l'heure , elle sortit et se laissa traîner dans les couloirs suivant la musique tapant à la porte . Plusieurs étudiants lui ouvrir vite et elle remarqua que la fête battait déjà son pleins , les étudiants ayant déjà bien entamé les bouteilles . Elle partit se prendre un verre de vodka et balaya la salle du regard souriant a la vue de la seule personne familière ici . Bien qu'il avait l'air déjà occupé à rire avec une étudiante un verre à la main . Elle bu une gorgée et partit sur la piste commençant à danser attirant les regards . Leya ne passait jamais inaperçu . On aime ou on déteste mais c'est Leya ...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Mer 10 Aoû 2011 - 22:33

  • Avec étrangement peu d'entrain, Mathews donnait ses cours. Trop de facteurs négatifs l'empêchait de se réjouir d'être en amphi. Il était fatigué – ayant peu dormi la veille – et s'ennuyait, n'aimant pas plus que ça la classe a qui il enseignait la littérature cette après midi. Il songeait a la masse de copies a corriger, trouvant qu'il était peu responsable pour un prof, ayant repousser l'échéance des correction a mainte reprises, et puis, il voyait les flyers de la soirée donnée ce soir un peu partout, se demandant toujours s'il allait y aller, ou non. Et puis, de façon agaçante tant c'était répétitif, il pensait a Leya. Oh, bien sur, pas comme un jeune gosse penserait a une fille avec émerveillement, écrivant son prénom partout sur son cahier. Non, non. Juste qu'il repensait a leur repas de ce midi, et se disait qu'en faite, il l'appréciait plutôt bien cette petite. Elle était amusante, et pas s'y désagréable que ça lorsqu'elle ne jouait pas sa rebelle aigrie. Et puis surtout, il se demandait s'il allait participé a la fête de ce soir, pour ne pas la laisser toute seul, histoire de lui donner un coup de pouce dans son intégration parmi les autres élèves. D'un coté, il se disait que ça n'était pas une si mauvaise idée, parce que si les autres la voyait avec lui, ils ne lui chercherait peut-être pas des noises. Mais c'était a double tranchant. Soit c'était ainsi que ça se passait, soit, les étudiantes « in love » de lui allaient la faire chier énormément. Quoi que, elles ne voudraient probablement pas s'attirer les foudres du professeur moralisateur.

    Finalement, il lâcha ses étudiants un peu plus tôt que prévu, et parti boire un remontant caféine en salle des prof. Et là, il surprit une conversation qui l'attira, entre deux de ces collègues, parlant d'une petite blonde. Il pensa directement a Leya, bien qu'elle ne soit pas la seule à avoir cette tare dans la fac ! Gnahahaha, le moqueur. Ou c'était parce qu'il parlait de la nouvelle alors, et qu'il n'y avait pas eu dernièrement une cargaison d'étudiants tout neuf. Il but son café rapidement, n'ayant pas envie d'espionner non plus les conversations des autres, d'autant plus que certain prof parlait d'elle de façon plutot cru et vraiment impoli.. Soupirant une dernière fois pour se donner un tantinet de motivation, il retourna donner la dernière heure de cours qui lui restait. Peut-être que c'était dut au fait qu'après il était libre, ou tout simplement parce que cette classe de dernière année était géniale, mais l'heure passa on ne peut plus rapidement. C'était appréciable. Oui le favoritisme c'est mal, on est d'accord, mais pourquoi les étudiants pourrait avoir des prof préférés et que, à l'inverse, non? Oui il avait des classes qu'il aimait plus que d'autre, et alors? C'était le cas pour tout le monde. Enfin bref, quand il acheva ses cours, il ne traina pas et rentra chez lui. Dans un élan de motivation après avoir parler un peu a sa frangine sur skype, il se lança dans ses corrections. Un bâillement a s'en décrocher la mâchoire lui indiqua qu'il était temps de faire une pause, et que, s'il voulait jouer au bon samaritain ce soir, il fallait qu'il dorme un coup. Bip bip. Il éteignit son reveil et se rendormit. Bip bip. Encore. Mmmf, encore quelques minutes, pensait-il en calant son visage dans l'oreiller comme un lendemain de cuite difficile. Quand il se décida a se levé, il était pas loin de 23h. Bah ca va la sieste de 5heures ! Oh la vache, c'était un papy, ça y'est ! Il se leva et parti se rafraichir le visage afin de continuer sa correction. Nah, pas moyen qu'il repousse encore, il fallait qu'il termine. Après une heure intensive, il observa la pile qui lui restait : un tiers. Au pire, il faisait un petit saut a la soirée, et les finissait dans la nuit...? Après tout, il s'était suffisamment reposer pour tenir une bonne partie éveillé ! Allez, c'est parti !

    Quand il décolla de chez lui, minuit passé. Ça ne l'enchantait pas d'être sobre au milieu d'étudiant totalement arraché, il allait devoir rattraper son retard... (a)
    Il se rendit la ou le bruit était le plus fort dans le quartier C, et entra dans la chambre qui était, hum, vachement grande pour une chambre d'internat. Ca le surprit. Ou était-ce parce que la capacité volumique de cette pièce était exploité a mort? Y'avait un monde fou ! Il plaisanta avec quelques dernières années, en buvant les quelques verre qu'on lui offrait gracieusement, Il oublia presque un moment la raison du pourquoi il était là, avant de la voir entouré de plusieurs mecs, et, étrangement quelques filles. Il ne s'était meme pas rendu compte qu'elle était déjà la, quel mauvais oeil... d'autant plus que... enfin.. Il la fixa, surprit. Etonnant qu'il ne l'ai pas vu plus tot, elle était.. wouahou quoi. Son esprit masculin se mit a divaguer un instant sur la conversation de ce midi et ses rattrapages dans d'autres domaines... Il bu une gorgée pour passer outre ces pensées, et quitta le petit groupes d'étudiant avec lequel il était, s'avançant vers elle. A coté il fait un peu cake, n'ayant pas vraiment prit l'initiative de se faire tout pimpant pour ce genre de beuverie. Habillé en jean, avec un simple pull fi, gris très clair – habit venant dans sa main en premier lorsqu'il s'était changé – il était bien loin de l'époque ou il voulait être le plus beau partout ou il allait. Elle ne l'avait probablement pas vu, puisqu'il avançait vers elle sans qu'elle ne le regarde ou autre. Il se stoppa, non, finalement elle n'avait peut-être pas besoin de son aide pour étendre son cercle d'amis. C'était peut-être mieux qu'il la laisse battre de ses propres ailes? Il se ravisa, et parti se chercher un autre verre. «  mat ! » ha ben tiens, il ne manquait plus qu'une des étudiantes avec qui il avait passé une nuit vienne le voir. «  hey » fit-il tout sourire, un peu faux cul pour l'occasion. Et puis, c'était pas la moins chiante surtout. Dans son esprit naif, elle avait cru qu'ils allaient être en couple après être entrée dans son lit. Quand il avait remit les point sur les i, elle l'avait très mal prit et s'était avérée on ne peut plus collante, voir flippante. Un des étudiant au courant de cette histoire lui lança un sourire moqueur. « un des étudiants » oui, parce que ce genre de choses ça tournait vite dans toute la fac. Mais il avait la chance d'être entouré de jeunes pas trop con non plus, pas au point de s'amuser a en parler devant le doyen, qui n'aurait probablement pas apprécié, même si, c'était pas illégale non plus, d'autant plus qu'elle n'était meme pas dans ses cours. Et merde, quel boulet, pensa-t-il en l'écoutant blablater, montrant faussement de l'intérêt a ses mots. Il se mit a rire lorsqu'elle lui chuchota a l'oreille, comme de peur que quelqu'un entende, malgré le brouhaha général : « tu sais, si pour une nuit tu veux qu'on se revoit.. j'ai muris dans ma tête. » Oui, enfin ça, c'est ce qu'elle croyait... Finalement, il aurait peut-être du signaler sa présence a Leya, l'ennuyer aurait toujours été mieux que de ce coltiner cette cruche. Le pire la dedans, c'est que certains le regardait en souriant, sachant très bien a quel point il l'avait en horreur, mais il avait plutôt l'impression d'être la distraction de la soirée pour certain. Il n'avait plus qu'à prendre son mal en patience...

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Mer 10 Aoû 2011 - 23:23

  • L'ambiance battait son pleins , ou presque du moins , Leya dansait sur la piste se retrouvant rapidement très encerclé les calculant pourtant pas . Elle s'amusa cependant de la réaction de quelques hommes (enfin hommes ... tout est relatif , dans ce contexte nous dirons plutôt étudiant en rute.) quand elle ondulait son bassin lentement . Leya était une de ses filles qui avait la capacité de chauffer une pièce entière juste en bougeant et parlant . Quelques filles dansaient près d'elle , espérant attiré l'attention également . Après de longues minutes celle ci retourna au bar boire sa 3 ème vodka de la soirée écoutant quelques étudiants parlaient en entendant le prénom de Math être évoqué . " Je te jure je pari 50 e qu'il l'a fait pleurer en repartant seul ! " Le deuxième se mit à rire " 100e qu'il la baise dans le couloir tellement il en a envie! Aparament c'est un bon coup cette fille ! " . Leya secoua la tête de gauche à droite se dirigeant vers Math' buvant une nouvelle gorgée . Elle se mit à sourire légèrement voyant la demoiselle avec lui ne pas apprécier de la voir venir en leurs directions.

    " Aaah t'es là ! Je me disais bien que j'étais en retard ou que je t'avais pas vu! " , Elle posa un bisou prés des lèvres du professeur se serrant un instant contre lui se plaçant entre ses jambes , s'amusant de voir la jeune fille en face bouillir de colère mais tout contenir lançant juste des éclairs travers ses yeux . " Mh sinon je pense pas qu'on se connaisse nous ? Je m'appelle Leya " . Elle lui tendit sa main un regard amusé et joueuse . Elle aimait joué et avec elle ça devenait trop facile presque lassant même, en 10 secondes elle avait réussi à donnée des envies de meurtre à la jeune fille . Elle finit son verre et le posa sur la table derrière le brun, se recollant à lui pour le poser doucement se décollant doucement quittant pas le jeune homme du regard . Bon il faut avouer elle en profitait légèrement , mais après tout si elle pouvait même pas en profiter se serait moins drôle non?

    Après quelques secondes elle finit par rompre le contact visuel et se retourna vers la fille . " Je suis vraiment désolé je vais devoir te l'emprunter un peu ! promis je te le ramène vite, enfin j'essaye parce que bon entre toi et moi quand t'es contre lui , t'as pas forcement envie de te décoller. " Elle lui accorda un clin d'oeil et tira avec elle Mathews pour aller s'installer sur le canapé plus loin . Se mettant à rire légèrement , " J'ai entendu dire que c'était une vrai pot de colle avec toi ? Pas de chance vraiment ... Quoi que ça va elle est jolie quand même ça aurait pu être pire ! " . Elle s'installa sur une de ses cuisses n'ayant pas trop de place à côté de lui au vu du couple qui venait de s'y affaler . " Cette fête est pas si mal , fin bon y a de l'alcool de la musique ... Même si je trouve la vodka est légèrement fade , c'est pas si mal. Ah et que presque" Leya insista sur le presque " aucun des mecs ici présent dépasse le seuil d'intéligence d'une huître en présence d'une fille ... ça va " . Leya parlait une nouvelle fois de tout et de rien avec lui même si ses regards étaient légèrement plus coquin qu'a midi . Nous mettrons ceci sous le compte de l'alcool et non du fait qu'elle trouvait réellement Mathews sexy . L'alcool bon dos non ?

    Quelques étudiants regardaient les deux d'un mauvais oeil , pour certains ils enviaient le brun et pour d'autres la blonde . Au bout de quelques minutes elle se pencha à l'oreille , lui murmurant d'une voix douce mais légèrement rauque à la fois , rajoutant une sensualité particulière à sa voix . " Et si on dansait ? ne me dit pas que t'aime pas danser parce que j'ai trop envie de danser la ! " , elle lui sourit , mordillant sa lèvre le tirant avec elle sur la piste , enfin le "tirant" était un bien grand mots puisqu'il n'avait pas l'air en si grand désaccord avec elle . Arrivé au milieu de la piste , elle se retourna contre lui et se mit à suivre le rythme de la chanson qui était un mélange de sensualité , rythmé et "collé serré " . Leya se laissa rapidement prendre au jeu posant une main dans la nuque du professeur , suivant le rythme . Laissant un gout amer à tout les envieux de la soirée ...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Jeu 11 Aoû 2011 - 19:38

A plusieurs reprise, Mathews avait tenté de s'échapper de cette situation, lorsque la conversation, si conversation il y avait, tombait légèrement a plat feintant de voir une personne qu'il se devait de saluer. Mais a chaque fois, elle le relançait sur autre chose, l'empêchant ainsi de fuir. Il avait fini son verre? Pas de problème, elle lui offrit le sien en souriant, profitant de ce geste pour se rapprocher un peu de lui. Bon, et sinon, il n'avait qu'à l'envoyer chier? Euh, non. Non, il était bien trop poli et gentil pour ça, l'écoutant donc, lui souriant en retour, soupirant discrètement, parlant toutefois avec elle pensant qu'à un moment donné, ils arriveraient peut-être a épuiser tout les sujets de conversation possible. Mais l'étudiante devant lui n'avait pas l'air de cet avis là. Il sourcilla d'étonnement en voyant – euh, comment elle s'appelait déjà? - l'autre faire une tete assez étrange pour l'occasion, fronçant les sourcils. Si elle avait été un chien, elle se serait probablement mise a grogner a cet instant précis. Il jeta alors un coup d'oeil par dessus son épaule pour comprendre ce changement de situation et aperçu une blonde qui s'élançait dans leur direction. Il lui fit un sourire radieux. Génial, il avait besoin d'aide la. Il allait ouvrir la bouche pour la saluer et en profiter pour s'éclipser loin de la sangsue mais, en arrivant près d'eux, Leya fit : " Aaah t'es là ! Je me disais bien que j'étais en retard ou que je t'avais pas vu! " et elle lui fit un baiser a la commissure des lèvres, le laissant un peu perplexe. Ah non, pas deux en même temps.. Enfin, c'était pas pour déplaire, un plan a trois avec deux filles, le fantasme de n'importe quel homme de ce monde. Mais juste, pas deux en même temps. Alors qu'elle éloigna ses lèvres, il fronça légèrement les sourcils, intrigué. Elle lui voulait quoi au juste? « Heum.. oui » répondit-il simplement en passant ses doigts sur sa bouche entre ouverte, l'interrogeant du regard alors qu'elle le serait dans ses bras. " Mh sinon je pense pas qu'on se connaisse nous ? Je m'appelle Leya " Arquant a peine un sourcil, il observa la collante tandis qu'elles faisait les présentations. «  Jenna » fit-elle en lui serrant la main a contre coeur.

Les présentations étant faites, Leya déposa son verre après l'avoir vidé, se collant a Mat' pour le poser derrière lui. Il la fixait dans les yeux, ne comprenant pas bien ce qu'elle était en train de magouiller là. Elle avait les yeux pétillant de malice, il plissa alors de peu ses paupières afin de décrypté ce mystère. Et doucement, il se mit a sourire amusé. En la voyant arrivé, il s'était dit qu'elle serait sa bouée de sauvetage. En arrivant, elle avait surement voulu l'être. Il avala son sourire en pinçant ses lèvres, comprenant maintenant le rôle de la blonde. Elle se retourna, quittant cet échange visuel, et ce qu'elle fit confirma ce qu'il pensait. Leya était réellement venu le sauver de la. " Je suis vraiment désolé je vais devoir te l'emprunter un peu ! - il haussa les épaules avec un sourire faussement désolé pour Jenna, l'air de dire : ha, désolé le devoir m'appelle - promis je te le ramène vite, enfin j'essaye parce que bon entre toi et moi quand t'es contre lui , t'as pas forcement envie de te décoller. " Il senti un ricanement lui chatouiller le torse. Elle en faisait peut-être un peu trop la non? Pour accentué la crédibilité de l'étudiante, Mathews enroula ses bras autour de la taille fine de la demoiselle, la collant a lui dans un geste de douceur et d'affection. Le sourire de la sangsue était mort depuis bien longtemps. Parfait. Il senti les doigts de la blonde s'enrouler dans l'une se des mains et elle sorti de ses bras en la lui tenant, l'emmenant avec elle plus loin en direction d'un canapé :" J'ai entendu dire que c'était une vrai pot de colle avec toi ? Pas de chance vraiment ... Quoi que ça va elle est jolie quand même ça aurait pu être pire ! " il joignit son rire au sien «  t'es bien informée, ouais. Ca aurait pu etre pire, ou mieux » répondit-il en s'asseyant sur le sofa, laissant la demoiselle prendre place sur ses jambes, n'ayant pas trop d'autres choix. C'était soit ca, soit par terre, soit debout, soit sur le couple a coté d'eux. Elle avait prit la décision la plus spontanée et normale. Il dut tendre l'oreille lorsqu'elle lui parla, étant pas très loin des enceintes, la musique atteignant son paroxysme. " Cette fête est pas si mal , fin bon y a de l'alcool de la musique ... Même si je trouve la vodka est légèrement fade , c'est pas si mal - La vodka? Fade? Euh, il n'avait pas du boire la même qu'elle. En même temps, les étudiants avaient probablement du apporté les moins chéres, celle qui débouche aussi bien l'œsophage qu'une bouche d'égout. - Ah et que presque aucun des mecs ici présent dépasse le seuil d'intéligence d'une huître en présence d'une fille ... ça va " . Il ouvrit grand les yeux, envoyant ses sourcils en haut de son front. Étant un homme, comment devait-il prendre cela ? Mhh? Il n'avait pas saisit la nuance du presque, n'étant pas narcissique au point de s'inclure dans cette minorité, dont il devait sans aucun doute faire parti. Certains étudiants venaient leur apporter des shooter de tequila, vodka, rhum, et puis au bout d'un moment, il ne chercha même plus a comprendre ce qu'il buvait, avalant simplement ce qu'on lui offrait. Et entre chaque interruption pour picoler, il discutait avec Leya, parlant parfois avec une ambiguïté alertente. Bah, il suivait le jeu qu'elle avait lancé en venant le sauver, rien de bien méchant. Finalement, pour bien ce comprendre, ils usaient de regard malicieux l'un et l'autre, ou se parlait au creux de l'oreille. Le plus souvent c'était pour se dire des conneries mais pourtant, l'image qu'ils renvoyait aux autres étaient plus sensuelle que ça..

Et puis, finalement, elle fini par lui dire a voix basse " Et si on dansait ? ne me dit pas que t'aime pas danser parce que j'ai trop envie de danser la ! " Il haussa les épaules en même temps qu'il fermait les yeux, les roulant a peine derrière ses paupières closes. Danser? Sérieux? Bof. Enfin, si ca lui faisait plaisir, après tout, il lui en devait une non? Il se fit violence pour se lever, ne montrant pas d'allant incroyable, mais ça ne le dérangeait pas plus que ça. Il savait quand meme bouger, il n'était pas totalement rouillé encore ! Et puis, ils étaient la pour s'amuser non? Alors pourquoi se priver ! Il la suivit là ou elle voulait l'emmener, a savoir parmi les autres membre de cette soirée, ayant trouvé un coin pour danser. Elle se colla alors a lui, dansant sur la musique avec une facilité et une sensualité qui ne pouvait que pousser a l'admiration, des autres mais de lui aussi. Pas que la danse était son plus grand passe temps, mais faire ça avec une fille qui avec ça dans le sang, c'était.. plaisant.

Quand elle passa sa main dans sa nuque, il lui fit un sourire en coin, et suivit ses mouvements et ceux imposé par le rythme du morceau. Se penchant alors vers elle, il lui fit a l'oreille : «  au faite, je crois pas t'avoir remercier pour tout a l'heure, c'était sympa ». Remercier de? D'être venu a sa rescousse ou du repas? Les deux surement. Bien qu'en premier lieu, c'était pour le sauvetage express. Mais après réflexion, c'est vrai qu'il s'était amusé a midi a ses cotés. Plaçant ses main contre ses hanches, il dansa contre elle encore un certain moment, accompagnant leur mouvement d'une espèce de jeu de regard qui s'avérait étrangement sensuel. Peut-être même un peu trop, pas forcément a son goût, mais a celui des autres, puisqu'ils furent interrompu par 3 mecs et une filles. Des étudiants de Mathews, de première année. Ceux de la fameuse classe qu'il n'affectionnait pas plus que ça. La demoiselle et l'un des mecs prient Leya a part, lui offrant un verre. Il pensait qu'étant nouvelle, les autres devaient avoir envie d'aller vers elle. Quand elle s'éloigna avec eux, un des deux mecs a ses cotés lui fit : « Bon Brennan. Tu peux peut-être nous la laisser non? T'es cool mais tu vois, mon pote – il désigna le deuxième type- apprécie.. ses charmes dirons nous. Tu dois pouvoir comprendre ça non? Alors t'es gentil, et tu nous laisse. » Le professeur le regarda surprit, avant de se mettre a ricaner. Alors comme ça, ils pensaient tous qu'ils se chauffait, elle et lui? Après réflexion, c'était peut-être un peu le cas. « On est deux comme ça.Alors rattrape ton retard bonhomme » fit-il en tapotant l'épaule dudit prétendant, les quittant pour retourner vers elle. Arrivant dans son dos, poussé par une petite pulsion purement masculine et par l'alcool aussi, mais pas tant que ça, conscient de ses actes encore, il glissa sa main contre sa nuque et l'invita a se retourner, déposant alors un baiser contre ses lèvres. Ouais, bon, j'avoue, c'était pour faire son malin sur le coup. Histoire de rabattre le clapet a l'autre qui avait cru qu'il allait l'intimité, et peut-être se prouver qu'il n'était pas non plus complètement dépassé. Et puis probablement aussi parce qu'ils étaient la, comme il l'avait pensé tout a l'heure, pour s'amuser, et que, surtout, Leya était très attirante.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Jeu 11 Aoû 2011 - 21:41

  • Elle suivait le rythme de la musique aprèciant le moment, souriant en coin sentant Mathews s'approchait ,« au faite, je crois pas t'avoir remercier pour tout a l'heure, c'était sympa ». Elle le regarda et tira un peu sur sa nuque pour lui répondre calmement . " Merci à toi puis je te devais bien ça , après ce midi ! Tu m'as tout de même sauvé la vie ou du moins la vie de mon estomac ! " Elle rit légèrement donnant un coup de bassin légèrement plus appuyé que les précédents . Elle avait décidé y a bien longtemps qu'elle était là pour s'amuser, sans aucune prise de tête.

    Elle grogna légèrement quand elle se sentit tirer en arrière tournant la tête pour voir d'où cela provenait . Elle accepta comme petite fille polie qu'elle est , le verre qu'on lui tendait le buvant d'une traite . Se laissant entraîner à contre coeur un peu plus, râlant sur le fait qu'elle avait été perturbé en pleine conversation et danse détestant ceci . " Oui et ? on se connait ? non parce que je suis occupé au cas où vous ne l'auriez pas remarqué . " . La blonde légèrement agaçé passa sa main dans ses cheveux , avant que le mec en face d'elle prit la parole , " nan mais en faite on a un ami qui t'apprècie beaucoup donc bon on voulait juste savoir si tu étais libre et tout quoi ". Pendant quelques secondes Leya cru halluciné et se croire dans une court d'école de collège , elle se mit à rire légèrement et s'approcha du gars . " Ecoute entre toi et moi j'ai plus 15 ans et les intermédiaires c'est plus de mon âge , donc si ton copain à quelques chose à dire il vient me le dire en face. " Elle fut intérompu par la main de Mathews dans sa nuque et le temps de se retourner, elle se retrouva lèvre contre lèvre avec lui , Mathews entreprenant de l'embrasser. Elle ferma rapidement les yeux prolongeant le contact , sentant les regards sur eux . Elle sourit en coin et quitta ses lèvres quelques secondes s'apercevant que oui en effet les 3/4 des yeux étaient portés sur eux et se recolla a Mathews glissant sa main dans sa nuque le rembrassant . Mordillant la lèvre de celui-ci légèrement avant d'approfondir le chaste baiser . Elle eu peur que pendant un instant Math ne la suive pas bien vite rassuré quand elle se sentit légèrement plus coller à lui . Elle en profita pour sucoter le bout de la langue du brun puis se détacha doucement , un sourire coquin dessiné au coins des lèvres . Elle se pencha l'oreille du brun et lui murmura lentement " Y a pas à dire en plus de cuisiné a la perfection tu embrasses comme un dieu " , elle rit doucement et se retourna , restant tout de même assez proche du professeur vers le jeune homme qui lui parlait tout à l'heure . " donc je disais quoi déjà ... Ah oui tu diras a ton amis de mettre le turbo " , elle passa sa main dans ses cheveux dévoilant sans trop le vouloir son cou de façon assez sexy a Math qui se tenait derrière elle , quand je vous dis qu'elle pouvait chauffer une pièce juste en quelques gestes ...

    L'ambiance reprit tout de même, même s'il faut bien avouer que beaucoup continuer de regarder le brun et la blonde en permanence. Le maître de la soirée décida de lancer l'idée d'un jeu afin que tout le monde se concentre sur autre chose et que l'alcool et les rires reprennent le dessus . " Ouai non le jeu de la bouteille ça va , on a passer l'âge il me semble " , Leya laissa un petit rire échappé entre ses lèvres, elle se retourna contre Mathews " quoi que un petit jeu de la bouteille pourrait être intéressant si j'ai un peu chance qu'elle s'oriente dans la bonne direction " , elle mordit sa lèvre inférieur regardant le brun de façon assez subjective , buvant cul sec le verre de tequila qu'elle avait entre les mains . Elle se retourna regardant quelques mecs installer les bouteilles au sols pleine histoire de resservir tout le monde et se retourna une dernière fois vers Mathews lui murmurant " allons jouer " . Elle le tira légèrement lui mordillant la lèvre inférieure démarrant un léger baiser avant de rompre celui ci avant qu'il ne devienne trop chaud et difficile de le rompre ...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Ven 12 Aoû 2011 - 18:56

Mathews s'attendait a tout, sauf a ça. Oui parce que, mettons nous d'accord : il est clair qu'on ne peut embrasser une fille au caractère bien trempé aussi aisément qu'une de ces poufiasses qui hantaient les couloirs de la fac et de l'internat, sans en subir les représailles. Une gifle, un coup de genou dans les valseuses, une remarque amer, un regard d'assassin... mais non. Non là, il était stupéfait. D'abord elle s'était laisser faire, puis ensuite, elle avait l'air d'y avoir prit goût, envie. Glissant sa main contre sa nuque, elle l'embrassa d'elle même après un sourire. Il avait du mal a comprendre. Lui, il avait fait ça pour s'amuser, pour prouver quelque chose, pour faire taire ce gamin. Et elle, elle avait l'air d'apprécier? Bon, lui aussi, je ne vais pas vous mentir non plus, sinon, il n'aurait pas exercé une petite pression de sa paume contre son cou pour prolonger leur baiser. Venant alors placer son autre main contre sa hanche, il touchait du bout bout des doigts le creux plutôt sexy du bas de son dos, le caressant délicatement. C'était presque amusant de voir a quel point se baiser volé, qui ne l'était plus vraiment, donnait l'impression que leur lèvres se connaissaient déjà depuis longtemps. Parce qu'on a tous embrassé une personne en foirant notre coup. On se cogne le nez, ou les dents même, on loupe sa cible.. la non. Aucun accro. Leur lèvres étaient en symbiose, se mouvant l'une contre l'autre avec sensualité. Lorsqu'elle lui mordit la lèvre, il fut prit d'une petite pulsion presque juvénile, une légère excitation qui enflamma le baiser plus langoureux. Pourquoi excitation? Parce qu'il avait tendance a interpréter un baiser mordu comme un murmure qui dirait ; tu sais quoi? Toi et moi, ça le fait, j'ai envie de toi, mais entre nous, y'a trop de monde ici. Ouais, il déchiffrait ça dans le sens qu'il préférait, certes. Réaction juvénile mais pas tant que ça, sinon il aurait descendu sa main le long de sa robe blanche, pour caresser les formes parfaitement dessinées qui étaient a portée de main. Non au lieu de ca, il remonta légèrement le long de son échine, enfilant sa main sous sa petite veste de cuir. Il se senti sourire et rouvrit les yeux lorsque qu'elle pinça sa langue entre ses lèvres, ce qui la rétracta, le laissant sourire contre les siennes, caressant celles-ci avec amusement. Maintenant qu'il avait les paupières levées, il tourna son regard sur le coté, et remarqua pas mal de regard sur eux. C'était presque gênant. Il senti le souffle de la demoiselle contre son oreille, avant d'entendre sa voix : « Y a pas à dire, en plus de cuisiner a la perfection tu embrasses comme un dieu ».

Voilà un compliment qui l'amusa, le faisant ricaner doucement. Il lui fit un sourire malicieux, et lorsqu'elle retourna, la main de Mat resta machinalement en contact contre son corps, suivant juste le mouvement de la demoiselle et demeura contre le bas de son ventre alors qu'elle se mit a parler avec les personnes devant elle. Il n'écouta pas cette discussion, presque trop occupé a regarder autour d'eux. Certaine personnes avaient l'air de s'être amusées de ce rapprochement, mais il avait aussi l'air d'en avoir énervées d'autres, voire outrées. En revanche, il demeurait une grande partie qui n'en avait absolument rien a foutre et étrangement ce fut cette partie d'étudiant qui plût a Mat. Pourquoi se mettre dans un tel état? Il était a cette soirée au même titre que n'importe qui d'autre, en dehors des amphi, il n'était plus professeur de personne et encore moins a 2 heures du matin. Il reporta alors son attention sur les personnes face a lui, et plus encore, sur celle contre lui. Baissant le regard sur elle, il se mit a fixer la nuque de Leya, dégagée de sa chevelure blonde. Il la fixait, avec un petit sourire. Il avait la terrible envie de venir gouter du bout des lèvres cette courbe qui semblait douce, et qui, il pouvait l'affirmer d'ici, sentait très bon. Et puis, il reprit ses esprits en sursaut, lorsqu'un étudiant se mit a hurler, bouteille levée a bout de bras : «  allez on fait une activité? » Il sourcilla en regardant cet énergumène. Franchement, avec sa bouteille presque vide, la seule activité envisageable a cet instant était probablement de la carré dans le fion du mec couché par terre, ivre mort, de filmer et de balancer le tout sur youtube... la blonde entre ses bras prit la parole, et il cru comprendre les mots «  jeu de la bouteille ».

Jeu de la bouteille? Sérieusement? Non mais sans déconner, c'était une mauvaise blague? C'était un blasphème de penser a faire ça au sein de cet internat, et surtout, dans ce quartier précis. La demoiselle se retourna contre le brun, la main de celui ci épousant encore une fois son mouvement, reprenant sa place initiale, sur sa chute de reins. « quoi que un petit jeu de la bouteille pourrait être intéressant si j'ai un peu chance qu'elle s'oriente dans la bonne direction » il leva les yeux au ciel – ou plus précisément au plafond – sans meme preter attention a son regard «  faudrait surtout pimenter le truc ouais... » Oui parce que bon, que des étudiants s'amusent a ça, il le concevait, tant bien que mal. Que lui, du haut de ses 26 ans y participe, ça sonnait comme un gros gag. La bouteille, c'est typiquement le jeu d'adolescent pour prétexter un premier baiser.. «  allons jouer » reprit Leya, «  super » enchaina-t-il avec un poils d'ironie. Elle l'attira alors contre elle, comme pour le convaincre, cependant elle laissa a leur baiser un goût d'inachevé, ou de revient s'y. Tenté, il se joignit aux étudiants non sans rouler des yeux et s'installa par terre, a coté d'une bouteille pleine, qu'il entama rapidement, laissant les enfants jouer avec celle qui était vide. Il vit le mec «  qui appréciait les charmes de leya » se joindre a eux, et ca le fit marrer, s'allongeant un peu par terre, se tenant juste sur ses coudes. «  va s'y mathews, commence » proposa une fille a coté de lui. Putain y'avait que des premières années pour faire ca, le temps d'etre rodée a la vie de l'internat et les jeux gentillet comme ceux-ci seraient vite mit aux oubliettes. «  ha nah nah j'vous regarde c'est bon » répondit-il en attrapant la bière a coté de lui, fixant la blonde en souriant légèrement, en prenant le goulot entre ses lèvres. Rah n'importe quoi, il avait facilement 8 ans de plus qu'elle, ça rimait a quoi franchement? Il se mit a rire doucement et leva la bouteille pour en prendre une gorgée. Comme ca n'avait jamais rimé a rien de couché avec d'autres étudiantes. Et puis, Leya avait un truc en plus. Quoi? Il ne mettait pas de mot dessus, mais elle l'avait, c'était certain. Pianotant ses doigts contre la bouteille qu'il tenait, il ne suivait pas trop le jeu, écoutant seulement les rires des plus jeunes ou les plaintes, lorsqu'ils devaient embrasser une personne du meme sexe qu'eux. Le vibreur de son portable le délogea de son ennui, et il lu le texto «  viens sur le toit Matt, on a bougé la fête la bas, ca crains en bas. » Il leva les yeux et effectivement, la pièce s'était vidées des plus agés, et des alcool les plus fort aussi. Il répondit un simple : j'arrive, et se leva. Enjambant la bouteille, il fit un petit signe a la blonde pour lui dire de le rejoindre en passant près d'elle et sorti de la chambre en faisant un rapide signe de la main. Il referma la porte et attendit contre le mur. Pas le choix pour le mur, les effets de l'alcool le faisait un peu tourner la tête. Quand la demoiselle sortie a son tour, il attrapa son poignet et l'attira contre lui . A quoi bon jouer au prude maintenant? Ca ne signifiait pas qu'il allait tout faire pour la ramener chez lui ou se la faire dans un coin du couloir non. Juste qu'ils étaient tous deux des adultes consentant – du moins, elle avait la majorité dans d'autres pays - et que, un flurt n'a jamais tué personnes, si? Il lui fit un bref sourire et la colla a lui, venant caresser son cou du bout des lèvres, lui murmurant entre quelques baisers sur celui ci : « on change de soirée, ça te dis? »
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Ven 12 Aoû 2011 - 21:44

  • Leya s'installa par terre prenant une position légèrement plus décontracté bien qu'elle s'assura que malgré la robe rien était réellement dévoilé . « ha nah nah j'vous regarde c'est bon » Elle rit légèrement entendant la réplique de Mathews , le fixant passant le bout de sa langue sur ses lèvres de temps en temps, soupirant légèrement tout en buvant son verre tranquillement.Celle ci se mit à rire voyant le mec qui la draguait depuis tout à l'heure devoir embrassé un autre étudiant du même sexe que lui . Son attention fut bien vite ré-attiré sur le brun qui pianotait sur son téléphone, elle rit légèrement voyant sa mine concentré, elle arqua un sourcil le voyant se lever. Elle l'observa celui ci mordillant sa lèvre . Oui Mathews était ce que l'on pouvait appeler un bel homme , un très bel homme. Il avait un charme , quelques choses qui attiré Leya malgré la différence d'âge mais après tout les aventures de la blonde avait toujours été plus agée. Elle le regarda lui faire un signe discret et aquiesca , attendant qu'il sorte pour se lever. " J'y vais bonne soirée tout le monde ", la fille de tout à l'heure la regarda d'un air plutôt sévère, " Bonne baise hein ". Le jolie blonde explosa de rire " t'inquiète ma belle t'aura les détails demain quoi que ... on sera peut être trop épuisé pour se lever demain matin " Elle lui adressa un beau clin d'oeil et un sourire satisfait , se jouant de la bêtise de la jeune fille . Elle se retrouva vite dehors se sentant tiré contre Mathews riant doucement .

    « on change de soirée, ça te dis? », elle sourit frissonnant au baiser dans son cou " Oui ça me dit plus que bien , ça commence à être vraiment pourri a celle ci . " Elle laissa glisser une main sous le tee shirt du brun caressant son torse du bout des doigts , puis son autre main dans la nuque du jeune homme laissant échapper un léger soupire de plaisir quand celui ci embrassa son point sensible dans la nuque . L'atmosphère commençait réellement à chauffer , en même temps au vu de leurs positions elle ne pouvait pas refroidir non ? . La blonde se fit une plus grand place contre le brun collant leurs bassins murmurant " Et si on allait à cette fête ? ". Elle sourit et commença à onduler lentement du bassin . " J'ai soif et envie de danser " . Elle sourit et se laissa entrainer par le brun dans les couloirs le plaquant de temps en temps contre le mur dans les escaliers afin de l'embrasser à pleine bouche et il faut l'avouer très sensuellement .

    Au bout de quelques minutes ils se retrouvèrent en haut et elle sourit voyant qu'ici tout était différent , plus d'alcool , plus de musique , une odeur qui flottait dans l'air assez familière et quelques couples dans des coins en pleine quête de mélange de salive intense . " J'avoue ta fête à l'air beaucoup plus animé que celle d'en bas . " . Elle repéra bien vite un canapé libre et leurs servis 2 verres de vodka , avançant dans la foule tranquillement , récupérant au passage un joins qu'un des mecs présent était entrain de se rouler , lui accordant un sourire lui faisant oublier sa colère pour la jeune fille .

    Leya s'installa sur le canapé et se l'alluma repérant le brun dans la foule entrain de la rejoindre , après une première taf elle pu constater qu'il était corsé. Et mordit sa lèvre notant dans un coin de sa tête qu'ici il devait y avoir un bon fournisseur . " De retour ? ", elle se leva le laissant s'installer et se réinstalla mais cette fois ci face a lui à cheval sur ses jambes devant relever légerement sa robe sensuellement pour pouvoir s'y installé tirant une latte du joins buvant une autre gorgée. Elle finit par tendre son joins au brun passant ses cheveux d'un côté commençant à embrasser le cou du jeune homme laissant glisser le bout de sa langue le long de sa nuque . Oui Leya le chauffer littéralement mais comme on dit carpe diem non?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Dim 14 Aoû 2011 - 18:22

Le ton entre les deux était largement donné. Laissons notre statut derrière nous, et amusons nous comme bon nous semble. Ce sans quoi, Mathews ne serait pas en train de s'amuser à l'embrasser ainsi, et Leya ne répondrait encore moins a ses gestes tendres. Se collant plus que jamais a lui, la jolie blonde lui murmura quelques phrases qui prêtait a sourire. Faire la fête? Ah oui, il avait presque oublié qu'ils étaient là pour ça. Parce qu'il était évident qu'a l'heure actuelle, faire la fête n'était pas la priorité du professeur. Lui faire sa fête, peut-être un peu plus en revanche. Oh, enfin, Mathews, réfrène tes envies et refroidis-toi voyons ! semblait rouspéter ce qu'il lui restait de conscience sobre. Ondulant son corps contre le sien, ses pensées ne pouvaient être plus calme. Leya Slown, ou un peu plus d'un mètre soixante dix de désir. " Ok, allons s'y" finit-il par lui dire lorsqu'elle avoua vouloir aller danser. De la danse, encore de la danse, toujours de la danse. Elle avait ça dans le sang, dans la peau. Si c'était un moyen supplémentaire pour sentir son corps contre le sien, le brun était partant pour bouger sur la "dancefloor". Se décalant du mur contre lequel il était adossé, il la repoussa en venant chercher ses mains sous son haut, et l'embrassa pour la faire reculer un peu, histoire de pouvoir reprendre leur marche jusqu'au toit. Il l'entraina alors avec lui dans les couloirs, la laissant suivre les pulsions qui l'animait lorsqu'elle ralentissait leur chemin pour le coller a un mur ou une porte, dévorant ses lèvres a chaque arrêt. Ca n'allait pas lui déplaire, loin de là. Profitant de ces pauses pour découvrir son corps un peu plus a chaque fois, la ou ses mains avaient accès. Ses hanches, son dos, les formes de sa poitrine ou de ses fesses, ses cuisses... Tout ça était bien beau, mais s'ils continuaient comme ça, ils n'arriveraient jamais en haut, et l'idée de se faire une fille dans les couloirs lancé dans le pari tout a l'heure allait être concrétisé, non pas avec la sangsue mais elle. Ca n'était peut-être pas très sage de sa part que d'envisager de telles choses, ou encore moins de chauffer la demoiselle autant qu'elle le faisait. Mais qu'est ce qu'il pouvait bien en avoir a foutre. Ca n'était pas la première, et encore moins la dernière. Et puis, une nuit, ça n'engageait a rien, alors a quoi bon se prendre la tête?

Étonnamment, ils arrivèrent a bon port. En poussant la porte qui menait au toit, Mat eut un sourire, découvrant les lieux. On était bien loin de la sage fête qui avait lieu quelques étages plus bas. De la musique poussant a la baise, de l'alcool poussant la musique a incité la baise, et des étudiants complètement arrachés, prêt a tout. Son coté professeur devrait être horrifié de voir de pauvres gosses dans un tel état, dommage qu'il l'ait oublié chez lui, sur son tas de copie corrigées. Ce soir il était Mathews Brennan, juste ça. Rien de plus. Et puis, il se sentait beaucoup mieux ici, et pas parce que la soirée ici pouvait être une véritable orgie, mais parce que les personnes présentes ici étaient bien plus intéressantes, et d'un age similaire au sien. De quoi être a l'aise, non? Deuxième mot d'ordre : on emmerde la bonne morale. Et il avait plutôt intérêt a suivre ce dernier, parce que sinon, le verre d'absinthe qu'un des mec lui tendit pour un cul sec l'aurait gêné. Avalant la dernièrement goutte, il se mit a rire avec, sentant sa gorge fondre sous le passage du liquide. Ou était Leya? Il se rendit compte qu'il l'avait perdu de vu un petit instant... Il la repéra sur un canapé, et la rejoignit avec un sourire en coin. " De retour ?" fit-elle. Quoi, il ne s'était pourtant pas absenté si longtemps, si ? " malheureusement pour toi, oui." répondit-il lorsqu'elle lui ceda sa place, avant de venir s'installer a califourchon sur ses jambes. Il réccupéra le verre qu'elle lui avait servit plus tot, et prit une gorgée , caressant l'arrière de sa cuisse nue de l'autre main. Elle prit une taf dans une roulée, qui en faite ne l'était pas, vue l'odeur qu'elle dégageait. Ah, Leya s'était déjà familiarisée aux coutumes? Les plus softs, pour commencer, ça n'était pas si mal. Elle lui tendit le joins, et il le récupéra en lui souriant doucement, la regardant dans les yeux avec un désir lisible. Elle s'attaqua alors a son cou, ce qui le fit rire doucement, penchant sa tete en arrière, laissant simplement sa nuque la maintenir, aidée par le dossier du canapé. Il posa son verre sur l'accoudoir, et porta le pet' a ses lèvres, fumant dedans tandis qu'il sentait la langue fine de la blonde rouler sur sa peau. Ca lui arracha un ricanement, le chatouillant, et il releva son visage. La drogue entre ses lèvres, d'un petit geste de langue, rentra dans sa bouche,. Avec l'index, il releva le menton de le demoiselle et approcha son visage d'elle, plaçant ses mains autour de sa bouche, ne laissant pas de place a l'air pour y entrer, soufflant alors doucement de la fumer dans la bouche de la jeune fille. Une soufflette, voila de quoi la rendre stone en deux ou trois mouvement. C'était peut-être pas très sympa de sa part, dans le sens ou c'était vachement plus simple pour lui après de faire ce qu'il voulait d'elle. Mais jusqu’à preuve du contraire, la défoncé ne changerait rien au fait qu'elle le chauffait, et qu'elle en avait probablement envie aussi non? Il glissa ses mains sur son visage, la tenant en coupe, et fit sortir le joins en souriant, faisant attention a ne pas se bruler tout de même. Il tira une nouvelle latte dedans et le lança part dessus le bord du toit. Il était relativement muet mais ses yeux parlait pour lui. Un regard qui demandait silencieusement : tu te sens comment? Viens par la que je goute a nouveaux a tes lèvres ma belle .

Il glissa quelques peu du canapé, lui laissant plus de place sur lui, et remonta sa main le long de sa cuisse en l'embrassant a nouveau, langoureusement. Ses doigts glissèrent sur sa peau, et s’engouffrèrent alors sous sa robe, caressant la forme de ses fesses. Il s'éloigna alors de ses lèvres en frôlant ses lèvres contre sa joue, puis sa nuque, sa gorge, et enfin le haut de sa poitrine. Elle avait un corps de rêve, sans déconner. Au moins, ici, ils passèrent inaperçue, puisqu'ai final, ils se fondaient dans le décor. Remontant alors ses lèvres, il sorti sa main de sa cachette et la posa dans son dos, agrippant l'autre au bord du dossier du canapé en pivotant légèrement sur lui même. Et progressivement, il la coucha dessus et retira sa main dans son dos avant qu'elle ne soit bloqué entre celui ci et les coussins. Se retrouvant entre ses jambes, a moitié allongé sur elle, se soutenant pour ne pas l'écraser non plus, il murmura en caressant son corps " J'ai trouvé un autre moyen pour t'excuser de tes retards." Ha ben je suis désolé, mais ça valait bien tous les café du monde ça. Se poser la question " est ce que ce qu'on fait est indécent?" ne lui vint même pas en tete. Ici ils étaient tous trop défoncé pour prêter attention a ces deux la, et puis demain personne ne s'en souviendrait de toute façon. S'installant de mieux en mieux entre ses jambes, il caressa sa cuisse placée contre lui. Il n'avait même pas besoin de lui dire qu'il crevait d'envie d'elle là, parce qu'a moins d'être aveugle, ça sautait aux yeux non? Évidemment, il ne comptait pas se la faire ici devant tout le monde. Meme déchiré, il n'était pas idiot a ce point. En revanche, le toit regorgeait de petits recoins discret...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvitéavatar
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   Dim 14 Aoû 2011 - 19:49

  • Leya se calait à chaque mouvement du brun laissant ses mains vagabondé en solitaire sur son corps. Elle enleva sa veste en cuir la chaleur s’engouffrant dans son corps. Elle vit Math' entreprendre de lui faire une soufflette et rit doucement. Il l'a prenait pour une débutante ? celle ci se pencha acceptant avec joie cette fumée qui s’engouffra dans sa bouche puis ses poumons , la rejetant tout doucement. L'alcool , la musique assourdissante et le joins commençait à avoir un effet très très prononcé sur elle. La blonde se pencha et embrassa à pleine bouche Math cherchant a se coller toujours plus à l'homme qu'elle avait en face d'elle. Un homme très attirant et dont a cette seconde précise elle avait envie. Très envie si vous voyez ce que je veux dire ... Elle le regarda tirait se dernière latte dans un regard incandescent, a ce qu'elle pouvait lire dans ses yeux il avait la même envie qu'elle. Cette soirée était décidement remplie de surprise non?

    Elle se sentit fondre et frissonnait quand le brun entreprit de découvrir le haut de son corps lui laissant un libre accès, elle caressa son torse du bout des doigts laissant glisser le bout des doigts sur cette peau tendu. Elle poussa le vice déboutant son premier bouton de jean un sourire satisfait aux lèvres laissant glissé ses doigts le long de la couture du boxer qui dépassait doucement. Elle se laissa basculer en arrière, laissant Math se mettre au dessus d'elle , pliant une jambe de manière à ce qu'il est plus d'espace et une plus grande facilitée a se caller. " J'ai trouvé un autre moyen pour t'excuser de tes retards.". Elle se mit à rire légèrement amusé et chuchota d'une voix innocente mais sensuelle " Oh et comment ? ça m’intéresserait beaucoup de savoir vous savez ?". Elle mordit sa lèvre fortement laissant un de ses doigts glissé de sa bouche , à son cou , à par dessus sa robe entre ses seins. Elle le tira plus sur elle lui murmurant " tu connais un coin tranquille mais pas trop loin , j'aime bien la musique qui passe là ". Elle mordilla gentiment le lobe de son oreille glissant une main dans le boxer de Math" , caressant la forme qui c'était formé a cette endroit précis du bout des doigts. " Mh je pense que pour toi aussi faut pas aller très loin ". Elle se redressa sur ses coudes regardant autours d'elle et sourit satisfaite , avant de revenir embrasser Math a pleine bouche se relevant , rebaissant un peu sa robe , tirant le jeune homme avec elle , récupérant une bouteille a moitié vide de Vodka qui traîner dans le coin.

    Une fois arrivé dans un coin sombre du toit mais pourtant pas si éloigner de la fête pouvant entendre de là les cris et les rires ainsi que la musique. Rajoutant un côté excitant au moments , après tout pouvoir être pris en flagrant délit rajoute du piment ... Elle plaqua doucement le brun au mur , le regard débordant d'envie l'embrassant a pleine bouche langoureusement, tout en relevant son haut elle coupa le baiser quelques secondes retirant le pull dans un regard provocateur descendant lentement des baisers le long du torse de celui ci laissant glisser par moment sa langue , suivant le rythme de la musique qui faisait un fond sonore , ondulant de façon sexy du bassin, elle avait le rythme dans la peau et une facilitée a rendre chacun de ses mouvements si sensuel qu'elle en ferai rougir n'importe qui . Elle quitta son torse pour remonter a ses lèvres. Des lèvres douces dont elle avait pris goût et ne se lacer plus d'embrasser , suçoter ou mordiller ...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une petite question monsieur... [Mathews Brennan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beverly Internat :: Amphithéâtre-